Corse Net Infos - Pure player corse

20 0000 signatures pour une pétition qui invite les Sardes à protester contre la cession de la mer de Corse


Rédigé par Michela Vanti le Mercredi 13 Avril 2016 à 11:22 | Modifié le Mercredi 13 Avril 2016 - 15:22


Déjà vingt mille signatures pour la pétition lancée sur le site www.change.org par le député sarde Mauro Pili qui demande au gouvernement italien d’annuler l’accord bilatéral franco-italien de Caen sur le redécoupage des frontières maritimes


Que la France et l’Italie étaient en désaccord à propos de leurs mers, on le savait.

Outre la question de forages en Méditerranée, interdite par la France et soumise à la volonté populaire en Italie, qui votera dimanche prochain, les deux pays n’arrivent pas à trouver un accord par apport à leurs frontières maritimes.

Dans un article paru sur CNI le 13 mars dernier à propos du « mystère »  des frontières maritimes franco italiennes, on vous informait qu’un accord bilatéral sur le redécoupage des eaux méditerranéennes avait été conclu à Caen le 21 mars 2015.
Ce traité, ratifié par Paris mais pas encore par Rome, a dessiné des nouvelles frontières maritimes entre France et Italie.
‘’La mer de Corse’’ au nord de la Sardaigne et à l’Ouest de l'archipel toscan est devenue française.
Les pêcheurs de Sardaigne, qui ignoraient l’existence de cet accord international avant que leurs bateaux soient arrêtés par les autorités françaises au large de Porto Vecchio, n’ont pas tardé à faire exploser la polémique. Après avoir dénoncé le fait sur la presse transalpine et accusé le Premier ministre italien Renzi d’avoir bradé les eaux italiennes, soutenus par le députe sarde Mauro Pili et par la fédération nationale de leur catégorie, ils ont lancé une pétition, sur le site change.org, qui a déjà atteint les 20 mille signatures.
Le but de cette pétition est de demander au Premier Ministre italien la ratification du  traité de Caen et que les eaux devant le sud de la Corse, bordant des eaux poissonneuses, soient rendues aux pécheurs sardes qui risquent sinon de devoir fermer leurs activités.

Malgré l’interrogation parlementaire soumise par le députe sarde Pili aux ministres italiens de l'Agriculture et des Affaires étrangères qui ont accepté de rencontrer, il y a un mois, une délégation des pécheurs ‘’contestataires’’, la situation, reste, pour l'instant, inchangée.
Seulement cette pétition pourrait, peut être, changer la situation et amener les poissons au bon port.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40732 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344