Corse Net Infos - Pure player corse

Les équilibres nationalistes


Rédigé par Jessica Monti le Dimanche 15 Janvier 2012 à 14:19 | Modifié le Dimanche 7 Octobre 2012 - 02:35


Comme pour les Territoriales et les Cantonales, nationalistes et autonomistes partent en ordre dispersé à l’assaut d’un scrutin où ils comptent bien étoffer leur potentiel de voix en vue de l’échéance régionale, dont la date fixée à 2014 pourrait bien être retardée pour cause de réforme des collectivités.


Les équilibres nationalistes





Corsica Libera déjà en ordre de marche
Peu de vagues donc, côté  nationaliste, où les jeux sont faits pour Corsica Libera avec les candidatures de Ghjuvan Filippu Antolini et de Petr’Anto Tomasi dans respectivement la 1ère et 2ème circonscriptions de Haute-Corse, Paul Léonetti et Paul Quastana dans celles respectives de Corse-du-Sud.
Aucun élu territorial n’est présent sur les listes, pas même Paul-Félix Benedetti, dont la candidature était fortement pressentie. La désignation des candidats, qui a obéi à une volonté de renouvellement des cadres avec trois candidats sur quatre qui feront, dans ce scrutin, leur baptême de feu électoral, ne semble pourtant pas avoir suscité de controverse majeure. 
Femu a Corsica joue l’équilibre
Si les tractations vont bon train au sein de Femu a Corsica, rien ne filtre des débats internes. Néanmoins, la candidature de Jean-Christophe Angelini dans la 2ème circonscription de Corse-duSud et celle de Gilles Simeoni dans la 1ère circonscription de Haute Corse sont un secret de polichinelle.
L’inconnue réside dans la 1ère circonscription d’Ajaccio où l’on ne sait pas encore qui portera les couleurs des modérés. La rumeur en prêtait l’intention à Edmond Simeoni, qui a déménagé dans la ville impériale en septembre dernier pour, selon ses propres dires, « faire de la politique ». Mais, il semblerait que ce soit José Filippi, d’Inseme per a Corsica, qui partira au front pour les modérés. Quoiqu’il en soit, la connotation partisane du candidat d’Ajaccio, Inseme ou PNC, déterminera, dans un équilibre politique, celui de la 2ème circonscription de Haute Corse. Si le Siméoniste José Filippi est désigné au Sud, le candidat du Nord pourrait alors être le PNC et élu territorial, Xavier Luciani. Dans le cas contraire, si un militant PNC est désigné au Sud, le candidat du Nord pourrait être Jean-Félix Acquaviva, maire de Lozzi et militant d’Inseme.
                                                                                                                                             N. M.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Corse
Nicole Mari | 11/09/2013 | 5936 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Corse
Charles Monti | 22/08/2012 | 4415 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 11