Corse Net Infos - Pure player corse

Domaine d'Alzitone : La commission des biens indivis espère une solution rapide


Rédigé par le Jeudi 6 Juin 2013 à 01:09 | Modifié le Jeudi 6 Juin 2013 - 01:31


Les exploitants ou occupants du Domaine d'Alzitone, ont récemment été conviés à une réunion publique, à la mairie de Ghisonaccia.


Domaine d'Alzitone : La commission des biens indivis espère une solution rapide
Jean-Noel Giudici maire de Poggio et François Benedetti maire de Lugo di Nazza , Stéphane Peraldi secrétaire de la sous-préfecture de Corte, ainsi que des représentants de la Safer Corse (cette dernière intervient dans cette opération en tant que conseil auprès des communes et non en tant qu'opérateur foncier) animaient cette réunion qui avait pour objectif de régler définitivement les problèmes liés à l'indivision sur le Domaine d'Alzitone.
Patricia Cerceau, receveur municipal à Prunelli, Me Marie-Anne Pieri, notaire à Aléria et François Martini, géomètre expert à Prunelli étaient également présents.
Près de de 150 personnes étaient présentes.
Francis Giudici, le maire de Ghisonaccia et président de la commission syndicale des biens indivis du domaine d'Alzitone a évoqué la volonté de tous de développer la vocation agricole des terrains mais aussi de pouvoir favoriser « différents aménagements fonciers de nature à conforter les exploitations agricoles et à faciliter l'implantation de tout projet agricole ou rural innovant. » . Cette démarche "très intéressante aussi bien pour les communes que pour les occupants qui auraient un titre de propriété, "pourrait, d'après le maire,  se conclure rapidement. »
Afin de mener bien cette mission, la Commission a confié à la SAFER la réalisation d'un diagnostic sectoriel qui aura la charge de régulariser la situation juridique du Domaine.
La Commission Syndicale en partenariat avec la SAFER, a donc décidé d'engager une procédure de négociation avec les « occupants non-titrés » et de réaliser une estimation de ces terrains.
Cette surface représente 1 600 hectares du Domaine d'Alzitone.  Celui-ci était constitué de 2 421 hectares à l'origine. Il reste aujourd'hui 2 200 hectares, dont 660 sont attribués au titre de baux emphytéotiques établis en 1958 avec la SOMIVAC qui était caution solidaire des preneurs.
M-J. C





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349