Corse Net Infos - Pure player corse

Linguizzetta : Les biodéchets interdits dans les poubelles !


Rédigé par le Mardi 28 Juin 2016 à 21:32 | Modifié le Mercredi 29 Juin 2016 - 00:00


La 8e campagne de compostage a débuté de façon tonitrutante mardi en fin d'après-midi à Linguizzetta où le Syvadec et la municipalité avaient convié les habitants de la commune à assister à ce lancement puis à bénéficier de la distribution de composteurs.


En tout  cas Séverin Medori, le maire, flanqué de François Tatti, le président du Syvadec et de Jean-Baptiste Giffon, vice-président en charge des biodéchets, a été clair sur la politique que la municipalité entend mener en matière de tri sélectif et de réduction des biodéchets !
"Ceux qui trient bénéficieront d'une réduction d'impôts. Ceux qui ne trient pas subiront une forte augmentation" a t-il souligné avant de rappeler que la municipalité avait validé le principe d'une redevance spéciale incitative pour tous les professionnels : "ceux qui jouent le jeu devront payer la même redevance que l'année dernière, les autres seront soumis à une forte augmentation de leur redevance" a t-il martelé.
Mais ce n'est pas tout.
Face aux actes d'incivilité qui se multiplient des amendes ont été infligées "aux gens qui ne trient pas ou qui jettent leurs encombrants de manière insupportable dans les points d'apport volontaires". Il y a à Linguizzetta 31 points de ce type. 5 autres vont être créés au cours des mois à venir.
Et enfin; et ce n'est pas la moindre des mesures prises sur la commune : " A partir du 4 Juillet nous interdisons les biodéchets dans les poubelles. Le Syvadec a fait installer près de 300 composteurs individuels ainsi que des composteurs collectifs à Linguizzetta. Dès lors il est absolument inconcevable que l'on trouve encore des biodéchets dans les poubelles de la commune : c'est clair, net et précis" a insisté Séverin Medori qui a affirmé sa volonté et celle de la municipalité d'assumer cette décision comme celles " que nous avons assumées sur d'autres sujets. Nous le ferons avec détermination. Aujourd'hui on ne veut plus emmerder - j'emploie le verbe volontairement - les riverains des centres d'enfouissement avec nos biodéchets! "

Linguizzetta
  • Linguizzetta
  • Linguizzetta
  • Linguizzetta
  • Linguizzetta
"Un discours dynamique et énergique" que François Tatti s'est plus à souligner avant de rappeler que le Syvadec allait désormais donner toutes les facilités, chacun dans sa responsabilité, pour opérer un véritable tri sélectif avec une priorité : celle des biodéchets. 
Jean-Baptiste Giffon n'a pas été en reste en prenants le relais puis en exposant ce que sera la stratégie du Syvadec pour cette nouvelle campagne de compostage qui a démarré à Linguizzetta.
Que faut-il en retenir ?
10 000 composteurs  ont, déjà, été attribués sur l'ensemble du territoire du Syndicat. 20 000 de plus seront distribués au cours des semaines à venir. Et un habitant qui l'utilise peut réduire  ses déchets de 80 kg par an.
Mais le composteur peut être aussi collectif pour les quartiers, les immeubles, les établissements ou centres de village. Pour s'équiper, il suffit de contacter sa communauté de communes ou d'agglomération. Le dispositif est simple et l'installation gratuite.


Mais il convient d'aller plus loin encore : valoriser les biodéchets collectés par les collectivités.
Le Syvadec a créé il y a 2 ans la première plateforme de compostage publique, dans le cadre d'un appel à projet européen, en partenariat avec la communauté des communes du Centre-Corse.Aujourd'hui, d'autres territoires se lancent dans cette collecte et c'est pour répondre à leurs besoins que le Syvadec développe, désormais, sa 14e filière de valorisation : les biodéchets.
Le Syndicat entend les traiter via des plateformes de compostage privées, complétées par ses propres plateformes  publiques en cours de construction, la première devant voir le jouir à Vico dans le courant du 3eme trimestre de cette année.
Réduire les biodéchets à travers le compostage ?
Le jeu en vaut vraiment la chandelle. Les réduire c'est, en effet, diminuer les nuisances dans les centres d'enfouissement, préserver les capacités de stockage de l'île, créer des emplois locaux non délocalisables (1 déchet trié génère 3 à 5 fois plus d'emplois qu'un déchet enfoui) mais c'est, aussi et surtout, un geste supplémentaire pour l'environnement.

Aujourd'hui les biodéchets représentent 18% des ordures ménagères  soit 30 000 tonnes. L'objectif du Syvadec et de ses collectivités membres et de parvenir à capter 80%  des biodéchets de l'île, soit 24 000 tonnes par an.
Les explications des techniciens du Syavdec sur l'art et la manière d'utiliser le composteur et une distribution gratuite ont fini par convaincre l'assistance nombreuse, de l'intérêt qu'il y avait à tendre vers cet objectif.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349