Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi : "Carte Blanche" à Yann Molenat pour l'ouverture du festival lyrique


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 26 Juillet 2013 à 00:01 | Modifié le Vendredi 26 Juillet 2013 - 00:55


Soirée d'ouverture exceptionnelle du 4ème Festival Lyrique de Calvi ce jeudi soir en la Cathédrale Saint Jean-Baptiste dans la citadelle de Calvi. Une soirée au cours de laquelle Yann Molenat, directeur musical de l'Ensemble instrumental de Corse, avait carte blanche.


Calvi :  "Carte Blanche" à Yann Molenat pour l'ouverture du festival lyrique

Le moment était attendu de tous les mélomanes mais aussi des novices impatients de découvrir ce 4ème Festival Lyrique de Calvi.
Organisé par la Ville de Calvi et son service culturel, ce Festival 2013 a pour invité d'honneur l'Ensemble Instrumental de Corse. Trois soirées sont au programme de cette édition 2013.
Pour la première suivie par un public nombreux, au premier rang duquel on notait la présence de Pancrace Guglielmacci, adjoint au maire, représentant Ange Santini, maire de Calvi, retenu à Ajaccio, Françoise Sévéon, adjointe déléguée au sport, Marie-Josée Santini, directrice artistique de la Rencontre d'art contemporain de Calvi, M Christian Guyard, sous-préfet de Calvi, le colonel Desmeulles, chef de corps du 2e REP de Calvi, Maria Luciani, conseillère municipale..., Yann Molennat au piano avait "carte blanche" pour emmener les mélomanes dans l'univers d'Haëndel, Rossini, Bizet, Mozart.
Il était accompagné de plusieurs chanteurs : Anne-Sophie Honoré, Julia Knecht et Chloé Briot (Soprano), Laure André (mezzo-soprano), Enguerrans De Salles De Hys (ténor), Guillaume Andrieux (baryton) et Frédérix Bourreau (baryton-basse).
Auparavant, Yann Molenat avait remercié la Ville de Calvi et son maire  Ange Santini, pour la confiance témoignée à l'Ensemble Instrumental de Corse, et à toute l'équipe du Service culturel de la Ville en charge de l'organisation de ces trois soirées.
Au programme de cette soirée envoutante, on l'a dit  il y avait Haëndel : Air de Cléopâtre «Piangero la mia sorte» (Giulio Cesare),
Rossini : Air de Fanny «un soave e nuovo incanto» (La Cambiale di matrimonio ), Bizet : Habanera, Seguedille, air de Micaela (Carmen), Mozart : Fantaisie en ré mineur (piano)
La Flûte Enchantée : air de Sarastro «O Isis und Osiris» : air de la reine de la nuit «Der Holle Rache kocht in meinem Herzen»
air de Papageno «Papagena, Papagena», duo Papageno/Papagena
Cosi Fan Tutte : trio des vents «tranquilla sia il vento», quintette «sento dio»Don Giovanni : air du commandeur «Don Giovanni »

A la rencontre de Bruno Jouvenel

Calvi :  "Carte Blanche" à Yann Molenat pour l'ouverture du festival lyrique
Bruno Jouvenel est un homme très occupé. Directeur artistique et fondateur de l’Ensemble Instrumental de Corse, il règle avec une minutie chirurgicale les derniers détails du 4ème Festival Calvi Lyrique organisé par la ville de Calvi et son service culturel. A quelques heures de la première de cet événement classique, c’est dans les salons du « Grand Hôtel » à Calvi que Bruno Jouvenel est revenu sur sa carrière, la naissance de l’EIC et ses objectifs ou encore  sur ce Festival Lyrique qui leur est entièrement consacré.

-1er Prix de Violon et Musique de Chambre du CNR de Montpellier, vous avez mené une riche carrière
- Je suis effectivement  violoniste depuis maintenant une quarantaine d’années. J’ai mené une activité d’interprète comme musicien d’orchestre à l’opéra de Marseille ou au sein des solistes d’Europe et autres formations. J’ai également participé à de nombreux enregistrements et concerts avec des artistes insulaires. Professeur de Violon, j’enseigne au Conservatoire de Corse Henri Tomasi à Ajaccio depuis une trentaine d’années.

- Vous êtes fondateur de l’Ensemble Instrumental de Corse
- Avec Gilles Apap violoniste français, aujourd’hui parrain de l’EIC,  qui vit aux Etats-Unis et autour d’anciens élèves à moi et professeurs de Corse, en juin 2002, nous avons réuni un  petit orchestre. L’idée c’était d’apporter l’orchestre classique professionnel en Corse de façon pérenne, de montrer aux élèves ce qu’était le métier sur scène et bien évidemment pour offrir au public un répertoire classique.
Ce petit orchestre s’est transformé en Avril 2004 en association pour devenir l’Ensemble Instrumental de Corse, qui  fêtera donc l’année prochaine son 10e anniversaire.
Cet  espace de création et de diffusion à géométrie variable était aussi l’occasion pour bon nombre de mes élèves de leur donner les moyens de jouer en concert et d’exprimer leur talent Aujourd’hui, ils forment le noyau de l’EIC ».

- L’EIC aujourd’hui ?
- Je dirais qu’il est dans une dynamique grandissante mais à petits pas. L’Ensemble est financé par la Collectivité territoriale de Corse et peut compter sur le précieux mécénat de la Caisse des dépôts.
On peut également compter sur le soutien de RCFM, d’Air France….
Nous avons des conventions  pour des concerts et opéras avec les villes de Bastia et Ajaccio.
Il est clair aussi que ce n’est pas toujours facile de gérer un ensemble de cette importance en Corse mais nous essayons avec nos moyens d’apporter des choses différentes.
Nous avons une équipe qui s’investit et un groupe qui s’entend bien ».

- Le Festival Calvi Lyrique 2013 repose entièrement sur l’EIC?
- L’organisation fait en effet appel à nous pour les trois soirées et c’est pour nous une opportunité exceptionnelle.
Yann Molenat, directeur instrumental a préparé avec soin ces trois soirées. C’est une première pour nous de jouer en juillet-août . Ce Calvi Lyrique est pour nous une opportunité que nous comptons bien saisir. Nous croisons les doigts pour que le vent ne vienne pas contrarier les deux soirées en plein air et pour que le public soit au rendez-vous.»

- Un vœu pour ce Festival Calvi Lyrique
- La citadelle est un endroit magique. Il y a à la tête du Calvi Lyrique une petite équipe qui a la volonté d’aller de l’avant. Pour qu’un festival grandisse il faut du temps. Le Calvi Lyrique peut très vite devenir un rendez-vous incontournable .




Le programme

Samedi 27 juillet
Courtine «Vaccino» - 21h30
Concert d’1h30 - avec entracte
 
PROGRAMME
Rossini
La Cambiale di Matrimonio : ouverture, duo Clarina/Norton «Non c’è il vecchio sussurone»
Le Barbier de Séville : air de Basilio «La calumnia», air de Rosine «una voce poco fa»
Donizetti
élixir d’amour : air de Nemorino «una furtiva lagrima»
La Favorite : air de Leonora «o mio Fernando»
Puccini
La Bohème (Rodolfe et Mimi) : duo de la rencontre «non sono in vena»
air de Rodolfe «che gelida manina»
air de Mimi «mi chiamano mimi»
Bellini
Norma : ouverture
Verdi
Simon Boccanegra : air de Fiesco «Il lacerato spirito»
La Traviata : Prélude, air de Violetta «sempre libera»
duo «Parigi o Cara», duo «Libiamo ne lieti calici»
 
L’ensemble instrumental de Corse
 Direction musicale : Yann MOLENAT
Chanteurs : Julia KNECHT, soprano
Irina DE BAGHY, mezzo-soprano
Abdellah LASRI, ténor
Frédéric Bourreau, baryton-basseDirection musicale : Yann MOLENAT
Chanteurs : Julia KNECHT, soprano
Irina DE BAGHY, mezzo-soprano
Abdellah LASRI, ténor
Frédéric Bourreau, baryton-basse
   





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85253 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40783 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345