Corse Net Infos - Pure player corse

Municipale de L'Ile-Rousse : Le maire et ses colistiers se pourvoient en Conseil d'Etat


Rédigé par le Vendredi 25 Juillet 2014 à 10:37 | Modifié le Vendredi 25 Juillet 2014 - 10:47


Dans un communiqué Jean-Joseph Allegrini-Simonetti et ses colistiers annoncent, qu'à la suite de l'annulation de l'élection municipale de L'Ile-Rousse, ils ont décidé de se pourvoir en Conseil d'Etat.


Le tribunal administratif avait annulé l'élection le19 Juin dernier
Le tribunal administratif avait annulé l'élection le19 Juin dernier

Nous avons pris acte de la décision d’annulation des élections municipales de mars dernier, rendue par le Tribunal Administratif de Bastia ce 19 juin.

Nous avons évidemment décidé de faire appel.

M. Mattei et ses colistiers avaient fait valoir, au terme de mémoires fleuves, agrémentés de témoignages tellement nombreux qu’ils ne pouvaient qu’être suspects, un nombre considérable d’arguments.

Seul a été retenu celui du non passage par l’isoloir. 

Le tribunal ne s’est donc pas laissé abuser par les accusations de désorganisation volontaire du scrutin et surtout de fraude, ce dont nous nous réjouissons bien évidemment.

Cependant, la motivation de ce jugement, ainsi que le fait qu’il nous prive d’un mandat justement et légalement acquis, nous impose de le déférer à la censure du Conseil d’Etat. 

 

Ce d’autant plus que, pour annuler les élections municipales de L’Ile-Rousse, le tribunal ne s’est fondé que sur 13 attestations, sur la longue liste fournie par nos opposants.

Nous sommes donc contraints de faire appel, pour voir le Conseil d’Etat, nous l’espérons, rétablir une situation qui a été mal appréhendée par les premiers juges.

En effet, tout en ne relevant aucune pression, ni aucune manœuvre tendant à empêcher quiconque de se rendre à l’isoloir, le Tribunal administratif de Bastia a pourtant considéré qu’il avait eu atteinte à la régularité des opérations électorales.

 

La réalité du déroulement des opérations électorales est pourtant simplement visible et tout un chacun a pu s’en rendre compte le jour de l’élection. 

Quant au passage dans l’isoloir, le grief est quelque peu léger…d’ailleurs, à aucun moment de la journée électorale, Monsieur Mattei et ses colistiers, pourtant prompts à la critique n’ont fait part d’une quelconque observation.

De plus, et contrairement aux propos qui, contre toute attente, continuent d’être tenus, rien ne permet de démontrer la présence de pressions, de manœuvres, ou autres actions qui auraient pu contraindre les électeurs… Cela n’est que médisance et calomnie.

Ces manœuvres illustrent un état d’esprit particulier consistant à vouloir gagner par tous les moyens, en oubliant que les élections se gagnent dans les urnes et non dans les prétoires.

 

Au-delà de toutes ces contingences, je veux dire aux Iles-Roussiennes et aux Iles-Roussiens, toute notre confiance, quant au fait, qu’ils ne se laisseront pas, au final, abuser par les agissements de ceux qui veulent s’emparer du pouvoir, par des méthodes peu conformes à l’esprit démocratique, ne supportant ni la contradiction ni le jugement populaire.

C’est à ce prix qu’une élection conserve son sens.

C’est à ce prix que l’élu acquiert sa légitimité."





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345