Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Marc Todeschini a rendu hommage aux légionnaires du 2e Rep de Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 15 Juillet 2015 à 18:24 | Modifié le Jeudi 16 Juillet 2015 - 19:42


Après Saint-Florent, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire auprès du Ministre de la Défense, a poursuivi sa visiteau 2e REP de Calvi. Au programme : présentation du Régiment d'élite par le chef de corps, rencontre avec une promotion d'élèves parachutistes, rencontre avec des jeunes de la Formation Militaire Initiale de Réserve, décret de naturalisation pour 3 militaires, rencontre avec des anciens du régiment, avant de prendre la direction de la citadelle de Calvi pour y découvrir, dans le cadre de la promotion du régiment au public, une exposition permanente de qualité. On retiendra aussi que le 2e REP va voir ses effectifs augmenter avec la création d'une unité de combat supplémentaire et que dans le cadre de l'opération PLAN RAFFALLI 2025, 50 millions d'euros seront investis jusqu'en 2020



C'est avec un peu d'avance sur l'horaire initial que Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire auprès du Ministre de la Défense a atterri à l'aéroport de Calvi - Balagne, ou il a été accueilli par le maire de Calvi, Ange Santini,  et le colonel Jean-Michel Meunier, chef de corps du 2e REP, avant de prendre la direction du Camp Raffalli en compagnie d'Alain Neri, sénateur du Puy-de-Dôme,  d'Alain Thirion, préfet de Haute-Corse,  Dominique Schuffenecker, sous-préfet de Corte, le commandant Olivier Burles, commandant la Compagnie de Gendarmerie de Calvi - Balagne  et de plusieurs collaborateurs.
A son arrivée, rejoint par Elisabeth Santelli, conseillère départementale de Calvi-Balagne, Pierre Guidoni, Dominique Casta, conseiller municipal de Lumio, les autorités  rendaient les honneurs au drapeau du régiment, avant que Jean-Marc Todeschini ne passe les troupes en revue et que ne retentisse la Marseillaise.


Dans la salle de conférence, un rafraîchissement était proposé, avant que le colonel Jean-Michel Meunier ne fasse une présentation détaillée de la Base de Défense de Calvi
De cette intervention, on retiendra que l'effectif actuel du  2e REP est actuellement de 1 197 personnes (1076 militaires, 33 civils, 60 réservistes) que 80 nationalités sont représentées, que l'âge moyen des troupes est de 31 ans et que 900 personnels sont projetés par et que le régiment compte 130 véhicules "majeurs".
Au niveau installations le régiment dispose de 180 hectares répartis sur 3 communes , 20 hectares  de camp bâti.
Autres chiffres: 900 anciens sont regroupés au sein d'une amicale et 320 familles - pour 450 enfants - sont implantées.
Le chef de corps a détaillé ensuite les domaines de perfectionnement des unités, avant de souligner que le 2e REP avait une identité spécifique avec un héritage et une culture légionnaire.
Sa force : culte de la mission, esprit de sacrifice, rigueur, discipline; Esprit et style parachutiste: Jeunesse, audace, dynamisme, créativité, esprit d'initiative; une environnement insulaire corse: autonomie, ouverture,  rusticité, cohésion, disponibilité.


La Corse: un cadre privilégié pour l'entraînement et la projection
Le colonel Meunier soulignait tout l'intérêt de la Corse qui est un cadre privilégié pour l'entraînement et la projection sur différents théâtres d'opération.
 Il y a en Corse  trois pôles d'entraînements complémentaires:   le pôle Balagne mais aussi celui du Grand Bastia, avec le Champ de tir de Casta, l'aéroport de Bastia, Borgo, Saint-Florent, le poste montagne du Vergio et celui du Grand Sud avec le terrain du Camp de Frasselli/Bonifacio, l'aéroport de Figari...
Autre atout et non des moindres, celui de la BA 126 de Ventiseri-Solenzara pour des départs rapides.

Schéma à l'appui , le chef de corps faisait le point sur les différentes missions du régiment au cours du 1er semestre 2015, au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane, au Niger et au Tchad, au Emirats Arabes Unis, à Bagdad dans le cadre de l'opération Chammal et à Paris dans le cadre de l'opération Sentinelle déployée au lendemain des attentats terroristes des 7,8 et 9 janvier 2015. Il donnait ensuite la position de ses unités dans les différentes opérations mais aussi dans les phases d'entraînement, tout en tenant compte du pourcentage des permissions qui est de l'ordre de 46%.

Le Régiment en alerte "Guépard" pour les mois d'août et septembre
Avant d'entamer le volet des perspectives pour le 2e semestre 2015, le colonel Meunier précisait que le Régiment serait en alerte "Guépard" avec un départ en moins de 12 heures pour les mois d'août et septembre.
Projection et posture opérationnelle:
- Une équipe de commandos parachutiste sera projetée dans le cadre de l'opération Sangaris (Juin/Septembre)
-Une compagnie de combat aux EAU (Opération Chammal octobre/janvier)
- Opération Sentinelle à Paris .
 

Enfin, le chef de corps du 2e REP abordait le chapitre des dossiers en cours , à commencer par celui du PLAN RAFFALLI 2025 qui consiste à moderniser la garnison et où 50 millions d'euros seront investis jusqu'en 2020.
Il précisait également que le REP allait s'adapter au régime de l'opération "Sentinelle"
Enfin, avant de se rendre sur le terrain avec le secrétaire d'Etat, le colonel Meunier annonçait une montée en puissance d'une unité de combat supplémentaire, ce qui signifie que les effectifs du 2e REP vont considérablement augmenter, pour atteindre un nouveau équivalent à celui connu dans les années 80.
La délégation  rejointe par Etienne Suzzoni, maire de Lumio se dirigeait ensuite vers le hangar de formation des parachutistes pour assister au travail d'une promotion avec qui Jean-Marc Todeschini a pu s'entretenir, tout comme il devait faire plus tard avec les volontaires de la Formation Militaire Initiale de Réserve (FMIR).

Remise de décret de naturalisation à 3 légionnaires
Dernière étape au Camp Raffalli, celle de la remise de décret de naturalisation à 3 militaires du 2e REP :  le sergentRuslan Ichmaev (ukrainien), le caporal-chef Rodrigue Monkam Siakam (camerounais) et le caporal-chef Tamas Leiner (hongrois).
A l'issue, le ministre secrétaire d'Etat prenait la parole: " Je suis ici pour saluer votre engagement  mais aussi pour accueillir trois d 'entre vous au sein de la communauté nationale. Votre engagement n'est pas nouveau, il s'inscrit dans une longue histoire de fidélité et d'attachement des légionnaires à la France depuis  1831 à aujourd'hui, en passant par les deux guerres mondiales , les guerres de décolonisation et  les opérations extérieures . Depuis 3 ans  la Légion étrangère a pris une part décisive à l'engagement de la France au Mali mais aussi à Bagdad dans le cadre de l'opération Chammal, en République centrafricaine au profit de Sangaris et plus récemment encore sur le territoire national  pour apporter son concours dans l'opération Sentinelle.
Je voudrais vous dire  que la détermination qui anime vos forces sur le terrain, qui vous anime au quotidien cest aussi  la mienne et celle du ministre de la Défense Jean-Yves le Drian  qui rend visite aujourd'hui même aux légionnaires à Aubagne et celle du président de la République. Cette détermination se paie parfois au prix de la vie. Plusieurs de vos camarades sont tombés au champ d'honneur. Nous leur avons hommage à tous, hier à l'occasion du 14 juillet.. Je pense tout particulièrement à  au S/C Konrad Rygiel en Afghanistan en 2010 et   à l'AC Harold Vermozeele  tombé  pour le France en février 2013 au Mali. Ce  sacrifice marque une nouvelle fois le dévouement sans faille de nos légionnaires au service de leur pays d'adoption. Le sacrifice de nos soldat n'est jamais une mort ordinaire. Il l'est  sans doute encore moins lorsqu'il s'agit d'e mourir pour un pays  qui ne vous a pas vu naître. C'est pourquoi la France doit leur dire toute notre reconnaissance. Elle accueille aujourd'hui trois nouveaux enfants. Je suis venu d'abord vous souhaiter tout simplement et très chaleureusement la bienvenue dans la communauté nationale française. Je suis aussi venu vous dire que vous ne remplissez pas là une simple formalité administrative mais que vous accomplissez un véritable acte  d'engagement, un acte de foi en la République. Vous vous engagez à faire valoir vos droits, vous vous engagez à accomplir vos devoirs. Moi-même issu d'une famille d'immigrés italiens je mesure le courage  immense qui fut le votre et la volonté dont vous avez fait preuve, nourris par l'amour de la France dont vous devenez aujourd'hui les citoyens". (...)


Le 2e REP restera bien à Calvi
Auparavant, face aux médias, revenant sur l'engagement du 2e REP dans l'opération Sentinelle, Jean-Marc Todeschini précisait: " Ce n'est pas la vocation première de l'armée en général  de s'engager sur le territoire métropolitain . Mais comme vous savez, au  lendemain des douloureux événements que nous avons connus, le président de la République a décidé de mobiliser  très rapidement près de 11000 hommes  sur le terrain . Les légionnaires font partie  de l'armée de terre  et bien évidemment de l'opération Sentinelle. C'est en même temps une osmose avec les autres unités françaises. C'est pour eux une continuité de travail. Le président de la République a pris d'autres décisions liées à cela puisque 3,8 milliards d'euros seront consacrés en supplément d'ici 2017-2018 au budget de l'armée et que la réduction des effectifs  de 18 000 hommes envisagées  n'aura pas lieu., ce qui permet au 2e REP de se préparer à accueillir une nouvelle unité de combat".


Sur les rumeurs récurrentes d'un possible départ de Calvi du Régiment,  s'appuyant sur les propos du colonel Meunier qui a annoncé que dans le cadre Plan Raffalli, 50 millions d'euros seront investis d'ici 2020, Jean-Marc Todeschini a été formel : " De mon poste je n'ai aucune information qui dirait que l'on a l'intention de faire partir le 2e REP de Calvi. Cela a pu effectivement se faire ailleurs mais le 2e REP c'est autre chose".
C'est ensuite vers la citadelle de calvi que la visite se poursuivait.
Ce jeudi 16 juillet Jean-Marc Todeschini  se rendra au Hameau de forestage Harki de zonza et terminera sa visite en corse à la BA 126 de Ventiseri-Solenzara où lui sera présenté le radar SATAM.






 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85082 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40731 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345