Corse Net Infos - Pure player corse

Reprise de la SNCM : Stef demande le report de la décision du tribunal de commerce et se positionne


Rédigé par le Samedi 6 Juin 2015 à 22:38 | Modifié le Samedi 6 Juin 2015 - 23:30


Nouveau rebondissement dans le dossier de la SNCM : Le groupe Stef, la maison-mère de La Méridionale, a demandé au tribunal de commerce de Marseille de différer sa décision sur la reprise de la compagnie maritime pour, sans doute, déposer une offre de rachat à son tour.


Reprise de la SNCM : Stef demande le report de la décision du tribunal de commerce et se positionne
C'est du moins ce qu'il ressort du courrier envoyé par Stef lundi dernier au président du tribunal de commerce de Marseille. Il plaiderait, en effet, "pour un renvoi de son jugement à fin septembre en estimant qu'aucun des projets proposés ne permet d'envisager l'avenir de manière pérenne". 
Dans ce document, Stef estimerait que sa compagnie maritime, "se retrouve placée au centre de la problématique et devient un élément incontournable, et potentiellement le bouc émissaire désigné à l'avance d'une éventuelle liquidation annoncée de son partenaire si aucun projet ne devait aboutir".
Stef a donc "décidé d'intervenir pour jouer le rôle de facilitateur".
L'offre qu'il envisagerait de déposer concernerait "les secteurs Corse et Maghreb", et "se propose de reprendre 600 navigants en CDI et 200 sédentaires. Le prix proposé sera entre 15 et 20 millions d'euros".
« Le Groupe STEF (…) s’engage à rechercher et consacrer ses meilleurs efforts à réunir au plus tard à la rentrée les acteurs d'un tour de table qui permettraient d’apporter une solution globale et durable pour l’avenir de la SNCM », précise le groupe dans une note confidentielle dont econostrum.info s’est procuré une copie.
Mais à une double condition : Que le tribunal de commerce marseillais considère infructueuses toutes les offres déposées jusque-la et qu'il renvoie son jugement en Septembre.

Corsica Libera : Vers une coordination pour une compagnie maritime publique corse

Les derniers développements de la question maritime, et plus particulièrement du dossier SNCM, aggravent considérablement les inquiétudes de l’ensemble des Corses, qu’il s’agisse de la question des emplois, de celle de la continuité du service public, ou encore de la nécessaire maîtrise de nos transports maritimes.

Les différents scenarii évoqués ces dernières semaines ne sont pas de nature à apaiser ces inquiétudes, bien au contraire.

Dans une telle situation, la proposition que portent depuis des décennies les indépendantistes et le STC, à savoir la création d’une compagnie publique corse, communément appelée « compagnie régionale », apparaît désormais comme la seule voie raisonnable.

Corsica Libera avait obtenu à l’automne 2010 le principe d’une commission de la CTC chargée d’étudier la question. Cette commission n’a été créée qu’avec beaucoup de retard et elle n’a quasiment jamais été réunie.

En ce qui nous concerne, nous demeurons fermement partisans de la création de cette compagnie publique, la forme de la Société Publique Locale (SPL) nous paraissant la plus praticable car la plus protectrice des intérêts corses, dans un contexte concurrentiel européen pour le moins menaçant.

Afin d’offrir une véritable alternative au chaos actuel, Corsica Libera invitera dans les jours à venir l’ensemble des acteurs concernés (élus, syndicats, chambres consulaires…) pour une réunion de travail devant à notre sens déboucher sur la création d’une coordination pour la création d’une compagnie publique maritime de la Corse.   





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40950 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348