Corse Net Infos - Pure player corse

Assises de la boucherie : Bastia après Ajaccio…


Rédigé par le Mercredi 28 Novembre 2012 à 09:32 | Modifié le Mercredi 28 Novembre 2012 - 23:59


Les assises de la boucherie de Corse, entamées la veille à Ajaccio, pour "mettre en œuvre une stratégie collective en faveur des artisans bouchers de Corse" se sont poursuivies mardi matin au centre de formation des apprentis Jacques-Nicolai à Furiani. Des assises prolongées en Haute-Corse par la volonté de l'Adec et de Antoine Piacentini, président de la chambre de métiers de Haute-Corse et par Jean-Charles Martinelli, président des artisans-bouchers, charcutiers et traiteurs de Haute-Corse


Assises de la boucherie : Bastia après Ajaccio…
A l'heure d'accueillir de nombreux membres de la corporation et avant une table ronde axée sur "l'accès à la profession" Antoine Piacentini et Jean-Charles Martinelli n'ont pas manqué de se féliciter d'avoir pu étendre cette réflexion à la Haute-Corse.
En fait au-delà du débat qui a animé l'essentiel de la matinée ce rassemblement a permis d'en savoir un peu plus sur la profession au niveau régional.
Ainsi, a t-on pu apprendre que l'on dénombrait en Corse 228 bouchers-charcutiers-traiteurs. Il s'agit essentiellement d'entreprises de petite taille employant 135 salariés et implantée en zone touristique (35%), urbaine (28%) et rurale couplée là à une activité ambulante. (25%).
Deux établissements sur dix oscillent entre 500 000 et 1milion d'€ de chiffres d'affaires, 4 sur 10 entre 250 000 et 490 000€, le reste des artisans disposent d'un chiffre d'affaires qui n'excède pas 250 000€.

Dynamiser la profession

Assises de la boucherie : Bastia après Ajaccio…
Au-delà de la photographie de la profession ces assises avaient pour objectif de présenter le plan action collective mis en place pour dynamiser la profession. Avec pour objectifs de promouvoir la formation  des jeunes et le métier, d'améliorer les équipements des entreprises artisanales, d'assurer la promotion de la filière, de faciliter la transmission des entreprises et enfin d'aider à la gestion des déchets et à la maîtrîse des conditions d'hygiène.
Mais aussi et surtout de mieux  appréhender et d'en mesurer les premiers résultats.
Ainsi a été élaborée et mise en place la charte de la qualité des artisans bouchers-charcutiers de Corse avec sa déclinaison visuelle. Cela est allé de pair avec une campagne de pomotion et de consommation tournée vers le consommateur. Développement durable, conditions d'hygiène, qualité du produit, conditions de travail, prmotion du métier de boucher et perspectives d'avenir : rien n'a été laissé au hasard pour faire avancer la profession qui peut auss, désormais, bénéficier d'aides individuelles. Du chèque d'installation de 15 000€ à l'aide aux investissements (jusqu'à 200 000€ sur une période de 3 ans) celles-ci conséquentes ont, déjà, eu des effets concrets pusique plus de 40 dossiers pour environ 1 million d'euros d'aides et 2,7millions d'euros d'investissement ont été traités.
Avec pour consquence directe, et ce n'est pas la moindre des choses, la création ou la consolidation de 80 emplois !

Assises de la boucherie : Bastia après Ajaccio…



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85423 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40871 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346