Corse Net Infos - Pure player corse

Paul-André Contadini : Il faudra attendre le 13 Novembre


Rédigé par le Vendredi 23 Octobre 2015 à 21:22 | Modifié le Vendredi 23 Octobre 2015 - 21:31


"Paul André Contadini a décidé le 2 Octobre, de suspendre sa grève de la faim, après 18 jours de jeun total où rien ne lui aura été épargné, comme par exemple, des fouilles au corps systématisées alors qu’il était hospitalisé et très affaibli. La décision responsable qu’il a pris était motivée par la promesse de son rapprochement à Borgu, faite a l’issue de nos diverses mobilisation, notamment celle qui avait suscité l’engagement formel du préfet de la Haute-Corse, lors de l’occupation par la Ghjuventù Indipendentista le 30 septembre de la préfecture de Bastia" indique dans un communiqué l'Associu Sulidarità !


Paul-André Contadini : Il faudra attendre le 13 Novembre
"Paul-André, de façon constructive, a donc accepté d'interrompre son action jusqu’au 23 Septembre, date de l’audience par la chambre d’instruction Parisienne, de sa demande de liberté conditionnelle" poursuit l'Associu qui souligne que le "fait d’avoir repoussé la décision par une mise en délibéré au 13 Novembre, crée un nouveau et inutile traumatisme pour Paul-André et sa famille."
" Nous rappelons que quelques soient les décisions de la cour de cassation comme celle de la chambre d’instruction, celles-ci ne peuvent en rien faire obstacle à son rapprochement. Dans cette Affaire, où le ministère de la justice persiste dans un inadmissible déni du droit, Paul André à fait preuve d’un courage exemplaire, et d’une constante attitude digne et constructive.
Aujourd’hui à cause de cette nouvelle situation, chacun d’entre nous comprendra, que sa patience ait atteint les limites de l’insoutenable, par le fait, que la justice Française use et abuse honteusement de stratagèmes procéduriers, dans le seul but de le briser et de le pousser à bout, ils doivent rapidement concrétiser les engagements qu’ils ont pris, pour un rapprochement immédiat à Borgu, d’où il attendra dans les conditions de détention qui lui sont dues ( !) que l’on daigne enfin lui signifier la décision sur sa demande de remise en liberté conditionnelle.
Nous exigeons le rapprochement immédiat de Paul André ainsi que celui de tous les prisonniers politiques qui sont tous concernés par ce droit.
"
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85288 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40792 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345