Corse Net Infos - Pure player corse

Xylella fastidiosa en Corse : Une lutte de tous les instants


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 8 Décembre 2016 à 17:20 | Modifié le Jeudi 8 Décembre 2016 - 18:04


Elle est une bactérie nuisible qui peut affecter de nombreux végétaux, oliviers, Prunus (pêchers, amandiers), laurier rose, vigne, agrumes, chênes et bien d’autres… Les dépérissements provoqués par la maladie peuvent avoir des répercussions économiques de grande ampleur. Raison pour laquelle une importante réunion s’est tenue jeudi matin à la préfecture de région, présidée par Bernard Schmelzt, préfet de Corse, d’un représentant du ministère de l’Agriculture et de plusieurs représentants du monde agricole


Depuis la première identification en 2015 dans la région de Propriano et à la suite des études et autres prélèvements effectués par milliers, il ressort que l’une des sous-espèces de la Xylella, la Multiplex, très différente de celle qui ravage les oliviers en Italie, est largement répandue sur notre île, plus particulièrement en Corse-du-Sud où près de 300 foyers ont été recensés contre moins d’une vingtaine en Haute-Corse. La bactérie a été isolée sur trente espèces différentes de végétaux.  Elle est transmise et dispersée par des insectes vecteurs, en particulier les cercopes et les cicadelles, qui se nourrissent de la sève des plantes. La circulation et la plantation de plants contaminés, y compris de végétaux d’ornement, représentent un risque important de dissémination.


Une vigilance indispensable
 La Xylella Fastidiosa est présente dans plusieurs pays, notamment sur les continents américain et asiatique. La bactérie a également été détectée sur le continent européen.
En effet, son premier signalement a eu lieu en octobre 2013 au sud de l’Italie. La maladie a provoqué des dépérissements rapides et importants sur les oliviers ainsi que des symptômes de dessèchements de feuilles sur lauriers roses et amandiers. Afin de lutter contre la propagation de Xylella Fastidiosa dans l’île, l’État a mis en place des mesures d’interdiction d’introduction des végétaux. Une vigilance de tous est indispensable pour lutter contre ce parasite : précautions lors de l’achat et de la plantation de végétaux, signalement des suspicions.

Réunion de crise

Jeudi matin, la réunion présidée par le préfet de Corse s’est déroulée en présence de Alain Tridon, sous-directeur de la qualité et de la protection des végétaux et directeur de l’alimentation au ministère de l’Agriculture, Agnès Simonpieri, présidente de l’Office de l’Environnement, la Direccte et de nombreux oléiculteurs, pépiniéristes, cela dans le but de modifier les textes européens afin de faire protéger davantage le territoire de l’île, ce qui permettra d’établir un juste équilibre permettant de préserver l’activité agricole et la biodiversité, tout en maintenant un haut niveau de surveillance sanitaire.
Une réunion fort constructive au cours de laquelle de nombreux intervenants se sont exprimés sur la maladie et les traitements les plus sophistiqués, afin de lutter contre la propagation de Xylella fastidiosa dans l’île. Les services de l’État ont renforcé les mesures de contrôle et de surveillance de ce nuisible réglementé à lutte obligatoire. Des mesures d’interdiction d’introduction des végétaux ont été instaurées et d’autres réunions seront organisées à ce sujet pour aller au bout et lutter plus encore avec tous les moyens possibles.
J.-F .V





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 21:44 L’ACA en démonstration face à Valenciennes

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47694 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 434