Corse Net Infos - Pure player corse

Jorge Mario Bergoglio élu nouveau Pape sous le nom de François 1er


le Mercredi 13 Mars 2013 à 22:57 | Modifié le Jeudi 14 Mars 2013 - 14:15


C’est peu après 19 heures ce mercredi, que la traditionnelle fumée blanche s’est élevée de la cheminée de la chapelle Sixtine, annonçant l’élection du nouveau Pape. Un peu plus d’une heure après, vers 20h10, le Cardinal Jean-Louis Tauran est apparu sur le balcon de la Basilique St Pierre pour prononcer la formule rituelle « Habemus Papam » avant d’annoncer à la foule rassemblée, l’identité du nouveau souverain Pontife. C’est l’argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, qui au terme de 2 jours de Conclave, est donc élu Pape de l’Eglise Catholique et prendra le nom de François 1er.


A l'âge de 76 ans, l'Archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, est devenu ce mercredi le Pape François 1er, succédant ainsi à Benoît XVI. (Photo : DR)
A l'âge de 76 ans, l'Archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, est devenu ce mercredi le Pape François 1er, succédant ainsi à Benoît XVI. (Photo : DR)
C’est fait ! Au terme de 2 jours de réunion du Conclave dans le huis-clos de la Chapelle Sixtine, le nouveau Pape de l’Eglise Catholique a été élu.
C’est peu après 19 heures ce mercredi, que la traditionnelle fumée blanche a fait son apparition sur le toit de la chapelle Sixtine, annonçant ainsi que l’Eglise Catholique avait un nouveau Pasteur.
A 20h10, les rideaux se sont ouverts sur le balcon de la basilique St Pierre, sur le Cardinal Jean-Louis Tauran. Celui-ci a prononcé la formule rituelle au terme de laquelle a résonné le traditionnel « Habemus Papam », avant d’annoncer à la foule rassemblée sur la place Saint Pierre de Rome, l’identité du nouveau Souverain Pontife.
Et c’est l’Archevêque de Buenos Aires, l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, qui a été élu Pape par le Conclave, succédant à Benoît XVI. Il prendra le nom de François 1er, devenant ainsi le 266è Pape de l’Eglise Catholique Romaine.
A 20H21, le nouveau Pape a fait sa première apparition sur le balcon pour bénir la foule des Chrétiens en liesse, rassemblée depuis plusieurs heures sous une pluie battante sur la Place St Pierre de Rome.

« Les cardinaux sont venus me chercher au bout du monde ! » Pape François 1er
C’est à l’évidence fort ému, mais avec le sourire et une voix claire et posée, que Jorge Mario Bergoglio s’est adressé en Italien aux fidèles pour son tout premier discours. « Bona sera ! L’objectif du Conclave était de donner un Evêque à Rome et les Cardinaux semblent l’avoir cherché et trouvé au bout du monde ! Enfin Rome a son Evêque et je vous remercie (…) Je souhaiterais tout d’abord que nous priions pour l’Evêque Emerite, pour Benoit XVI » a ainsi débuté le Souverain Pontife. Puis, il a évoqué les premières lignes directrices qu’il souhaite appliquer dans son Pontificat. « Nous allons commencer ce chemin, l’Evêque, le peuple, qui doit être un chemin de fraternité, d’amour et de confiance entre nous. Nous devons prier pour le monde entier, pour que règne une grande fraternité. Je souhaite aussi que ce chemin de l’Eglise puisse aboutir a davantage d’évangélisation au sein de cette splendide ville » a affirmé le Pape.

Jorge Mario Bergoglio devient François 1er, le 266è Pape de l'Eglise Catholique Romaine. (Photos : DR)
Un Pape Jésuite engagé socialement contre la pauvreté
Puis, après avoir donné sa bénédiction « urbi et orbi » à « tous les hommes et les femmes de bonne volonté », chose inédite dans l’histoire de la Papauté, le Souverain Pontife a, avec humilité, demandé à la foule des fidèles de prier pour sa propre bénédiction. « Je vous demande de prier Dieu pour qu’il accorde la bénédiction à votre Evêque. Faisons cette prière en silence, votre prière à mon adresse » a-t-il invoqué. Des mots très simples et une humilité qui ont inévitablement touché tous les Chrétiens rassemblés.
Alors quel est le profil du nouveau Pape ? Jésuite, plutôt conservateur, l’Archevêque de Buenos Aires est surtout socialement engagé contre la pauvreté et agit depuis longtemps en Argentine en faveur de la justice sociale. Certains spécialistes de la religion évoquant un homme simple, humble, qui n’hésite pas à passer une nuit dans les bidonvilles de Buenos Aire, se déplace en autobus et a sa carte de membre (voir photo) du club de football argentin de San Lorenzo.

Des nombreuses tâches attendent désormais le Pape François 1er
Les quelques 2 milliards de Catholiques à travers le monde ont donc, peu de temps avant les fêtes Pascales, un nouveau Pasteur. Si l’on pressentait encore ces jours derniers l’élection d’un Pape Italien, c’est d’Amérique Latine que le nouveau Souverain Pontife est issu. Une nouveauté pour l’histoire de l’Eglise sur ce continent éloigné. Se pose maintenant la question de l’âge du nouveau Pape. Confronté à des missions multiples, longues et demandant un investissement très important, le Souverain Pontife devra nécessairement composer avec ces données.
Et les tâches qui l’attendent ne sont pas de tout repos : conflits religieux à travers le monde, nécessité de faire oublier certaines affaires récentes qui ont terni l’image du Vatican, en passant par la définition poussée d’une feuille de route pour son Pontificat, le Pape devra être présent et faire entendre la voix de l’Eglise Catholique sur tous les terrains, y compris les plus accidentés…

Mais ce soir, l’essentiel repose sans nul doute sur la Foi, l’espoir et la confiance que les 2 milliards de catholiques fondent sur leur Pasteur. « Habemus Papam » !  
 
Yannis-Christophe GARCIA

>> LES RÉACTIONS
- L’Union Européenne : L'Union européenne a délivré la première réaction officielle.
Elle félicite le nouveau pape François 1er, en lui souhaitant un pontificat "long et béni" afin qu'il puisse "défendre et promouvoir les valeurs fondamentales de paix, de solidarité et de dignité humaine (…) Nous sommes convaincus que votre Sainteté continuera avec force et détermination le travail de votre prédécesseur en rapprochant les peuples et les religions du monde", écrivent dans un communiqué les présidents du Conseil européen Herman Van Rompuy et de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

- En Argentine : L'Argentine fête son nouveau Pape. Un tonnerre d'applaudissements pour Jorge Mario Bergoglio a résonné à la cathédrale de Buenos Aires où la foule en liesse a fêté cette élection.

- François Hollande : Dans un communiqué, le président François Hollande "adresse au Pape François Ier ses félicitations les plus chaleureuses et ses voeux très sincères pour la haute mission qui vient de lui être confiée à la tête de l'Eglise catholique pour faire face aux défis du monde contemporain (…) La France, fidèle à son histoire et aux principes universels de liberté, d'égalité et de fraternité qui fondent son action dans le monde, poursuivra le dialogue confiant qu'elle a toujours entretenu avec le Saint-Siège, au service de la paix, de la justice, de la solidarité et de la dignité de l'homme", a ajouté le président français.

- Pape François 1er : Le Pape François 1er  a téléphoné à Benoît XVI et va le rencontrer rapidement.

- Barack Obama : Le président des Etats-Unis Barack Obama a salué l'élection de Jorge Mario Bergoglio, adressant ses "voeux chaleureux" au "premier pape des Amériques". "Champion de la cause des pauvres et des plus vulnérables d'entre nous, il continuera à porter le message d'amour et de compassion qui a été source d'inspiration pour le monde depuis plus de 2.000 ans", a affirmé le dirigeant de la première puissance mondiale dans un communiqué.

- Cristina Kirchner : La présidente Argentine Cristina Kirchner a salué l'élection de l'Argentin Jorge Mario Bergoglio comme nouveau pape et lui souhaite une "tâche pastorale fructueuse", dans un communiqué publié par le gouvernement. "Nous lui souhaitons, comme conducteur et guide de l'Eglise, une tâche pastorale fructueuse dans l'exercice de si grandes responsabilités à la recherche de la justice, de l'égalité, de la fraternité et de la paix de l'humanité", indiquait ce court message de la présidente, qui se dit pratiquante mais entretient des relations tendues avec l'archevêque de Buenos Aires.

- Mgr Bernard Podvin : "C'est un événement considérable, une très grande joie qui retentit ce soir", a déclaré le porte-parole de la Conférence des évêques de France, sur France Info. Il a loué "ce pape qui s'excuse presque d'être devenu pape, vous avez vu l'humilité sur les images, ça m'a beaucoup touché !" a t-il affirmé.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85149 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345