Corse Net Infos - Pure player corse

Corte : Le préfet de Haute-Corse hôte de A Rinascita


Rédigé par le Jeudi 29 Novembre 2012 à 17:20 | Modifié le Vendredi 30 Novembre 2012 - 02:23


Louis Le Franc, le préfet de Haute-Corse, n'ignore plus rien de ni de A Rinascita ni de ses mille et une activités. Jeudi il a passé une bonne partie de la journée à arpenter et les locaux de l'association et les rues de la vieille ville de Corte où ils sont disséminés.


 Corte : Le préfet de Haute-Corse hôte de A Rinascita
A Rinascita ne possède sans doute pas de meilleur ambassadeur que son président. En tout cas Antoine Ferracci sait faire avancer les choses. Il voulait valoriser l'association mais aussi et surtout la présenter. Dire ce qu'elle était et démontrer ce qu'elle fait. L'entreprise, menée jeudi, a parfaitement réussi. Et au terme de sa visite il avait rallié, à sa belle cause, le préfet de Haute-Corse qui, désormais, n'ignore plus rien des entreprises menées sur tous les plans par A Rinascita.
Le préfet conduit par Antoine Feracci, qui était entouré de Antoine Sindali, maire de Corte, Xavier Poli, président de la communauté des communes, Claude Valadier sous-préfet de Corte et des réprésentants de l'université et de l'office de l'Environnement, a visité tous les locaux. Ceux du siège de A Rinascita. De sa comptabilité. Les locaux du Pam. Ceux du pôle environnemental. Antoine Feracci lui a encore fait découvrir le site internet "Corti d'eri". L'espace Info-énergie. Puis le CSTI. Rien n'a échappé au préfet qui a chaque, halte, n'a pas manqué de s'entretenir et de s'informer des activités des jeunes dipômés qui étaient ses interlocuteurs.
Puis après un passage obligé par la plus vieile épicerie d'Europe, que tient  - mais quelqu'un l'ignore t-il encore ?- Jean-Marie Ghionga, la visite s'est achevée dans les locaux du musée de la Corse par les traditionnelles allocutions qui ont permis au maire de Corse, à Antoine Ferracci puis au préfet de Haute-Corse de tirer les conclusions de cette journée.

"Une place prépondérante" et "un vécu de plusieurs années

Antoine Sindali a mis en exergue la "place prépondérante qu'occupe l'association dans la vie socio-culturelle de la commune, dont l'image est valorisée aux quatre coins de l'ïle par A Rinascita." Dès lors, Antoine Sindali, qui a assuré A Rinascita de son soutien,"fort", s'est plu à souligner que l'association, qui occupe des locaux mis à la disposition par la municipalité, comptait parmi les trois qui sont les plus subventionnées au niveau communal.
Puis Antoine Ferracci s'est réjoui de cette journée qui marque la reconnaissance d'une action qui est menée depuis 36 ans. "Mais A Rinascita ce n'est pas ques son président. C'est aussi son personnel. Des jeunes dévoués qui dépassent souvent leur temps de travail."
Le président de A Rinascita a fait aussi état du vécu de l'association. " Un vécu de plusieurs années qui lui ont valu de passer d'une audience de quartier à une audience régionale avec le CSTI de Corse. Non, nous ne sommes pas une pieuvre. Nous menons plus simplement des missions complémentaires."
Et a Rinascita a encore d'autres projets à concrétiser. Tant au plan environnemental qu'au plan scientifique. Avec la prévention des incendies, des catastrophes naturelles, la future maison de l'eau, un rapprochement avec EDF, etc.
Et puis parce A Rinascita pratique, aussi, la solidarité elle contribuera dans quelques jours à l'inauguration du centre de dialyse qui portera le nom de Jean-Marie Rinieri à l'hôpital de Corte.

"Je serai votre avocat"

Les mots ont presque manqué, ensuite, au préfet de Haute-Corse pour dire tout le bien qu'il pensait de tout ce qu'il avait vu et entendu.
"Le rayonnement de votre association repose sur la qualité de votre personnel et de votre rayonnement personnel" a souligné le préfet en s'adressant à Antoine Ferracci et en relevant, avec satisfaction, que beaucoup de jeunes de l'association, diplômés de l'enseignement supérieur, sont issus, pour la plupart, du territoire corse. "J'ai ressenti la passion de votre métier et votre envie de transmettre à toute la Corse et c'est magnifique " a ajouté Louis Le Franc à l'adresse des jeunes employés de A Rinascita. "Je ne vois pas pourquoi, tant vos missions, sur les plans environnemental, social et de la santé, sont comparables avec un vrai de service public, l'Etat ne vous reconduirait pas son aide."
Mais Louis Le Franc l'a promis à Antoine Ferracci : "Je serai votre avocat."
Et puis, comme pour sceller dans le temps cette journée et sa conclusion, le président de A Rinascita a offert la médaille de l'association au prefet de Haute-Corse.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85568 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348