Corse Net Infos - Pure player corse

Primaire à Gauche : Vincent Carlotti apporte son soutien à Manuel Valls


Rédigé par Nicole Mari le Lundi 23 Janvier 2017 à 17:47 | Modifié le Lundi 23 Janvier 2017 - 17:54


Le député PS des Yvelines, Benoit Hamon, est sorti en tête du 1er tour des Primaires de la gauche qui désigneront, dimanche soir, le candidat de la majorité gouvernementale aux élections présidentielles. Porté par 36,31% des suffrages, il affronte, au 2nd tour, l’ex-Premier ministre, Manuel Valls, qui n’a recueilli que 31,11% des voix. Dans un communiqué, Vincent Carlotti, leader de la Gauche autonomiste, apporte son soutien à Manuel Valls « seul à avoir agi avec efficacité en faveur de la Corse » et invite les électeurs à « résister au mirage des lendemains qui n’ont jamais chanté ».


Manuel Valls, en lice pour le 2nd tour de la Primaire de la Gauche.
Manuel Valls, en lice pour le 2nd tour de la Primaire de la Gauche.
Voici son communiqué :
« Je serai au côté de Manuel Valls comme je l’ai été jusqu’à présent, parce qu’il possède pour moi les  qualités que j’attends d’un président de la République dans la période agitée et troublée que notre pays et notre continent vont traverser.
Il est le seul à gauche, à posséder l’énergie, le sang-froid et l’expérience indispensables pour affronter les défis qui sont devant nous.
J’ajoute, et pour moi cela compte, qu’il est le seul des deux candidats restant en lice à avoir agi avec efficacité en faveur de la Corse, et manifeste pour elle un intérêt évident quand son adversaire y prête à peine un intérêt poli.
Le PS avait choisi d’inviter les Français à un congrès improvisé : ceux qui se sont déplacés ont donc désigné son premier secrétaire, Benoit Hamon.
Dimanche prochain, il va falloir que les électeurs, qui se déplaceront, choisissent lequel de Manuel Valls et de Benoit Hamon est capable de figurer autrement qu’en cinquième position au premier tour de l’élection présidentielle.
Il s’agira de décider si la gauche de gouvernement doit  assumer le risque de l’impopularité que l’exercice du pouvoir réserve à ceux qui choisissent la voie de la réforme, ou si elle va se cantonner dans une posture radicale qui la condamne à l’opposition et la réduit à l’impuissance.
J’invite les électeurs attachés à la réforme et à résister au mirage des lendemains qui n’ont jamais chanté que pour les appareils des partis à se mobiliser dimanche. »



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87188 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 43956 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38309 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire