Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : La concertation avant les assises de l'éducation prioritaire


Rédigé par le Mercredi 2 Octobre 2013 à 22:24 | Modifié le Jeudi 3 Octobre 2013 - 18:50


Mercredi au collège Padule, s’est déroulée une demi-journée de concertation relative aux Assises de l’Education Prioritaire, en présence de Michel Barat recteur de l’académie de Corse, Guy Monchaux DASEN et Simon Renucci maire de la ville d’Ajaccio. Parents d’élèves, infirmières scolaires, professeurs, directeurs d’école, assistantes sociales, les représentants des collèges et des écoles de la ville, ont travaillé à cette première étape dont l’objectif était de partager le diagnostic déjà établi (rapport de juillet 2013), d’y apporter les compléments nécessaires, et d’étudier les conditions de faisabilité des axes identifiés. Les six thématiques retenues pour ces ateliers étaient les pratiques pédagogiques et éducatives, l’accompagnement et la formation des personnels, les modalités du travail en équipe, en réseau et en partenariat, le pilotage et l’évaluation, l’allocation des moyens et la carte de l’éducation prioritaire.


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
La politique de l’éducation prioritaire vise à combattre les inégalités sociales et économiques par une  réussite scolaire, accompagnée d’une action pédagogique et éducative, dans les écoles et établissements des régions où l’on rencontre les plus grandes difficultés sociales.  "L'éducation Prioritaire est celle qui s’occupe des enfants qui sont en grande difficulté et qui pourraient devenir des laissés pour compte. Cela concerne une tranche de population en constante augmentation” dira Michel Barat. “Le système éducatif forme aujourd’hui moins d’élite et plus de gens qui vont être exclus et qui demande donc à revenir aux fondations de l’école élémentaire jusqu’au début du secondaire. C’est bien pour ça que l’idée des assises de l’éducation prioritaire c’est tout simplement la priorité à l’éducation, s’occuper des enfants qui aujourd’hui n’ont plus accès aux lumières,persuader tous les acteurs de la société qu’il faut préférer l’école au marché. Ça implique une mobilisation qui est aussi en dehors de l’école, c’est la fameuse affaire des rythmes scolaires qui permettent de mobiliser d’autres structures d’éducation. Il faut rendre à l’école sa fonction initiale et avoir une continuité qui ne se limite pas à la simple classe. Je pense que ce qui est derrière cette affaire, c’est de revenir au fait que l’école se remet au cœur même de nos sociétés et particulièrement pour ceux qui sont les plus démunis. En gros c’est l’anti Copé ! »

Pour le maire de la ville d’Ajaccio, les Assises de l’éducation sont "outre un lieu d’échange, de rencontre et de dialogue, une manifestation citoyenne qui porte en elle les fruits de la réussite qui permettront de donner à tous les mêmes possibilités, les mêmes chances."


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI

En 2012, 18% des écoliers, 20% des collégiens et 2% des lycéens, soit environ 1 700 000 élèves sur les 11 800 000 élèves français, étaient scolarisées en éducation prioritaire. À l’issue des Assises et de l’élaboration du rapport final de la modernisation de l'action publique (MAP), les ministres proposeront des orientations pour l’évolution de la politique de l’éducation prioritaire.

Des assises académiques et inter-académiques se tiendront en novembre prochain, et  les pistes annoncées début 2014 et progressivement testées seront  mises en œuvre dès la rentrée 2014.

 

Il est à noté que dans ce programme, une place particulière sera faite aux relations avec les familles. Elles seront sensibilisés aux  enjeux de la scolarité et des programmes de l'année, prendront connaissance du règlement intérieur de l'établissement. Les parents pourront participer à des rencontres ou des activités associatives, participeront à l’ouverture de permanences d'associations de parents, ou bénéficieront de cours d'alphabétisation dans le cadre de l'opération « Ouvrir l'école aux parents pour réussir l'intégration ». Le tout permettra d’ouvrir et de développer le dialogue avec les familles.






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7492 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29