Corse Net Infos - Pure player corse

Grévistes de la faim de la Ghjuventu Indipendentista : Les soutiens se multiplient


Rédigé par le Jeudi 23 Avril 2015 à 18:10 | Modifié le Vendredi 24 Avril 2015 - 00:14


Les grévistes de la faim retranchés depuis mercredi matin dans le nid d'aigle de la citadelle de Corti ont reçu jeudi de nombreux soutiens. A l'appel de a Ghjuventù Indipendentista, de a Cunsulta di a Ghjuventù Corsa et de a Ghjuventù Paolina un rassemblement a été organisé dans le courant de l'après-midi au Belvedere.


(@CGCcorte)
(@CGCcorte)
Inseme per a Corsica
Des jeunes gens de la Ghjuventù Indipendentista ont décidé d'entamer une grève de la faim pour faire respecter et appliquer les votes très largement majoritaires de l'Assemblée de Corse sur des questions fondamentales et déterminantes pour l'avenir du peuple corse. Ils se joignent à la même démarche initiée par Nicolas Battini à la maison d'arrêt de Bois-d'arcy depuis le 17 Avril.
Ces actes déterminés, et très graves dans leurs implications éventuelles pour les jeunes eux-mêmes, doivent interpeller la société insulaire toute entière et bien entendu aussi l'État.
Inseme per a Corsica se tient aux côtés des membres de la Ghjuventù Indipendentista dans cette terrible épreuve. Non seulement nous nous rendrons à la Citadelle régulièrement pour nous rendre compte de l'évolution de leur état, mais nous demandons à l'ensemble des forces politiques et élus de l'île de ne pas prendre à la légère ces initiatives. Nous ferons tout, avec le mouvement national d'une part et l'ensemble des forces dites progressistes d'autre part, pour créer les conditions d'une issue positive à cette situation.
L'État doit enfin comprendre qu'il ne doit plus traiter avec mépris et condescendance les questions et sujets inhérents à l'existence d'un peuple corse et de ses droits, sujets posés avec acuité depuis un demi-siècle, et aujourd'hui de façon largement majoritaire.
Hè l'ora di a suluzione pulitica è di l'amnistia.
Franchemu stu passu, per chì u populu corsu possi ammaistrà u so destinu in pace in casa soia.

Spaziu Identità è Demucrazia in Piaghja Urientale
Après un long processus de travail et de discussions à la Collectivité Territoriale de Corse, les votes majoritaires ou unanimes sur des thèmes essentiels avaient suscité un formidable espoir de paix et de développement pour ce pays. C’était sans compter sur l’Etat français qui refuse de prendre en considération des demandes démocratiquement votées à une très large majorité par les élus de la Corse.
Aujourd’hui, face à ce déni de démocratie, de jeunes militants mettent leurs vies en danger en entamant une grève de la faim à la citadelle de Corti pour demander que la société corse dans son ensemble se mobilise et que l’Etat prenne en compte les votes majoritaires exprimés par l’Assemblée de Corse.
Pour reprendre un slogan des années 70, malheureusement toujours d’actualité : Persa a lingua ; Persa a terra ; Persu u populu ! 
U Spaziu identità è demucrazia ne peut accepter que l’apathie insupportable de l’Etat Français et de son gouvernement conduise désormais de jeunes corses à mettre en péril leurs vies. 
Notre démarche apporte son soutien fraternel et politique à la Ghjuventù Indipendentista. Les drames que notre île a connu par le passé doivent faire réaliser à l’Etat la dimension politique du problème corse et les sacrifices qui peuvent en découler. 
Dans les prochains jours, U Spaziu Identità è Demucrazia entrera dans une phase de structuration de manière à défendre ce projet de réforme pour la Corse et être au côté de la jeunesse corse dans son combat pour la défense des droits du peuple corse.

Partitu di a Nazione Corsa
Ces dernières heures, plusieurs centaines de jeunes ont défilé dans les rues de  Corti pour porter d’une seule voix le message d’une Corse qui souffre mais ne se laisse pas abattre, fait des propositions, prend en main son destin et qui porte le souhait, en définitive, d’être tout simplement reconnue dans ses droits.
Coofficialité, statut de résident, réforme fiscale, inscription de la Corse dans la Constitution, amnistie… Ces jeunes militants ont défilé, déterminés et unis, pour porter une nouvelle fois des revendications partagées par l’ensemble de notre peuple et validées par les délibérations répétées et souvent unanimes de l’Assemblée de Corse.
U Partitu di a Nazione Corsa qui a pris une part essentielle, avec ses partenaires de 
Femu a Corsica et l’ensemble des nationalistes, dans ce travail conduit par l’Assemblée de Corse, apporte son soutien le plus total, et le plus fraternel à cette jeunesse qui a entamé,  avec beaucoup d’abnégation, une grève de la faim illimitée.
De rencontres ministérielles en annonces officielles, le peuple corse ne trouve pas aujourd’hui d’éléments lui permettant de croire en une solution politique globale.
 Il y a quelques mois, notre Assemblée votait donc des délibérations fortes pour la Corse. Ces dernières semaines, une délégation d’élus était reçue à Paris. Ces dernières heures, des centaines de jeunes portaient à nouveau notre message d’avenir et notre volonté d’être.
Il est plus que temps aujourd’hui,  après des décennies de combat, de discussions, de mobilisation, de voir nos aspirations se concrétiser.
Lotta ghjuventù, l’avvene si tù.

Corsica Libera
Corsica Libera apporte son total soutien aux jeunes militants de la Ghjuventù Indipendentista retranchés depuis hier dans la Citadelle de Corti où ils y ont entamé une grève de la faim. Leur seule revendication : que l’Etat français prenne enfin en compte les délibérations votées par l’Assemblée de Corse.
Le groupe Corsica Libera s’attèle d’ores et déjà à constituer une délégation d’élus composée de représentants des différents groupes de notre Assemblée afin que ceux-ci rencontrent au plus vite ces jeunes militants.
Corsica Libera appelle l’ensemble des responsables politiques de l’île, à témoigner, par des messages ou par leur présence, leur soutien à ces jeunes corses engagés pour la défense des intérêts de notre peuple. Engagés pour que notre assemblée soit entendue, engagés contre le déni de démocratie auquel nous assistons depuis des mois.
Leur combat est légitime, il est aussi le nôtre, c’est pourquoi nous devons être à leur côtés. Corsica Libera appelle donc, l’ensemble de ses militants à participer à tous les rassemblements de soutien qui seront organisés dans les heures à venir.

Associu di  Parenti Corsi

L’APC apporte son soutien à l’action de la jeunesse corse de mercredi à Corti et à ceux de la Ghjuventù Indipendentista qui ont entamé une grève de la faim en occupant la citadelle. Pour l’APC la politique de refus de l’Etat d’engager un processus de règlement politique est seule responsable de la dégradation de la situation.
 Pour notre part nous sommes aux cotés de la jeunesse corse dans son action et nous appelons à la mobilisation pour les jours et les semaines à venir.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85457 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40903 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346