Corse Net Infos - Pure player corse

Programme Fairbooking à la CCI2A : Pour une information complète de la clientèle


le Jeudi 27 Mars 2014 à 19:44 | Modifié le Jeudi 27 Mars 2014 - 19:54


Au mois de mai dernier, le Club Hôtelier de Nantes a lancé une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs et de l’ensemble de la profession hôtelière sur les enjeux économiques de la réservation directe. Les demandes ont naturellement afflué de toute la France. A ce jours, plus de 1 500 hôtels dans près de 800 communes ont rejoint ce mouvement. Explications


Programme Fairbooking à la CCI2A : Pour une information complète de la clientèle

Fairbooking, encore un mot anglais certes, mais on comprend très vite la signification lorsqu’il s’agit d’un tel programme partenarial entre consommateur et hôteliers en matière de réservation, le tout sans passer par un central. Il fallait y penser. L’information a fait boule de neige et le mouvement a pris beaucoup d’ampleur au Maroc, en Suisse, au Portugal, en Belgique et en Espagne pour ne citer que ces pays, parmi lesquels la France bien évidemment.

Un site et sa plateforme

Ce programme partenarial rappelons-le, porté par l’association Réservation en direct, a pour objectif premier de se propager sur l’ensemble de la France et ailleurs. L’initiative a été relayée sur les territoires via le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie. A l’échelle nationale, le ministère du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme soutient officiellement le programme.

Il va sans dire que le site internet initialement prévu pour une vingtaine d’hôtels est en cours de réalisation. Il aura pour vocation d’offrir le service d’une plate-forme de réservation en direct dans la mesure où il pourra s’appuyer sur les systèmes des sites officiels des hôtels (wwww.fairbooking.com) et sur Facebook, cela afin de créer une véritable communauté d’adeptes au fairbooking sans oublier pour autant un compte twitter pour informer régulièrement la progression de la démarche.

C’était le thème de la réunion qui s’est déroulée jeudi matin dans l’une des salles de la chambre de commerce de la Corse-du-Sud où les participants ont été accueillis par Mme Nathalie Carlotti, en présence de Gilles Cibert, président du Club des Hôteliers de Nantes et ambassadeur du fairbooking.


Une initiative qui gagne…

Dans son allocution de bienvenue, la présidente de la CCI-2A a salué l’initiative : « Nous le savons, les secteurs du voyage et du tourisme sont parmi ceux qui vendent le plus de services et de produits sur internet. Les sites de réservation en ligne les plus connus et les plus utilisés paraissent incontournables si l’on considère la visibilité qu’ils offrent aux hôteliers. Cette visibilité à certes un coût notable puisque ces centrales prélèvent d’importantes commissions sur des prix déjà réduits, menaçant l’équilibre économiques des structures.

Si l’hôtelier n’est pas gagnant, le consommateur lui, l’est, puisqu’il bénéficie de prix garantis les plus bas. Le fairbooking a pour vocation de créer un partenariat entre hôteliers et consommateurs, préservant la rentabilité des uns tout en offrant aux autres des avantages. Je suis convaincue que les hôteliers corses doivent impérativement s’intéresser à ce type d’initiative « gagnant-gagnant » afin de garantir le remplissage de leurs structures dans les conditions équitables et acceptables pour chacun. »


Des enjeux non négligeables
Les centrales de réservation en ligne se réservent une commission de 10 à 25% sur le tarif TTC des chambres. Celle d’une agence de voyage, qui crée un accompagnement sur mesure, peut varier de 8 à 10%. Le poids de ces pourcentages pris par ces intermédiaires accessibles sur internet impacte forcément la marge des hôtels. A terme, c’est l’équilibre économique qui se trouve fragilisé et ces derniers peuvent connaître des difficultés à maintenir les emplois ou tout simplement à poursuivre leurs investissements.

« Selon une étude réalisée auprès de 80 hôtels en France, il se trouve qu’entre 2008 et 2012, la part des commissions versées aux intermédiaires par rapport au chiffre d’affaires hébergement a sensiblement progressé. Hors Paris et Côte d’Azur, à périmètre constant, le montant des commissions versées aux intermédiaires à progressé de 64% sur les cinq dernières années, quand le taux d’occupation a baissé de 7,7% et le chiffre d’affaires de 3,9% » a précisé Gilles Cibert.

J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85423 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40871 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346