Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : 400 hectares dévastés par le feu au cœur de la Conca d'Oru…


Rédigé par le Jeudi 25 Août 2016 à 09:19 | Modifié le Jeudi 25 Août 2016 - 11:45


400 hectares dévastés au cœur du site de la Conca d'Oru, des maisons mises en protection dans des conditions difficiles par plus de 100 hommes qui n'ont pas ménagé leurs efforts durant la nuit : la situation vire à la catastrophe écologique entre Barbaghju et U Poghju d'Oletta où le feu qui s'est déclaré mardi peu après minuit continue à se développer. Reportage photos : Jean-Baptiste Andreani.


Crédit photo Jean-Baptiste Andreani.
Crédit photo Jean-Baptiste Andreani.
L'inquiétude est grande dans la Conca d'Oru où malgré les efforts déployés sur le terrain et dans les airs le feu continue à se développer. Un peu moins vite au Nord où il évolue en contre-pente et au Sud à la suite d'une barrière de retardant répandue par les Tracker.
Il n'en demeure pas moins que dans cette région qui a, déjà, payé un lourd tribut aux incendies - c'était en 1999 - la situation est en passe de virer à la catastrophe écologique pour une microrégion site classé en devenir - le premier comité de pilotage s'étant tenu en Avril dernier à Patrimoniu.
La surface parcourue nous l'avons dit était estimée à 400 hectares jeudi matin et si les flammes sont encore loin du village, elles se sont rapprochées d'une zone un peu plus urbanisée où plusieurs habitations  sur les lieux-dits de Locogna (20 personnes et une bergerie) et Brieta (2 personnes confinées et 9 qui ont quitté l'endroit par leurs propres moyens) ont dû être mises en protection ou évacuées par les pompiers.
 
Pourtant les hommes et les moyens terrestres et aériens engagés sur le foyer n'ont pas ménagé leurs efforts au cours des dernières heures et durant toute la nuit, pour tenter de maîtriser l'incendie. Il est vrai que les conditions sont difficiles, le terrain est accidenté et peu accessible et le vent - qui est tombé - et la sécheresse ont augmenté et multiplié les difficultés pour les sauveteurs.


C'est dans ces conditions qu'a débuté jeudi matin  la seconde journée de lutte mobilisant 131 hommes, renforcés par 2  groupes d'intervention de Corse-du-Sud,  les 2 Canadair, 2 Tracker, 1 Dash et sans doute 2 Canadair en renfort de Corse-du-Sud, sur un terrain où la végétation, qui s'était reconstituée depuis 1999, n'est plus désormais que cendres.
Déplorable !

 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41483 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37