Corse Net Infos - Pure player corse

Corsica Libera et les élections départementales : Les mises au point de Corsica Libera


Rédigé par le Mercredi 1 Avril 2015 à 23:53 | Modifié le Jeudi 2 Avril 2015 - 00:03


A l’issue des dernières élections départementales, certains responsables politiques ont cru bon de relayer des allégations aussi farfelues qu’infondées quant à une hypothétique connivence entre Corsica Libera et le « système conseil général », prolongeant ainsi des accusations portées en sous-main par certaines organisations.


Corsica Libera et les élections départementales : Les mises au point de Corsica Libera
Ces accusations sont d’autant plus savoureuses lorsqu’elles proviennent d’élus ayant abondamment profité des largesses du système durant des décennies. Pour nous aussi, « le devenir de la démocratie en Corse » ne passe pas par l’exploitation électoraliste du chômage et de la précarité pour faire miroiter des emplois publics au Parc Marin ou au conseil départemental. Il ne passe pas non plus par le carriérisme de ceux qui auraient pu être « conseiller général par démission ou bien directeur de cabinet par nomination ».
 
Dans le droit fil de son combat pour les intérêts du peuple corse, Corsica Libera a réaffirmé sans ambiguïtés, du Nord au Sud, son rejet du clientélisme et l’impérieuse nécessité de voir disparaître au plus vite les conseils généraux au profit d’une collectivité unique rénovée.
Corsica Libera a d’ailleurs formulé depuis des années et de façon constante des propositions concrètes afin de lutter contre les dérives clientélistes notamment à travers la création d’une Cour des Comptes corse et d’un organisme d’évaluation des politiques publiques.
Aussi, Corsica Libera a fait le choix déterminé de mener le combat sous sa propre bannière contre les tenants des conseils généraux dans les cantons où étaient présents ses principaux représentants pendant que d’autres optaient pour la désertion du suffrage universel ou l’ « opposition au système » par candidat (produit du système !) interposé.
Notre combat se situe sur le plan des idées. Nous n’y renoncerons jamais. A l’heure où les appareils politiques s’agitent en vue des prochaines territoriales, nous réaffirmons que c’est autour d’un projet politique que doit s’envisager la construction d’une majorité de gouvernement de la Corse et non de simple gestion des affaires courantes. Les récentes mésaventures de la majorité municipale bastiaise nous rappellent le sort des coalitions bâties avec pour seul ciment la répartition de places.
Pour notre compte, et par-delà ces péripéties politiciennes de bas étage, nous poursuivons notre engagement sur le terrain au service du seul intérêt qui vaille : l’intérêt national.
 



L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès


Les plus récentes
L'actualité
Manon Perelli | 30/08/2015 | 4039 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire