Corse Net Infos - Pure player corse

Passage de l'hiver 2012/2013 : "Sagesse, vigilance et mobilisation"...


le Mercredi 19 Décembre 2012 à 16:28 | Modifié le Jeudi 20 Décembre 2012 - 02:41


Faire le point au passage en hiver est désormais un exercice traditionnel pour lequel il faut compter avec les prévisions de consommation, la disponibilité du parc de production et les moyens complémentaires. Avec, en toile de fond, "jour'éco", ce dispositif essentiel d'appel à la modération des consommations d'électricité aux périodes de pointe. Explications.


Passage de l'hiver 2012/2013 : "Sagesse, vigilance et mobilisation"...
Le pic historique des consommations de l'île a été observé le 7 février dernier, à 18 h 55 très exactement, avec une puissance de pointe de 530 mw, tant il est vrai que l'électricxité est un bien vital qui ne se stoke pas et qui de surcroit fait l'objet de demandes variables en fonction des saisons et des heures de la journée.
Ainsi, la diversité des moyens de production utilisés par EDF permet d'ajuster en permanence l'offre et la demande. Il faut savoir que la croissance de la consommation en Corse, qui était de l'ordre de 3 à 4 % s'est infléchie au cours des deux dernières années a expliqué Jacques-Thierry. Monti, directeur régional d'EDF: "Ce n'est pas une diminution mais une croissance ralentie, une atténuation de la croissance. Cette évolution est représentative de la situation économique bien évidemment, mais elle est aussi le résultat des engagements et actions en faveur de la maîtrise d'énergie menés dans le cadre du partenariat EDF-CTC et ADEME."
                                                    
En attendant les nouveaux moyens de production...
Il va sans dire que le ralentissement de la hausse des consommations observées depuis plusieurs mois se traduit par des prévisions de consommations sensiblement équivalentes pour cet hiver 2012/2013: "D'ailleurs, ceci nous permet d'aborder ce nouvel exercice avec sérénité, d'autant que la disponibilité du parc de production d'électricité et le niveau de remplissage des grands barrages sont optimum"  

Passage de l'hiver 2012/2013 : "Sagesse, vigilance et mobilisation"...
Il faut savoir également qu'en l'absence de mise en service des nouveaux moyens de production à puissance garantie en 2012, les marges dont dispose le système électrique corse restent néanmoins faibles, ce qui l'expose à des facteurs exogènes, climatiques surtout, et ce risque ne peut être écarté pour cet hiver. En clair, il pourrait êttre fait appel à un peu de modération...Comme cela fut le cas l'hiver dernier.
."Il est important de rappeler que l'une des principales caractéristiques de la consommation d'électricité sur le territoire est sa très forte sensibilité aux critères de températures. Ainsi, un différentiel de 1° par rapport aux températures normales saisonnières, se traduit par un appel de puissance supplémentaire moyenne de 15 MW, ce qui s'avère considérable au regard de la taille du système électrique corse" a précisé M. Monti, non sans rappeler la vague de froid de l'hiver dernier 

Les chiffres du parc de production
EDF Corse dispose d'un parc de production diversifié, composé de plus de 740 MW de puissance installée. S'ils contribuent aux besoins en énergie du territoire, ils n'apportent pas tous les mêmes garanties pour satisfaire les pointes de consommation:
    - 461 MW de capacité de production à puissance garantie (centrales thermiques et grande hydraulique)

Passage de l'hiver 2012/2013 : "Sagesse, vigilance et mobilisation"...
   -150 MW de capacité d'interconnexions.
   -131 à puissance non garantie MW de capacité de production  (photovoltaïque, éolien et hydraulique fil de l'eau).

Autrement dit, seuls les moyens à puissance garantie et les interconnexions peuvent permettre de répondre aux besoins de pointe. La puissance garantie sur le système électrique corse est donc d'un peu plus de 600 MW au regard du pic de demande de 530 MW. Il est donc primordial que tous les moyens de production et d'interconnexion soient disponibles durant la période hivernale.
Les marges dont dispose actuellement le système électrique corse demeurent faibles et seule, la mise en service de la future centrale de Lucciana, permettra de sécuriser le système électrique insulaire.
En ce qui concerne l'aménagement hydroélectrique du Rizzanese, les travaux viennent d'être achevés. Ils se poursuivent avec la phase d'essais de qualification des turbines, dont la première devrait être mise en service courant janvier 2013, avec une puissance de 27 MW.

J.F.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85518 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40941 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348