Corse Net Infos - Pure player corse

Déchets : Collecte et traitement en panne. Le Syvadec passe le relais à l'Exécutif de Corse…


Rédigé par le Mardi 5 Janvier 2016 à 13:36 | Modifié le Mardi 5 Janvier 2016 - 23:38


Le bureau syndical du Syvadec, amputé des représentants de la Capa et des élus majoritaires de la CAB, s'est tenu, comme prévu, mardi matin à Corte. A l'issue de ses travaux le bureau syndical a brossé un rapide tableau de la situation et pris acte de la volonté de l'Exécutif de Corse " de s'emparer pleinement de ses compétences de planification et de suivi de la mise en œuvre du plan de prévention et de gestion des déchets adopté par la CTC" ainsi que "de sa décision d'engager directement la concertation avec les collectifs locaux pour rechercher des solutions de sorties de crise et de gestion pérenne des déchets".


Dans les rues de Bastia
Dans les rues de Bastia
Le communiqué du bureau syndical du Syvadec
"En ce début d’année, la situation de la Corse dans le traitement de ses déchets est la suivante : la Corse produit chaque jour 500 tonnes de déchets résiduels et doit traiter aussi les 4 000 tonnes stockés transitoirement pendant la période des fêtes. La Corse a actuellement toutes les capacités techniques et administratives pour traiter l’ensemble de ces déchets, et ce jusqu’en septembre 2016, dans les 3 sites en activité. Il est rappelé que deux de ces trois sites ont été créés par le SYVADEC et donc financés par l’ensemble des adhérents et de leurs contribuables. Comme nous l’avons affirmé à plusieurs reprises, indépendamment des résultats futurs en matière de tri, l’ouverture d’un quatrième site est indispensable afin de traiter les déchets qui seront produits à partir du mois de septembre.
Le blocage du site de Vico et les limitations des sites de Viggianello et de Prunelli mises en œuvre par des collectifs locaux ne permettent de traiter que la moitié des déchets produits quotidiennement soit 250 tonnes. Cela implique que 250 tonnes de plus s’accumulent chaque jour, qui s’ajoutent aux 4 000 t stockées transitoirement.


Face à cette situation, le SYVADEC a été autorisé par la justice à faire débloquer le site de Vico, mais les autorités préfectorales ont choisi de ne pas mettre en œuvre cette mesure. 
Le service de traitement ne pouvant plus être assuré en totalité, les collectivités qui en ont la charge (communes et intercommunalités) ne pourront plus assurer la continuité du service public de collecte. 
Dans ces conditions, le Bureau du SYVADEC prend acte de la volonté de l'exécutif territorial de s'emparer pleinement de ses compétences de planification et de suivi de la mise en œuvre du plan de prévention et de gestion des déchets adopté par la CTC. Il prend acte également de sa décision d'engager directement la concertation avec les collectifs locaux pour rechercher des solutions de sorties de crise et de gestion pérenne des déchets.


Le Bureau du syndicat réaffirme que l’intérêt général de la Corse doit primer, et que le SYVADEC est un outil technique au service de la politique de gestion des déchets votée par l’Assemblée de Corse. A ce titre, et dans le cadre de ses compétences qui ne portent pas sur la gestion de la collecte et du tri,  il continuera de se mettre à la disposition des autorités territoriales et préfectorales pour mettre en œuvre les solutions politiques qui auront été retenues."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345