Corse Net Infos - Pure player corse

Corse-du-Sud : Une gauche rassemblée et unie face à l'UMP pour les sénatoriales


Rédigé par le Lundi 22 Septembre 2014 à 22:51 | Modifié le Mardi 23 Septembre 2014 - 01:08


C’est dans les locaux de du Parti Socialiste que Julia Sanguinetti et Tumasgiu D'orazio ont présenté lundi leurs candidatures à l'élection sénatoriale du 28 septembre prochain. Des candidatures spontanées soumises aux forces de gauche et sous le jour du rassemblement qui porteront les couleurs d’Europe Ecologie Les Verts, de Corse Social Démocrate, du Parti Socialiste, du PRG, du groupe Aiaccini et d’autres formations politiques venues en soutien.


Photo D.Susini
Photo D.Susini
Julia Sanguinetti souligne que, même si la gauche est en difficulté dans le département, elle n’en reste pas moins debout et rassemblée. "Malgré les difficultés que nous avons connues nous sommes encore là pour imposer nos différences. Un rassemblement qui se veut observateur de la vie politique et nécessaire dans un contexte de poussée d’idées d’extrême droite et du Front National partout sur le territoire français. Il nous paraissait évident de rassembler les progressistes pour parler d’une même voix et faire front à la poussée des extrêmes.
 
Localement c’est l’UMP qu’il faut battre. Un parti qui est dans une stratégie de reconquête, sur le département de la Corse-du- Sud. Face à cela il nous est apparu irresponsable de diviser les forces qui sont les opposants à l’UMP. Nous n’avons rien contre la personne de Jean-Jacques Panunzi mais uniquement contre ses idées, mais un président du conseil général qui se présente au sénatoriales c’est une première !
Il est important aujourd’hui de se rappeler les paroles de Marcel Francisci qui disait que la spéculation foncière et immobilière était une bonne chose pour l’économie de la corse. Il oublie que les ¾ des corses ne spéculent pas, c’est juste une affaire d’accès au logement ! Ce n’est pas notre opinion nous sommes sur des lignes politiques totalement différentes.
 
Des élections sénatoriales qui, pour ce rassemblement des forces de gauche, sont la première pierre d’un édifice : un renouveau, un autre départ, une gauche qui change d’époque. Les propositions de Julia Sanguinetti et Tumasgiu D’Orazio sont celles d’une réforme institutionnelle de simplification des procédures administratives, et pour que cessent les empilements des compétences. Le monde rural ne pourra se développer que lorsque les communes et les communautés de communes pourront choisir de mettre en œuvre leur politique. Nous les renforcerons et redéfinirons les bassins de vie. La corse est un carrefour et nous avons une vision qui nous permettra de sortir de la crise.
 
"Aujourd’hui la gauche dit faire preuve d’une grande maturité politique, puisqu’elle s’unit même dans les difficultés et a montré ses capacités à se ressourcer. Elle veut redonner de l’espoir, un espoir crédible. Une gauche dans une démarche d’espoir pour ceux qui en ont le plus besoin. Il est temps pour elle de changer les comportements politiques les vieux schémas révolus."




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes