Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil municipal d’Ajaccio : Une certaine idée des mises au point


Rédigé par José FANCHI le Lundi 25 Septembre 2017 à 21:28 | Modifié le Lundi 25 Septembre 2017 - 21:33


Soirée de reprise au conseil municipal de la cité impériale lundi. Une belle pile de dossiers certes, mais aussi de la politique, des travaux, des achats, l’ANRU, le PLU, les travaux, les subventions aux associations sportives, des constructions nouvelles avec priorité aux écoles et au logement. Une soirée bien remplie et des petites phrases qui plaisent ou non mais qui fusent…Un conseil municipal normal et constructif avec les mises au point qui s’imposaient


Conseil municipal  d’Ajaccio : Une certaine idée des mises au point
Laurent Marcangeli a enchaîné avec les travaux qui se déroulent aux quatre coins de la ville et qui, chacun en est conscient, occasionnent des gènes, perturbent la circulation. Il est vrai que ces travaux de l’ANRU dérangent quelque peu mais il fallait le faire, il fallait donner le coup de pioche indispensable pour aller de l’avant, la rançon du rattrapage historique de ces quartiers. Il semble néanmoins que chacun accepte cette situation avec patience malgré ces perturbations.
Côté inquiétude, le maire a évoqué les quelques éléments en partie locaux, relatif à la mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme avec le PADDUC :
« J’ai l’intention de vous réunir pour une session extraordinaire au cours de laquelle je présenterai un certain nombre d’orientations. C’est une obligation qui pèse sur l’ensemble des communes de l’île. Nous aurons l’occasion d’en débattre ensemble. Il faut savoir que la ville va se trouver dans des difficultés liées à la part de logements sociaux, notamment à la nécessité de densifier. Nous aurons l’occasion d’en reparler lors d’un prochain conseil municipal dédié à ce sujet majeur. La ville est prise en étaux entre les préconisations du PADDUC et les préconisations de la loi nationale qui s’impose à tous en matière de logement. »   


Un dialogue peu suffisant…
Côté inquiétudes, cela se manifeste de plus en plus, selon le premier magistrat de la ville. Il a notamment fait référence aux élections sénatoriales et à leurs résultats. L’avenir devient difficile pour les élus locaux qui ont fait part de leurs inquiétudes dans l’édification de leur budget, de leurs documents d’urbanisme, des tracasseries de leurs entretiens avec l’Etat qui font naître jour après jour une certaine incompréhension qui a suivi la conférence des territoires…  Le maire évoque un dialogue peu suffisant, peut-être contre productif entre les élus locaux et le pouvoir central. « Cela s’est matérialisé dimanche » disait-il.
Le maire avoue volontiers qu’il n’est pas du côté de ceux qui disent que le gouvernement à tort sur tout. Mais il estime que le gouvernement doit impérativement revoir son rapport avec la démocratie locale :
«  La première phase du quinquennat n’a pas été des plus réussies. Les résultats d’hier en sont une démonstration. Le monde bouge, pas forcément pour le mieux mais il bouge en dehors de nos frontières, on s’aperçoit que la contestation est forte. »
 Dans son allocution d’ouverture, Laurent Marcangeli est revenu sur l’émission « Cuntrastu » de nos confrère de Via Stella, dont l’invité politique était Paul-Antoine Luciani. Il dit avoir appris beaucoup de choses, notamment sur la ville d’Ajaccio qui, selon ses propos « a de beaux jours devant elle… »  Propos auxquels il adhère totalement. 


Le rôle d’un syndicat…
Autre intervention du maire, qui a parlé de la conférence de presse d’un syndicat (STC) et son désir de manifester sur l’Office Départemental de l’Habitat. La manifestation aurait lieu le jour où l’Office se réunira, à savoir le 5 octobre prochain devant la préfecture de Corse. Il a notamment déclaré :
« Je crois sincèrement que ce n’est pas le rôle d’un syndicat qui est chargé, lui, de la défense des travailleurs, la défense des intérêts sociaux. Ce syndicat a dit que la CAPA et son rattachement à l’Office Département de l’Habitat était de créer un état dans l’état ! C’est absolument faux. Il est hors de question de faire cela. Je veux juste assurer, en qualité de président de la CAPA, la maîtrise d’un certain nombre d’outils en accord avec la législation. J’aurai l’occasion de m’exprimer en tant que porteur de ce projet, devant le Comité en toute tranquillité. Je ne cèderai devant aucune forme de pression, d’où qu’elle vienne et j’espère que les membres de ce comité seront aptes à subir cette pression inacceptable, parce qu’il n’y a pas de projet anti social derrière ce que nous essayons de faire, bien au contraire. Cela va se faire avec l’inter communalisation des politiques sociales que nous portons, cela va de paire avec notre volonté de maîtriser l’aménagement de nos territoires et notamment d’y inclure toute la part des logements sociaux. Pas de polémique car on sent très clairement que le projet tient la route et est complètement dans les clous, eu égard aux ordonnances qui ont été votées et compétences historiques de la CAPA au niveau du logement. Le Pays Ajaccien a voté à l’unanimité, le Département aussi, le C.A. de l’Office a voté à une écrasante majorité. Nous verrons ce que le CRH exprimera le jour venu, à savoir le 5 octobre prochain. Je défendrai le Pays Ajaccien et la vision que nous avons, ainsi que les orientations qui ont été défendues tout au long de l’élaboration des ordonnances. Ceux qui font croire aujourd’hui qu’ils tombent de l’armoire jouent un mauvais jeu. Il n’y a pas de manœuvre, juste une seule et unique chose : la volonté d’être crédible, constant et fidèle dans les positions qui ont été les miennes en tant que parlementaire de la Corse du Sud, en tant que maire et aujourd’hui en tant que président de la CAPA. J’ai été surpris de voir qu’on essayait d’utiliser le monde syndical pour cette affaire alors qu’il ne s’agit que de politique au sens noble du terme. Quelle orientation pouvons-nous donner à un domaine aussi important que celui du logement ? A un moment où tous les pouvoirs peuvent se retrouver dans les mêmes mains, je dis très clairement je n’ai pas l’intention de ne rien faire. Nous sommes en capacité, à travers la CAPA, de nous saisir d’un certain nombre de responsabilités conformément à la loi et à nos compétences. »
Nous reviendrons en détail sur les différents dossiers dans une prochaine édition..   
J. F.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions




Derniers tweets
Corse Net Infos : #Finance Michel @Castellani_ :"Nous ne lâcherons rien ! La #Corse ne demande pas l’aumône, mais ce qui lui est du" https://t.co/9ZPmAPMKwj
Dimanche 22 Octobre - 22:25
Corse Net Infos : Bastia Ville Digitale : Le reflet d’un écosystème qui grandit https://t.co/1mxXs7wdI7 https://t.co/rTk8wBlAmA
Dimanche 22 Octobre - 21:49
Corse Net Infos : Volotea lance la liaison entre Figari et Brest https://t.co/yzEJJM6aks https://t.co/giu9ESLTNd
Dimanche 22 Octobre - 19:10
Corse Net Infos : Territoriales : La liste nationaliste Core in Fronte dévoilée https://t.co/dY6PS7WtbX https://t.co/n6fq4XLWES
Dimanche 22 Octobre - 18:55


Newsletter






Galerie
Légionnaire
Légionnaire
Feu Balagne
Feu Balagne
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Fête de la Science à Lisula
Fête de la Science à Lisula
CRAB XV
CRAB XV
Corsican Circuit
Corsican Circuit
Lumio
Lumio
Lumio
Lumio