Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio, hier, aujourd'hui et à venir : Pierre-Antoine Marti remonte le temps...


le Jeudi 3 Octobre 2013 à 22:47 | Modifié le Jeudi 3 Octobre 2013 - 22:55


C'est une très belle rétrospective sur soixante-dix années de la vie ajaccienne. Tradition et modernité ou comment Ajaccio est passé du village à la ville. Un travail de recherche absolument précieux de la part de ce jeune homme passionné par l'histoire et celle de sa ville. La municipalité lui a donné carte blanche. Elle peut s'en féliciter


Ajaccio, hier, aujourd'hui et à venir : Pierre-Antoine Marti remonte le temps...
1943-2013, soixante-dix ans de vie ajaccienne. L'insurrection ajaccienne qui marque la libération, le Général quji débarque dans la cité Impériale, le 8 octobre très exactement, la reconstruction et l'euphorie des lendemains de victoire. Le temps a passé, Ajaccio se refait une santé au fil des mois et des années, l'ambiance change, les affaires reprennent et le moral est au beau fixe. Les ajacciens ouvrent dès lors une période de grands boulversements historiques, sociaux, économiques, démographiques, urbanistiques, sportifs et culturels.
Il faut aller de l'avant et la ville amorce son changement, se mue en poumon de l'île, à la charnière entre Méditerranée et intérieur. L'histoire est en marche, la cité impériale sort d'une longue léthargie et amorce son développement, elle se dévoile et marque de son empreinte sa mutation en capitale régionale. La ville marque des points, incontestablement. En matière de démographie pour commencer, devenant la ville la plus attractive de France en terme de croissance de population, autant de "secousses" qui ont fait entrer Ajaccio dans une nouvelle époque.

L'âme corse, entre passé et présent..

La salle Patrimoniale de de la bibliothèque municipale est noire de monde et parée d'immenses tableaux et autres photographies et témoignages du temps qui passe. Les visiteurs ne s'en lassent pas. La guerre, la Libération, le chant, le vieille ville, la visite du Général, Tino Rossi et le GFC : Pierre-Antoine Marti a organisé ce parcours historique avec beaucoup de maîtrise, de goût et d'amour pour sa ville qui se découvre à travers ces témoignages que le jeune homme est allé chercher un peu partout à Ajaccio et ailleurs. Il a eu le privilège de connaître Philippe Martinetti qui lui a donné de précieux conseils, lui qui connaît la ville et son histoire mieux que personne, mais aussi de trouver de nombreux documents comme par exemple ceux de Jo Mignucci, photographe professionnel qui a touché à la caméra avec le talent du qu'on lui connait, ou encore l'AFP, la bibliothèque nationale et les archives départementales, sans parler des particuliers et des services municipaux qui ont été impliqués dans ce très agréable projet.
Tout cela a été mis en valeur et grandement apprécié par les visiteurs.
Le docteur Simon Renucci a d'ailleurs salué le remarquable travail de Pierre-Antoine Marti: "Au détour des clichés, la ville se découvre. L'âme corse se devine entre passé et présent. Soixante-dix ans, c'est le temps d'une génération, celle qui a connu les affres de l'occupation, l'héroisme de la Résistance, la liesse de la libération.
1943 est une date à jamais gravée dans notre mémoire. On remonte le cours de l'histoire et l'on se souvient du sang des martyrs et d'une cause juste. On prend aussi conscience de la mutation. Celle d'une ville qui a su épouser la modernité sans pour autant se renier ou renoncer à sa tradition. Pierre-Antoine Marti a fait de nous des spectateurs engagés et c'est bien là l'essentiel."
L'exposition est visible jusqu'au 19 octobre dans la Salle Patrimoniale de la bibliorhèque d'Ajaccio,  du lundi au samedi.
J .F.

(Photos Marilyne Santi)




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13924 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6215 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28