Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La longue marche des femmes médecin racontée à l’Alb’oru


Rédigé par Michela Vanti le Mercredi 6 Juillet 2016 à 20:19 | Modifié le Jeudi 7 Juillet 2016 - 00:12


Sorcières ou mandarines les femmes ont toujours dû conquérir de haute lutte le droit d'exercer la médecine. Et c’est de l’histoire des femmes médecins que le professeur Josette Dall’Ava-Santucci, invitée par le Comité de Haute Corse de la Ligue contre le cancer, a parlé ce mercredi à la médiathèque Alb’oru de Bastia.


En écoutant le professeur Josette Dall’Ava-Santucci retracer l’histoire des femmes médecin, faite de préjugés, restrictions et difficultés, il est légitime de se demander si c’est grâce à  la motivation et au combat social et féministe de ces premières qu'aujourd’hui le 60 % des docteurs ce sont des femmes.

 

Née en Corse, cet ancien chef de service de Physiologie et exploration fonctionnelle et de médecine du sport à l’hôpital Cochin et professeur à l’Université Paris V, y est revenue il y a plus de dix ans pour y créer  la 1ère année de médecine à l'Université de Corte.  

En tant que femme médecin, et présidente honoraire de l'Association des Femmes médecin, elle a mené pendant des longues années un travail de recherche sur la condition des femmes médecin dans l’histoire qui a donné vie à un livre « Des sorcières aux mandarines, histoires des femmes médecins » qui traduit en plusieurs langues à été présenté ce mercredi à la médiathèque Alb’oru de Bastia. 


Devant à un  public attentif, et presque entièrement féminin, Dall’Ava-Santucci a démarré la présentation de son ouvrage par une réflexion sur la condition des femmes dans la société actuelle. Des difficultés que depuis des siècles les femmes rencontrent aussi bien dans la sphère professionnelle que dans leur vie privée, dans  à cause de leur féminité.

Avec vigueur et méticulosité cette femme qui fait partie des 9% de mandarines professeures de médecine en France,  a retracé la longue marche des femmes médecins. 

 

Si dans l’antiquité  des femmes exerçaient la médecine dans la plupart des cités, au fil du temps elles  ont été exclues, par une oppression systématique, de l'histoire de la médecine. Cet état de fait va changer au cours du XIXe siècle.

Sous l'impulsion de figures courageuses, les femmes vont conquérir de haute lutte, face à une opposition masculine souvent féroce, le droit d'exercer la médecine. Pour en arriver à nous jours où malgré le fait que plus du 52% de médecins soient des femmes, seulement le 9%  a des postes de haute responsabilité.

 

Sorcières ou mandarines, pour les femmes, donc, il y a encore de la marche à faire.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13930 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 6963 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28