Corse Net Infos - Pure player corse

Inseme per Bastia fête ses 5 ans


Rédigé par Nicole Mari le Lundi 27 Mai 2013 à 23:00 | Modifié le Mardi 14 Janvier 2014 - 17:54


Le mouvement nationaliste d’opposition municipale, Inseme per Bastia, fêtera ses 5 ans d’existence, le samedi 1er juin, à partir de 16 heures à la salle polyvalente de Lupinu. Au programme : des jeux, des animations culturelles autour de la langue corse, un hommage au sport bastiais, une soirée buffet… Ce sera, également, l’occasion pour Gilles Simeoni, le leader d’Inseme, de dresser, dans un discours politique, le bilan de cinq années de présence sur le terrain et préparer l’entrée en campagne à 10 mois du prochain scrutin municipal.


Inseme per Bastia fête ses 5 ans
Le rendez-vous se veut, avant tout, festif. C’est, donc, à une grande fête conviviale qu’Inseme per Bastia convie ses militants, ses sympathisants et, au-delà, tous les Bastiais, le 1er juin à partir de 16 heures à la salle polyvalente de Lupinu. Les festivités vont se dérouler en trois temps forts.
 
A festa in famiglia
Le premier temps, de 16 h 30 à 18 h 30, sera consacré aux jeux et à des animations culturelles et sportives. A festa in famiglia offre de jouer, en famille, à un grand loto avec, à la clé, de nombreux lots à gagner, notamment, un séjour d’une semaine pour 4 personnes dans une résidence hôtelière, un stage CESR, des soins de beauté, des produits agricoles de qualité, des cadeaux offerts par de nombreuses boutiques et commerces de la ville… « Nous remercions chaleureusement les commerçants qui nous ont fait l’amitié de participer à la mise en place de ce grand Loto et d’offrir les lots », tient à indiquer Gilles Simeoni.
 
A lingua nustrale
A 15 jours à peine de l'adoption du statut de coofficialité par l’Assemblée de Corse, le mouvement nationaliste, dont c’était une des revendications de base, ne pouvait manquer de célébrer la langue corse. Per i zitelli, dédié aux enfants, décline trois ateliers autour de a lingua nustrale. Le premier « Un’attellu di cantu : amparera di canzone è di filastrocche » propose d'apprendre des chants et des comptines du patrimoine insulaire. Le second, « Un ghjocu di l’oca » pose, à travers un jeu de l’oie, des questions en langue corse pour tester les connaissances sur Bastia et la Corse. Le troisième « Un’attelu d’arte plastica » permet de réaliser des dessins et des créations artistiques à partir de photos et dessins de Bastia.
 
Un hommage au sport
Enfin, Inseme per Bastia, qui soutient sans faille le Sporting, tient à profiter de cette fête pour rendre un hommage au sport et à ses valeurs à travers les clubs et associations qui font vivre le sport à Bastia et dans la région bastiaise. « Nous avons voulu rendre hommage aux trois clubs qui sont les locomotives du sport collectif à Bastia. En football, le SCB, qui a effectué une saison exceptionnelle en L1, et le CAB qui réalise l’exploit d’accéder en L2. Grâce à ses deux clubs, qui font partie de l’histoire et de la mémoire collective de la ville, Bastia entre dans le club fermé des grandes villes européennes qui ont deux clubs dans l’élite du football professionnel (Manchester, Liverpool, Madrid) », explique Gilles Simeoni.
Inseme n’oublie pas le rugby avec « Bastia XV, qui a réalisé une magnifique saison, se qualifiant notamment pour les 32èmes de finale après un match épique à Aubagne ».
Des jeux d’adresse (ballon rond et ballon ovale) seront organisés pour les moins de 15 ans. Des écharpes, des fanions et des autocollants, gracieusement offerts par les trois clubs, seront distribués aux participants.
 
Une démarche politique
A partir de 18h30 débutera le deuxième temps des festivités, plus politique, avec une intervention de Gilles Simeoni. « Un anniversaire, c’est l’occasion de jeter un regard en arrière, avant de se projeter dans l’avenir ! », précise-t-il. Mais cet anniversaire tombe bien ! A 10 mois d’une échéance électorale capitale, le calendrier donne, en effet, à ce rendez-vous festif, une double portée : il permet, à la fois, de dresser le bilan de l’action politique d’Inseme sur cinq ans de mandature et d’ouvrir des perspectives d’avenir dans la dernière ligne droite des municipales. Créée, d’ailleurs, en janvier 2008 spécialement pour fédérer les Nationalistes modérés lors du scrutin municipal de mars, la démarche s’est inscrite dans la durée, dès le mois de mai suivant, après avoir obtenu le deuxième meilleur score du 2nd tour et 5 élus. Devenue le principal groupe d’opposition à Bastia, Inseme s’est structurée pour prolonger son action et ancrer sa présence sur le terrain.
 
Un bilan positif
Pour Inseme per Bastia, le bilan de ces cinq années de présence « sur tous les terrains, au service de Bastia et des Bastiais » est largement positif. « Défense des personnels de la Ville et de la CAB (Communauté d’agglomération de Bastia), présence dans les quartiers, propositions en matière de circulation et de stationnement, promotion de la langue et de la culture corses, mobilisations pour l’école, l’hôpital, les services publics ou l’environnement, lutte pour les arrêtés Miot, soutien au commerce en centre-ville, questionnaire sur la sécurité et le vivre-ensemble … dans tous les domaines, au sein du Conseil municipal et en dehors de celui-ci, Inseme per Bastia s’est imposé comme une force majeure d’opposition, mais aussi et surtout de proposition et de construction. A travers la démocratie participative et un dialogue permanent avec tous les Bastiais, nous avons su convaincre et élargir le cercle de nos adhérents et de nos soutiens ».
 
Un objectif électoral
Ce 5ème anniversaire marque, aussi, pour les Nationalistes modérés, le point de départ d’une
mobilisation collective, une entrée en campagne électorale que Gilles Simeoni pourrait, peut-être, officiellement formaliser lors de son discours. « L’objectif est clair : construire un projet qui soit celui du plus grand nombre de Bastiais. Faire vivre la démocratie participative. Et tous ensemble, gagner les élections municipales de mars 2014 ! » reconnaît Inseme. Pour cela, les mois à venir seront décisifs. Il s’agira d’accélérer la cadence sur le terrain, de finaliser le projet municipal, d’améliorer l’équipe et de booster crescendo cette dynamique.
En attendant, la fête se poursuivra en chant et en musique autour d’un buffet. Des chanteurs et des musiciens (guitares, violons, mandolines) interpréteront « paghjelle, impruvisate, canti à vulintà ». La soirée s’achèvera avec le groupe Intimità (Thomas Bronzini et Eric Salvarelli).
 N. M




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Corse
Nicole Mari | 11/09/2013 | 5936 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Corse
Charles Monti | 22/08/2012 | 4418 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 11