Corse Net Infos - Pure player corse

« Da a Tarra à u Piattu », des rencontres au plus près des producteurs pour les élèves du LP Finosellu


Rédigé par le Mardi 22 Décembre 2015 à 23:13 | Modifié le Mardi 22 Décembre 2015 - 23:46


La Chambre d'agriculture de Corse-du-Sud a mis en place un partenariat avec le LP Finusellu et plus particulièrement les formations CAP & Bac Pro Cuisine. Ce partenariat est né à la suite de l'intervention de Jean-Luc Mazzoni, professeur de cuisine, à l'école d'Ocana dans le cadre du projet « Da a tarra à u piattu » créé et développé par Stella Emmanuelli, chargée de communication à la Chambre d'agriculture de Corse-du-Sud.


Visite du moulin en activité pour les élèves en formation cuisine au LP Fino
Visite du moulin en activité pour les élèves en formation cuisine au LP Fino
Ce projet financé par la DRAAF, la mairie d'Ocana et la Communauté des communes de la Vallée du Prunelli, a vocation à faire le lien entre un produit fermier, un territoire et un agriculteur auprès des écoliers d'Ocana, Vico et Peri.
Jean-Luc Mazzoni a sollicité la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud pour que ses élèves rencontrent et échangent avec des agriculteurs qui viendraient présenter leurs produits. L'idée est simple : une fois par mois en moyenne, deux agriculteurs interviennent au Lycée professionnel : présentation du métier, des produits, des savoir-faire sont au menu. Puis, ces derniers recevront à leur tour les élèves et leur professeur. Suite à ces échanges, les élèves cuisineront les produits et inviteront les agriculteurs à goûter leurs préparations. 

De Tolla a Cuttoli, sur la route de la châtaigne et de ses déclinaisons
Des rencontres ont lieu régulièrement sur le site du lycée professionnel ou sur les exploitations agricoles du département.
C’est ainsi que, récemment, les élèves du LP Finosellu ont rencontré au moulin de Cuttoli, Ludovic Marti, castanéiculteur à Tolla dont la farine a déjà été primée à Bocognano. Ce jour-là, l’exploitant a emmené ses châtaignes à Antoine Cruciani meunier à Cuttoli-Cortichjatu et chacun a pu présenter son travail et son savoir-faire nécessaires à la fabrication de la farine de châtaignes.
Après une présentation détaillée des différentes étapes nécessaires à la fabrication de farine de châtaignes par Ludovic Marti, les élèves ont eu droit à une visite guidée du moulin. Celui-ci était en marche et le meunier leur a expliqué son fonctionnement et les différents réglages qu'il pouvait réaliser pour obtenir des textures différentes. Les élèves ont ensuite pu goûter trois farines différentes et définir quelles utilisations ils pourraient en faire : pulenta ou plutôt pâtisserie. Les deux hommes ont ensuite expliqué aux élèves l'importance de chaque étape : le travail du castanéiculteur pour avoir de bonnes châtaignes puis celui du meunier pour tirer le meilleur parti de celles-ci et sortir une très bonne farine. Ils ont conclu en leur disant qu'à présent, c'était à eux de sublimer leur travail par leurs recettes.
 
Des rencontres formatrices à travers la découverte d’un produit
Ces rencontres ont débuté au mois de novembre avec la venue de Jacques Abbatucci et Sébastien Bonardi, respectivement éleveur bovin et maraîcher en agriculture biologique. Tous deux ont tenu le même discours : "si un Chef souhaite cuisiner nos produits, il faut d'abord qu'il vienne visiter notre exploitation, sinon nous ne le fournissons pas".
En décembre, c'était au tour de Lionel Pinzuti éleveur caprin et Félix Torre éleveur porcin en AOP. Leur message allait dans le même sens que leurs prédécesseurs : "nous avons la chance de pouvoir choisir avec qui on travaille, c'est une reconnaissance de notre travail".
Les rencontres reprendront dès le mois de janvier. Il est à noter que les déplacements sont pris en charge par la CAPA dans le cadre de l'Agenda 21.
Pour Jean-Luc Mazzoni, ces rencontres sont essentielles, car selon lui une bonne connaissance d'un produit permettra de mieux le cuisiner et de mieux le mettre en valeur avec de nouvelles idées.
Pour Stella Emmanuelli qui a organisé ces rencontres, elles sont l'occasion de valoriser nos produits fermiers auprès des futurs chefs cuisiniers. Elles leur permettent également de se constituer un carnet d'adresses.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345