Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : Un schéma pour l'amélioration de l’accessibilité des services au public


Rédigé par le Mercredi 1 Juin 2016 à 15:00 | Modifié le Mercredi 1 Juin 2016 - 15:44


Conformément aux dispositions de l’article 98 de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (dite NOTRe), dans chaque département, l’État et le département élaborent un schéma départemental d'amélioration de l’accessibilité des services au public, en collaboration étroite avec les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Ce schéma définit, pour une durée de six ans, un programme d'actions destiné à renforcer l'offre de services dans les zones présentant un déficit d'accessibilité des services. Il comprend un plan de développement de la mutualisation des services sur l'ensemble du territoire départemental.


La première réunion du comité de pilotage du futur schéma départemental d'accessibilité au public a eu lieu mercredi matin dans les salons de la préfecture de la Haute-Corse autour de Alain Thirion, préfet de Haute-Corse et François Orlandi, président du Conseil départemental et en présence des présidents des  E.P.C.I. (établissements publics de coopération intercommunale) à fiscalité propre.
Mercredi, il a été surtout question d'une méthode de travail pour tout à la fois établir un diagnostic au niveau de la Haute-Corse et définir 
un plan d'action autour d'axes stratégiques pour l'identification des services à associer dans un pré-diagnostic (Maisons de services au public, Maisons de santé etc)

En amont de la phase d’élaboration, chaque département peut bénéficier du soutien de l’État pour la phase de diagnostic grâce à la mobilisation du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (FNADT). Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) assure l’instruction des dossiers de demande de soutien ainsi que la gestion du FNADT. Depuis 2014, 18 départements métropolitains (Allier, Aisne, Ariège, Aude, Aveyron, Côtes d'Armor, Côtes d’Or, Eure, Gironde, Lot, Lozère, Meurthe-et-Moselle, Oise, Saône-et-Loire, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Tarn et Yonne) se sont engagés dans la réalisation de diagnostics.
La Corse entre aujourd'hui dans le bal avec la Haute-Corse.


Les premiers enseignements de ces diagnostics précurseurs ont permis au CGET d’identifier un certain nombre d’enjeux auxquels les porteurs de projets devront être plus particulièrement attentifs. Ainsi, la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des publics, la capacité des administrations et (ou) des opérateurs à interroger leurs pratiques ou encore les conditions de la formalisation d’une relation pérenne avec les structures relais, constituent autant de points de vigilance pour le déploiement d’une offre de services à long terme.
À cela, s’ajoute la nécessité d’intégrer à la réflexion les questions de mobilité et de transports.


Les solutions à imaginer pour améliorer l’accessibilité des services au public sont donc aussi diverses que les différents territoires urbains, périurbains et ruraux du département.
Il en a été longuement question mercredi matin à la préfecture de la Haute-Corse. Un calendrier prévisionnel a été arrêté. Le schéma départemental d'amélioration de l’accessibilité des services au public de Haute-Corse devrait être opérationnel dès la fin de l'année prochaine.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85328 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40806 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346