Corse Net Infos - Pure player corse

Ateliers régionaux des Industries Agro-Alimentaires en Corse : C'est parti


Rédigé par le Jeudi 13 Décembre 2012 à 00:09 | Modifié le Jeudi 13 Décembre 2012 - 02:36


Le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, le ministre délégué, chargé de l’Agroalimentaire et le ministre du redressement productif ont lancé le 5 septembre dernier, en étroite collaboration avec les régions, des ateliers régionaux thématiques pour les industries agro-alimentaires (IAA). En Corse, ces ateliers ont été présentés mercredi au palais des congrès, en présence d’Olivier de la Faire, délégué Interministériel aux IAA et à l’Agro-Industrie, Patrick Strzoda, préfet de Corse, Jean-Louis Luciani, président de l’ODARC, Jean-Pierre Lilas de la DRAAF, ainsi que des représentants de l’INSEE et de la DIRECCTE. Ils avaient pour vocation, de présenter des propositions concrètes issues de travaux antérieurs, qui ont permis de dresser un constat précis et partagé des forces et des faiblesses des IAA. Le but étant de dynamiser et de moderniser les TPE et PME du secteur.


54% des emplois de l'IAA dans la boulangerie

Ateliers régionaux des Industries Agro-Alimentaires en Corse : C'est parti
Le secteur des Industries Agro-Alimentaires, comptabilisait en Corse, au 1er janvier 2010, 645 structures soit 2% des unités productives marchandes non agricoles, pour 3 100 salariés (soit 3,4% de l’emploi salarié marchand non agricole). L’activité la plus représentée est la boulangerie qui regroupe, 365 établissements et 1 670 postes, soit 54% des emplois IAA. La fabrication de produits de boulangerie-pâtisserie et pâtes alimentaires (hors boulangerie) et les activités de charcuterie viennent s’y rajouter.
L’emploi dans ce secteur des IAA se caractérise par une prééminence de poste à faible qualification (1/3 des ouvriers), avec un très faible taux d’encadrement. On retrouve beaucoup de jeunes, notamment dans la boulangerie.
Autre constat, les conditions d’emploi, dans ces industries, sont assez favorables puis qu’on y retrouve une prédominance de postes à temps complets. 
Quelques fragilités apparaissent toutefois, le temps partiel trop fréquent, de faibles salaires, d’important mouvement de main d’œuvre autant en entrée qu’en sortie, et une faible ouverture à l’internationale. En effet l’exportation est en Corse inférieur à 2%, alors qu’elle atteint 11% en Province. Ceci peut aussi s’expliquer, par le fait, que les grandes entreprises sont absentes sur l’île.
Reste la filière de l’agriculture biologique qui est en cours de développement. Elle concerne l’ensemble des productions agricoles végétales ou animales. Avec 200 exploitations s’étendant sur 6 300 hectares en 2009, cette filière s’est fortement développée, situant la région en tête des classements nationaux. 
 

Sept défis retenus

Ateliers régionaux des Industries Agro-Alimentaires en Corse : C'est parti
Des fiches thématiques ont été élaborées, permettant de mettre en avant 7 défis majeurs auxquels les IAA sont souvent confrontées : 
Répondre aux attentes des consommateurs en matière de qualité et de traçabilité des produits et de proximité de la production ; Aider à l’effort d’innovation, de recherche et de développement des entreprises, notamment en facilitant leurs accès aux dispositifs existants,  et assister les entreprises dans la protection, le développement de la propriété intellectuelle ; susciter l’émergence de projets et faciliter l’accès au financement pour accompagner leur développement, leur  restructuration ou leur transmission, à travers les dispositifs privés comme publics ; conforter et développer l’emploi dans ce secteur en accroissant l’attractivité de ces métiers et en améliorant les conditions de travail ainsi qu’en adaptant les formations initiales et continues ; stimuler les stratégies d’exportation en identifiant et levant les principaux freins (barrières sanitaires, démarches administratives…) ; répondre aux attentes de la société en prenant en compte les enjeux environnementaux (éco-conception, adaptation au changement climatique…); et enfin, soutenir l’émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85534 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348