Corse Net Infos - Pure player corse

Le collectif contre les nuisances à Lucciana a manifesté jusqu'à l'aérogare de Poretta


Rédigé par le Vendredi 21 Août 2015 à 14:01 | Modifié le Vendredi 21 Août 2015 - 21:04


Ils l'avaient annoncé. Ils l'ont fait. Vendredi matin riverains et les agriculteurs des secteurs Marana et Canonica à Lucciana ont manifesté leur colère en mettant en place un barrage filtrant devant l'usine de compost de la Canonica. Puis en déversant une partie de ce qui fait leur courroux devant l'aérogare de Poretta. Dans le courant de l'après-midi une délégation a été reçue à la préfecture de Haute où elle a appris que l'usine avait été mise en demeure d'éliminer ses nuisances olfactives dans un délai de 4 mois.


Les agriculteurs, en cortège, ont déversé devant l'aéroport de Poretta une partie de ce qui suscite leur colère
Les agriculteurs, en cortège, ont déversé devant l'aéroport de Poretta une partie de ce qui suscite leur colère
Las "des lenteurs administratives, usés par des années de combat" comme ils le soulignent, ils sont ce vendredi dès 7 heures descendus dans la rue - plutôt sur la route de la Marana à la hauteur du dépôt pétrolier au départ- pour réclamer une "décision rapide et définitive de la part des services de l'Etat".
Riverains et agriculteurs soulignent que "la puanteur, ajoutée à la crainte pour la santé et l'environnement sont les fondement de ce collectif soucieux de rétablir une meilleure qualité de vie dans ce secteur Luccianais".
Distribution de tracts, barrage filtrant, blocage se sont succédé pour faire passer le message au plus grand nombre.
Mais l'opération de protestation ne s'est pas limitée à cette seule action.

En effet, les agriculteurs se sont ensuite rendus, en cortège, devant l'entrée de l'aérogare de Bastia-Poretta toute proche pour répandre  "un échantillon de ces odeurs qu'ils supportent".
La manifestation s'est ensuite dissipée dans le calme et sans incident, mais dans l'attente d'une réaction rapide des autorités de l'Etat.

4 mois pour éliminer les nuisances olfactives

Dans le courant de l'après-midi une délégation du collectif des riverains et des agriculteurs a été reçue à la préfecture de la Haute-Corse. 
Au cours de cette entrevue Alexandre Sanz, directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse a précisé à ses interlocuteurs que l'usine de compostage avait été mise en demeure d'éliminer dans les 4 mois les nuisances olfactives qu'elle génère.
Un délai que les membres du collectif ont estimé long mais peut-on aller plus vite ?





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345