Corse Net Infos - Pure player corse

Rinnovu exige la dissolution du Syvadec et la création d’un établissement public pour la gestion des déchets


Rédigé par le Lundi 6 Mars 2017 à 13:08 | Modifié le Lundi 6 Mars 2017 - 15:45


U Rinnovu est remonté contre la gestion des déchets du Syvadec et le fait savoir. Une conférence de presse a eu lieu ce lundi matin à cet effet appelant à la dissolution du syndicat corse. Ils étaient une dizaine à se rassembler aux côtés de Paul-Félix Benedetti pour détailler le contenu de leurs griefs.


Rinnovu exige la dissolution du Syvadec et la création d’un établissement public pour la gestion des déchets

Ils ne décolèrent pas. Les membres du parti nationaliste U Rinnovu s’étaient donnés rendez-vous afin d’interpeller la société corse sur des problématiques relatives au développement insulaire. Parmi les griefs, l’Énergie et les déchets. Si le mouvement s’exaspère de la programmation énergétique “Le schéma adopté lors de l’ancienne mandature n’est pas à la hauteur des enjeux mondiaux en termes de réduction des consommations d’énergies fossiles et de réduction des gaz à effet de serre”, il juge encore plus problématique la manière de traitement des déchets du Syvadec “ Le Syvadec a montré ses errements, il a été incapable de planifier une chaîne de traitement adaptée à nos besoins”.


Dans la ligne de mire, une politique du tout enfouissement “qui a permis de faire la part belle à des opérateurs privés”. De surcroît, le mouvement nationaliste estime que la nouvelle majorité tarde à mettre en oeuvre sa politique de gestion des déchets et déplore “l’absence de projets publics de traitement et de valorisation” qui entraîne le recours à des initiatives privées “inacceptables”. Une mise à l’index du schéma de développement que le mouvement entend convertir par la dissolution du Syvadec. Il préconise ainsi la création d’un établissement public sous tutelle CTC dédié à la gestion des déchets “Tous les projets industriels de valorisation et de traitement doivent être portés par l’action publique”.

Une nouvelle politique des déchets qui repose sur quatre axes :

  • Abandon de la Taxe forfaitaire et application d’une redevance, proportionnelle pour chacun aux déchets réellement produits s’appuyant sur le cas de l’Alsace dont la mise en application en 2010 semble porter ses fruits

  • Une “redevance spéciale” pour tous les producteurs de déchets “professionnels”

  • La généralisation d’une “taxe spéciale” pour les résidences secondaires

  • L’abandon de la politique des “grands casiers”, même pour les déchets ultimes
     

Avec 180 000 tonnes de déchets/an, U Rinnovu fait de la politique de tri son cheval de bataille. Pointant du doigt l’incurie de l’action publique, le mouvement entend rester vigilant pour que le gel de la politique du tout enfouissement soit bien pris en compte et s’oppose clairement à la réouverture du site de Tallone proposant une alternative “Compte tenu des capacités administratives des sites d’enfouissement, nous aurons chaque année 50 000 tonnes de surplus. Aussi, il faudra sérieusement envisager une exportation temporaire de nos déchets vers des centres européens habilités”.
C.H



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87956 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44700 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38921 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 378