Corse Net Infos - Pure player corse

François Orlandi : "Une nouvelle gouvernance avant de penser à la campagne"


Rédigé par le Vendredi 13 Février 2015 à 16:03 | Modifié le Dimanche 15 Février 2015 - 10:18


François Orlandi, président du conseil général de Haute-Corse depuis le 20 Janvier dernier, a exprimé le besoin, vendredi matin, de faire un premier bilan de son action et d'effectuer des projections sur celles que pourraient mener la future assemblée départementale. Mais François Orlandi a aussi évoqué la prochaine élection au cours de laquelle il retrouvera, dans le nouveau canton de Capi Corsu, Jacky Padovani qui avait été candidat à la présidence du conseil général.


François Orlandi : "Une nouvelle gouvernance avant de penser à la campagne"
- Qu'est ce qui a marqué votre premier mois de présidence ?
- Une entrée immédiate dans la fonction de président. Dès le premier jour je m'y suis investi totalement. La période est courte mais elle n'interdit pas d'imaginer une gouvernance nouvelle, en tout cas celle qui correspond à mes qualités. J'ai souhaité plus de transparence. J'ai souhaité rencontrer immédiatement les organisations syndicales. J'organise des réunions régulières avec l'ensemble de l'encadrement. Je souhaite que la concertation entre les personnels et l'exécutif du Département soit plus importante peut être que ce qu'elle était. Cela correspond plus simplement à un caractère qui s'est forgé  dans le dialogue et la concertation.

- Plus de transparence ? Cela veut dire quoi ?
- Je souhaite que soient associés plus largement aux décisions les élus pour ce qui concerne leur travail, pour ce qui concerne  la gestion des ressources humaines  car les rencontres régulières permettent d'avoir un regard plus large, plus transversal, plus fréquent et donc plus pertinent sur la gestion administrative du Département.

- Ce n'était pas le cas  ?
- Chacun le fait à sa manière. Moi je le fais avec l'ouverture d'esprit qui est la mienne. Je n'ai pas de commentaire particulier à faire sur ce qui était fait avant. Chacun apporte sa personnalité et sa manière de fonctionner.

- C'est une façon d'entrer en campagne électorale ?
- La campagne électorale est proche. Aujourd'hui on ne peut pas dire que je suis véritablement dedans : je me suis impliqué totalement dans la vie du Département. Mais cela ne m'empêche pas de penser et de réfléchir, déjà, aux conditions de la campagne électorale.

- Vous serez quand même candidat ?
- Je serai candidat de manière très officielle avec Sylvie Retali dans un canton - celui de Capi Corsu - dont les limitent au Sud s'étendent de San Martino di Lota à Patrimonio.

- Ce découpage vous pose t-il des soucis ?
- Il ne me pose aucun souci particulier dans la mesure où le découpage a été institué et on doit l'accepter comme tel. J'y vois en revanche un manque de cohérence dans la mesure où c'est un canton essentiellement rural  auquel on a raccroché des communes qui sont dans le péri urbain et le giron de la communauté d'agglomération de Bastia et qui, me semble t-il, auraient plus vocation à se retrouver dans le cadre de cette communauté. Mais on prendra en compte et dans le cadre de la campagne et demain, si le résultat des élections était favorable, toutes les problématiques quelles soient du péri urbain ou du rural profond, avec les mêmes engagements et les mêmes soucis d'équité.

- Vous allez retrouver Jacky Padovani ?
- Aujourd'hui Jacky Padovani est candidat dans le même canton. Nous allons aborder cette élection de manière sereine et paisible. C'est en tout cas ce que j'ai affirmé. Après chacun ira avec sa personnalité, avec l'idée qu'il se fait du Département avec les projections et les projets qui interviendront au cours de cette mandature. Ce sera une élection à la loyale. Je n'ai pas d'appréhension particulière. Le bassin de population pourrait paraître plus favorable aux représentants des communes péri urbaines. Mais les remontées que nous avons, nous autorisent une grande confiance. On part avec l'espoir et de bonnes chances de l'emporter…




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

Corse | Entretiens | Elections | Institutions










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Entretiens
Nicole Mari | 05/04/2014 | 3993 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
Entretiens
Nicole Mari | 03/04/2013 | 1069 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire