Corse Net Infos - Pure player corse

Prunelli-di-Fium'orbu : Les enfants du Sessad en VTT à Pinia


Rédigé par Patrick Bonin le Lundi 25 Avril 2016 à 17:49 | Modifié le Lundi 25 Avril 2016 - 21:31


Canaliser les énergies par la dépense physique. Récemment de jeunes adolescents ont pu pratiquer, en collaboration avec un club cycliste local, du VTT dans la forêt de Pinia


A l'occasion des vacances scolaires, le Sessad de Prunelli di Fium'orbu (Service d'éducation spéciale et de soins à domicile) poursuit son travail d'accompagnement de jeunes enfants rencontrant pour certains des troubles du comportement ou pour d'autres de légères déficiences intellectuelles.  C'est ainsi que ce 25 avril, de jeunes adolescents  sous la direction de Frédéric Piazza, accompagné de deux éducateurs Stéphane Guillaumet et Vanina Toracca ont pu pratiquer, en collaboration avec un club cycliste local, du VTT dans la forêt de Pinia.   Une excellente dépense d'énergie et une activité qui pousse ces enfants souvent dissipés et hyperactifs à l'entraide dans l'effort, ainsi qu'à une certaine forme de solidarité.
Sur le vélo, les troubles du comportement s'estompent pour ne laisser place qu'à des éclats de rire.  Parfois, il faut bien le dire, quelques récriminations dues aux difficultés  engendrées par les efforts physiques fusent dans le peloton du jour.  Mais la satisfaction est grande lorsqu'au bout d'une heure et demi de VTT à travers champs et marais, les enfants rejoignent le point de départ, fiers de leurs prestations. 
Suivis toute l'année par des éducateurs spécialisés, médecins et psychologues cliniciennes, ces enfants âgés de 7 à 17 ans qui rencontrent souvent des difficultés scolaires liées à un manque de concentration, trouvent à travers la pratique sportive une certaine forme de valorisation de soi et un excellent moyen de vaincre appréhensions et blocages de toutes sortes. 

Franchir l'obstacle que l'on redoute, c'est s'ouvrir un chemin des possibles

Le jeune adolescent franchit avec aisance l'obstacle.
Le jeune adolescent franchit avec aisance l'obstacle.
Ainsi, par la pratique sportive, qu'il s'agisse de cyclisme, de judo, de football, d'escalade et bien d'autres sports comme la randonnée pédestre, ces enfants au parcours personnel parfois chaotique démontrent des capacités de concentration et de discipline qui leur permettent par la suite, en milieu scolaire ou en société de réaliser des progrès et de retrouver peu à peu une sérénité propice à leur épanouissement personnel.  " Certains de ces enfants ne font qu'un passage au Sessad car aidés d'éducateurs spécialisés, de psychologues cliniciennes, ils trouvent le déclic qui les extrait de certains troubles du comportement. Ils apprennent ainsi à accepter l'autre avec ses différences et à ne pas entrer en opposition systématique avec autrui " précise Frédéric Piazza qui ajoute: " J'ai en tête l'exemple d'un enfant qui ne pouvait plus rester en collège car ingérable et qui à l'issue de deux ans au sein du sessad, a trouvé une vocation professionnelle et a passé des diplômes qualifiants qui lui permettent aujourd'hui d'avoir un métier".

Au détour d'un chemin, on entend les freins des VTT grincer sèchement.  Un trou impressionnant freine l'enthousiasme de ces jeunes cyclistes.  Un choix s'impose, refuser l'obstacle ou affronter l'adversité.  Stéphane Guillaumet qui veille avec attention sur les enfants les motive :" Allez vous écoutez le moniteur de vélo et vous allez y arriver".   Après quelques conseils et la volonté bien affirmée de se surpasser, l'obstacle est franchi.  Ce trou, cette crevasse ne sont rien d' autre que les obstacles qui leur restent à franchir dans le domaine du comportement pour retrouver une forme de sérénité indispensable au passage dans le monde des adultes.  En attendant, ces enfants se sont surpassés.   Des petites victoires qui ne sont pas pour déplaire à Vanina Toracca éducatrice au Sessad depuis 2006. " Je suis monitrice éducatrice. Mon rôle est de faire des activités éducatives avec eux et de les faire progresser dans les domaines où ils ont de grosses difficultés.  Des difficultés dont il faut faire prendre conscience aux parents, qui parfois et c'est bien légitime, n'en mesurent pas toute l'étendue". 
Vanina Toracca passionnée par son métier va prochainement passer son diplôme d'éducatrice spécialisée, sanctionné par un oral devant jury.  Une validation bien légitime d'acquis professionnels cumulés depuis de nombreuses années au service de ces enfants si attachants.    

L'interview de Frédéric Piazza




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13924 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6215 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28