Corse Net Infos - Pure player corse

Plus de 500 personnes à Lumio pour accueillir Alain Juppé


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 4 Octobre 2016 à 23:17 | Modifié le Mercredi 5 Octobre 2016 - 02:16


Après Calvi, Alain Juppé à poursuivi cette première journée en Corse par une réunion programmée sous chapiteau au Clos Colombu à Lumio qui s'est transformée par un véritable meeting suivi par plus de 500 personnes



Pour Alain Juppé, candidat à la primaire de droite, ce rassemblement au Clos Colombu de  Lumio devait être une simple prise de contact avec les Balanins.
Et pourtant, clairement, la "Juppé mania" était si présente que le chapiteau prévu s'est rapidement retrouvé trop petit pour accueillir la foule qui se pressait au Domaine viticole
A la hâte, il a fallu aller chercher des chaises et installer plusieurs centaines de personnes à l'extérieur alors que le chapiteau était déjà en surchauffe.
A son arrivée, Alain Juppé était accueilli comme une rock star.
Etienne Suzzoni, maire de Lumio, propriétaire du Clos Colombu donnait le ton de la soirée après avoir salué les organisateurs Jean Baggioni, Ange Santini, Jean-Martin Mondoloni, les nombreux élus présents et la foule.
"Associé à ma famille, c'est avec émotion que je tiens à vous dire que c'est un grand honneur et une fierté de vous recevoir sur la propriété. C'est avec respect, humilité, gratitude que le vigneron  du terroir de l'Appellation Corse Calvi vous accueille ce soir. respect et humilité, car le maire de Bordeaux représente la ville-capitale des terroirs de France.
Cher Ange, sache qu'en tant que Maire de Calvi tu n'a pas à rougir, tu peux être fier de tes vignerons et de ton terroir car Calvi vient a été désigné il y a quelques jours 'Terroir de l'année" par le guide bettane et Dessauve 2017.
Il était naturel que face à l'ampleur des défis de tous ordres et des menaces qui pèsent sur le monde qu'Alain Juppé soit, en homme de grande expérience et d'action, au rendez-vous de cette échéance capitale pour la France, pour l'Europe, pour l'histoire.
Par son expérience, son souci de rassemblement, sa vision de l'intérêt public, sa stature, il va dès 2017 redonner de la crédibilité à la politique, de l'impulsion  à notre économie, ramener de l'espoir pour notre démocratie ( si malmenée par les temps qui courentà et c'est aussi pour cela qu'il faut s'engager.
Mesdames, Messieurs, la visite d'Alain Juppé en Corse, et en Balagne est, je crois, un signe fort pour nous tous.
Avec Alain Juppé retrouvons la fierté d'être ce que nous sommes, des êtres humains libres et solidaires"".

Jean Baggioni prenait le relais pour dire son engagement auprès d'Alain Juppé, avant d'inviter la foule avec fougue et détermination à en faire de même pour mener l'ancien premier ministre à aller vers la victoire. " Je suis ému, heureux et fier d'être avec vous aujourd'hui. Je ressens la fierté de servir une cause, des convictions,  un homme, un pays, notre Nation, la France".
Très décontracté, ne manquant pas d'humour, s'autorisant quelques écarts de langage, le maire de Bordeaux affichait clairement ses ambitions, avant de détailler le mode d'emploi pour voter à cette primaire. Une primaire qu'il veut gagner largement, avec bien entendu l'appui des corses.
Puis, il revenait sur son attachement à la Corse avant de développer les différents dossiers en soulignant les difficultés liées à l'insularité et ses spécificités et ses diversités.
"L'Etat doit garantir, la paix, la tranquillité, le respect de la loi et  l'ordre public, c'est sa responsabilité principale, y compris ici en Corse"  a martelé Alain Juppé. Et de poursuivre:
"Je ne sous-estime pas les difficultés  que rencontrent l'ensemble de nos compatriotes aujourd'hui et en particulier nos compatriotes corses. Je ne sous-estime pas les difficultés de l'île liées à son insularité ".
Le candidat les Républicains citait quelques chiffres  notamment dans le domaine de la pauvreté, du chômage...
Parlant des institutions, Alain Juppé revenait  ensuite sur la Collectivité unique que chacun s'accorde à dire que c'est une bonne réforme mais qu'il ne faut pas confondre vitesse et précipitation; " Prenons le temps d'élaborer en 2017 une loi spécifique pour la Corse pour faire en sorte que ce basculement dans un nouveau statut soit réussi et vous apporte les progrès que vous attendez".

Alain Juppé abordait ensuite le domaine de la culture: " En France il n'y a qu'une langue officielle, c'est le français et je pense que je suis décidé à ne pas changer ça. En revanche, il y a des langues qui sont notre patrimoine, des langues vivantes sur le territoire de la République. La langue corse qui doit être apprise, parlée doit rester une langue vivante. Je ne vois aucune contradiction entre ces deux affirmations. Oui au Français langue officielle, oui à la langue Corse ici"

Alain Juppé rappelait qu'il avait en son temps créé la Zone franche, avant de revenir sur les arrêtés Miot et sur la continuité territoriale, soulignant les atouts économiques de la Corse comme le tourisme  mais aussi d'autres pistes à explorer, insistant sur l'importance du haut débit.
Enfin, il poursuivait sur des sujets nationaux et internationaux.
Demain, le candidat Juppé sera à Ajaccio.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348