Corse Net Infos - Pure player corse

Paul Giacobbi et la SNCM : "Attendons les repreneurs"


le Vendredi 28 Novembre 2014 à 18:10 | Modifié le Vendredi 28 Novembre 2014 - 18:22


Au terme de quatre semaines d’atermoiements, le tribunal de commerce de Marseille a donc accepté la demande de cessation des paiements présentée par la SNCM. Que va-t-il se passer maintenant ? Avons-nous demandé àPaul Giacobbi, président du conseil exécutif.


Paul Giacobbi et la SNCM : "Attendons les repreneurs"
 « Il se passe que le tribunal de commerce a enfin mis la SNCM sous sa protection. Je dirai même qu’il aurait pu le faire plus tôt ! On oublie que fondamentalement, la loi sur les difficultés d’entreprise veut protéger celles-ci" a souligné le président de l'exécutif de Corse.
"Mettre sous protection du tribunal de commerce cela veut dire que les dettes de la société ne sont plus exigibles, il y a en quelque sorte un moratoire. On entre dans une période d’observation qui va durer quelques mois,  pas autant que le tribunal l’a dit puisqu’on va se retrouver en janvier. Aujourd’hui, personne ne veut réserver à la SNCM tant qu’elle est dans une situation incertaine. Les rentrées ne se font pas que cette situation perdure. Maintenant il faut voir quels sont les repreneurs. Il y en a un qui s’est déclaré tout récemment et il en aura, je l’espère, d’autres, afin que le tribunal ait le choix, nous aussi d’ailleurs. Je vous rappelle tout de même que cela est bien gentil et tout le monde parle beaucoup, mais qu’à la fin, il appartiendra à la Collectivité Territoriale de Corse d’agréer le repreneur en tout cas du point de vue de la DSP, sans d’ailleurs attendre que Bruxelles se prononce sur je ne sais quoi !
Je rappelle que la jurisprudence de la Cour Européenne de Justice a admis qu’une société ne pouvait plus être redevable des remboursements vis-à-vis de l’Union Européenne dès lors qu’elle changeait de périmètre, d’actionnaire et qu’elle était restructurée. C’est exactement ce qui va se passer.
  
 
- La reprise de la compagnie, est-ce réellement du sérieux ?
 -  Les personnes rencontrées font partie des plus sérieuses, ce sont de grands professionnels. Ils possèdent une excellente réputation et vont sans doute s’associer avec  un investisseur français. Vous n’êtes pas sans savoir que la SNCM, jusqu’à l’arrivée de M. Olivier Dil, a été gérée par des « zozo » des gens qui devraient être conduits devant des prétoires. Aujourd’hui il y a des gens sérieux, d’autres vont se présenter et le tribunal de commerce choisira la meilleure offre. J’ose espérer que nous n’entendrons pas parler M. Dufour qui devra s’expliquer lui aussi devant les prétoires. Qu’il m’explique d’abord pourquoi il a vendu 5 millions d’euros un bateau qui, réparé pour 17 millions d’euros, en vaut 50 et plus. J’ai besoin qu’on m’explique. Il va falloir qu’on discute sur un certain nombre de choses… 
J.F. 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344