Corse Net Infos - Pure player corse

Aiacciu Cità Nova : « Nous ne sommes ni forces d’appoint ni porteurs d’eau ! »


le Jeudi 27 Mars 2014 à 19:25 | Modifié le Jeudi 27 Mars 2014 - 19:34


Reposé et détendu, souriant même, José Filippi est revenu hier sur les nombreuses négociations et a précisé que l’esprit d’ouverture de la liste qu’il conduit avec ses amis d’Aiacciu Cità Nova est bel et bien le sens de sa démarche depuis le début. Il s’est longuement expliqué


Aiacciu Cità Nova : « Nous ne sommes ni forces d’appoint ni porteurs d’eau ! »

La liste Aiacciu Cità Nova a effectivement répondu aux deux candidats pour entamer des discussions et nous en connaissons les résultats. Pour José Filippi, il est clair que l’entretien avec Laurent Marcangeli ne pouvait aboutir à aucune forme d’accord en raison des divergences politiques qui sont les leurs. Il l’a d’ailleurs clairement fait comprendre à travers son discours : « Notre maintien au second tour n’est en aucun cas un soutien à la liste de M. Laurent Marcangeli. Depuis le début de la campagne, nous avons martelé que notre seul niveau d’exigence était celui de la mise en œuvre de notre projet politique que nous portons. L’accord n’a pas eu lieu avec M. Simon Renucci car à un quart d’heure du dépôt des listes, nous n’avions aucune garantie écrite ni verbale sur les postes et le contenu des délégations. Lorsque nous avons été rappelés pour de nouvelles négociations, nous pensions trouver un contenu politique mais nous avons trouvé feuille blanche. La teneur et le timing de ces négociations nous interrogent fortement sur la volonté de nos interlocuteurs… »


Un enjeu pour Aiacciu
Pour José Filippi et les siens, l’enjeu du second tour est énorme : « Nous sommes la seule opposition crédible et nous ne braderons pas cette démarche que constitue Aiacciu Cità Nova. Les nationalistes ont prouvé au sein des assemblées dans lesquelles ils siègent, leurs compétences, leur volonté et leur capacité à œuvrer dans la construction d’un réel projet politique.  Nous sommes les seuls à défendre, jusque dans notre programme municipal, les fondamentaux du mouvement national qu’il s’agisse de la cooficialité de la langue ou de la corsisation des emplois. Nous nous adressons à tous les nationalistes et aux progressistes ainsi qu’à tous les ajacciens pour qu’ils en prennent conscience. »

C’est un véritable appel qu’a lancé hier José Filippi à tous ceux qui se trouvent dans la lutte, sous quelque forme que ce soit, politique, syndicale ou associative : « Les nationalistes doivent remplir leur devoir pour que leurs représentants légitimes, les seuls à avoir reçu l’investiture des mouvements nationalistes, soient présents en nombre dans le conseil municipal. C’est un appel à la conscience des nationalistes. Chaque voix compte pour que nous soyons plus nombreux à siéger. Nous devons cesser d’être des forces d’appoint et nous n’avons ni vocation à être les porteurs d’eau des uns et des autres ni vocation à porter le poids de leur défaite. Nous lançons un appel à tous les Ajacciens qui souhaitent une véritable opposition et qui veulent renforcer la seule démarche qui, au-delà du 30 mars, constituera la seule alternative capable de préparer l’alternance politique. Les élus de Cità Nova présents dans la nouvelle assemblée seront le fer de lance de la nouvelle force que nous voulons incarner sur Aiacciu. »

J.F.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4