Corse Net Infos - Pure player corse

400 personnes rassemblées à Ajaccio. : Tutti inseme per Whisky


le Mercredi 14 Août 2013 à 22:26 | Modifié le Jeudi 15 Août 2013 - 02:51


Le 1er Août dernier un chien s'est sauvagement retrouvé "tracté" sur plusieurs kilomètres avant d'être abandonné sur un parking ajaccien. Ce mercredi près de 400 personnes, qui n'avaient pas le coeur à faire la fête, se sont rassemblées à Ajaccio pour défendre la cause de la maltraitance animale.


400 personnes rassemblées à Ajaccio. : Tutti inseme per Whisky
Ils étaient près de 400 à s'être rassemblés place Foch face devant la mairie d'Ajaccio, au alentours de 16 heures afin d'entamer une marche pour, à partir du sort fait au chien des Salines, devenu "mascotte'" d'un combat de longue haleine, bien souvent restée dans l'ombre des associations de l'île, dénoncer la maltraitance animale.
Mais la cruauté de 'l'incident" de ce 1er Août ne pouvait laisser sans voix celle des Corses qui a su se faire entendre dans la sérénité…
Ainsi ils ont remonté la place Foch pour une marche silencieuse qui mené le cortège jusqu'à la préfecture d'Ajaccio où les responsables des associations ont été reçus par les autorités, qui par la même occasion ont souligné que cette affaire en rappelait d'autres similaires pour lesquelles des plaintes avaient également été déposées et qui pour l'heure suivaient leur cours selon Blaise Gourtay secrétaire général de la Corse-du-Sud.

400 personnes rassemblées à Ajaccio. : Tutti inseme per Whisky
Egalement reçu en présence de Laurent Larivière Directeur adjoint DDCSPP (Direction Départementale Cohésion Sociale et Protection des Populations), les Association ont exposé leur ressenti rappelant à propos de Whisky qu'ils n'étaient "pas convaincus qu'un chien de 50 kg ait pu être traîné sur 8 kms sans que le conducteur s'en soit aperçu.  De plus il ne s'est pas rendu spontanément puisqu'il a mis 8 jours avant de le faire."
"Cette marche a drainé spontanément beaucoup de monde" explique l'un des membres, notant par la même occasion que sans le concours des médias et réseaux sociaux "nous ne serions pas là aujourd'hui"  alors même que leur voix s'élève depuis 2010 sur  "plusieurs affaires qui ont fait l'objet de plaintes, parfois même sur des récidivistes, mais sans pour autant aboutir."

400 personnes rassemblées à Ajaccio. : Tutti inseme per Whisky
Jean-Georges Casalta, propriétaire de Whisky, a profité de se rassemblement pour exposer sa propre mobilisation soulignant que si "les associations ont exposé leurs problèmes, seule la mobilisation permettra de faire avancer les choses  et que  Les élus et les responsables devront faire cesser des maltraitances animales".  "J'espère que la mort de mon chien permettra de faire avancer les choses, en tout cas je serai avec les associations" précisait J.-G. Casalta. 
Son avocat Me Sollacaro déplore par la même occasion que "les association se battent pour que les plaintes soient reçues par les policiers  alors que c'est du ressort du procureur de la République et que les enquêtes n'aboutissent jamais à se demander si elles sont faites."
Il exprime également la marche à suivre qu'ils comptent poursuivre, indiquant que si plusieurs plaintes ont été déposées et que l'enquête suit son cours et affirme à propos de la mort de Whisky : "Nous ne sommes pas d'accord sur ce qui est avancé par la défense. Nous aimerions pouvoir en parler lors d'un procès pour que la situation soit éclaircie"
Cette invitation à la prise de conscience publique aura eu le mérite de mettre en évidence le travail des bénévoles qui se mettent trop souvent en danger en intervenant lors de maltraitance avérée, car "ici tout se sait et tout le monde connaît tout le monde"  ne permettant pas toujours de pouvoir dénoncer ceux dont les actes restent de fait toujours impunis.




1.Posté par Éric le 17/08/2013 11:47
Merci a tout ceux qui sont venu au soutient de whisky et 1 pensée à son maître j espère un procès et que justice passe reposé en paix petit chien

2.Posté par conor le 19/08/2013 20:34
Oui mais il faudrait encore trouver le ou les coupables. De toute façon, comme d'habitude, c'est un homme, rarement des femmes aussi brutales et cruelles. Il faut faire des exemples, être sans pitié, Wisky c'est notre compagnon à tous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345