Corse Net Infos - Pure player corse

Xavier de la Gorce: " Saint-Florent disposera d'une nouvelle vedette SNSM en 2016"


Rédigé par le Jeudi 5 Mars 2015 à 17:30 | Modifié le Jeudi 5 Mars 2015 - 22:30


Xavier de la Gorce, président national de l'association des sauveteurs en mer, était jeudi matin à Bastia. Accompagné par une équipe de la direction nationale de la SNSM il a présenté les solutions retenues pour doter les stations de Calvi et Saint-Florent des moyens nautiques dont elles ne disposaient plus pour accomplir leur mission et évoqué la situation de la vedette de Bastia. Un triple sujet qui a vivement intéressé, et satisfait, Achille Raffalli, délégué départemental SNSM pour la Haute-Corse. Tour d'horizon avec Xavier de la Gorce


Xavier de la Gorce: " Saint-Florent disposera d'une nouvelle vedette SNSM en 2016"
- Dans quels délais les stations de Calvi et de Saint-Florent retrouveront-elles leur vedette ?
- Trois sujets ont été évoqués aujourd'hui : la situation de Calvi, celle de Saint-Florent et celle de Bastia. Pour ce qui est de Calvi, la vedette accidentée a été réparée. Elle quittera le chantier naval lundi. Après les essais techniques indispensables à laquelle elle sera soumise, elle sera de nouveau opérationnelle. En ce qui concerne la station de Bastia sa vedette subira, à l'automne après la saison donc, une opération de modernisation de carénage : le financement est pratiquement réuni. Il y a, enfin l'affaire de Saint-Florent. Là, la vedette a été entièrement détruite à la suite d'un incendie. Dès lors l'investissement est tout autre. En tout cas important puisqu'il s'agit de 850 000€. Heureusement nous avons des partenaires essentiels qui se sont fortement engagés et avec lesquels nous avons eu des contacts avancés : la CTC au président de laquelle je vais adresser une demande d'aide de 700 000€ et le conseil général de la Haute-Corse où le président n'a pas voulu prendre d'engagement en raison des prochaines élections mais le financement espéré devrait être acté au terme de la consultation de la fin du mois.

- C'est une bonne nouvelle pour la SNSM ?
- L'un dans l'autre si tout se passe bien et si chacun peut confirmer ses engagements on devrait pouvoir lancer la construction de la nouvelle vedette de Saint-Florent en fin d'année. Mais il faudra boucler ce tour de table d'ici l'automne et si nous arrivons à passer la commande en fin d'année la vedette pourrait être livrée en 2016.

- Et en attendant ?
- Puisque on ne peut pas aborder la saison sans avoir un moyen à Saint-Florent, nous allons faire remonter la vedette de réserve de première catégorie de Propriano. Quelques travaux de mise à jour afin qu'elle soit totalement opérationnelle et sécurisées seront, cependant, nécessaires pour lui permettre d'assurer son rôle de dépannage.

- Cette série d'accidents a t-elle amené davantage de contributeurs à la SNSM?
- Il y a des gens qui sont venus vers nous, un véritable élan de solidarité  local. Mais aussi national. L'appel qui concernait aussi l'Outre-mer, avec Saint-Pierre à la Réunion et Saint Martin, a été entendu. Cela va nous permettre de compléter les dotations des collectivités locales. Ce qu'il faut souligner, c'est l'engagement résolu de la CTC et du président du conseil général de la Haute-Corse avec, à ce propos, le différé évoqué précédemment.

- La SNSM sera donc en mesure d'assurer tous ses "services" ?
- On peut rassurer tout le monde. La prestation 2015 de la SNSM sera assurée dans de bonnes conditions : le préfet du département, le préfet maritime et le Cross le savent. Nous veillerons, en tout cas à ce que tous les moyens soient en place

- La subvention supplémentaire de l'Etat ?
- Elle n'est pas destinée à financer les accidents. Elle vise à compenser les dotations des collectivités défaillances et à la formation. Nous travaillons aujourd'hui à sa pérennisation. Mais nous souhaitons que cette série noire reste un acte exceptionnel. Ce qui compte pour nous, c'est la durée de nos matériels ainsi que la formation de nos bénévoles afin qu'ils soient toujours qualifiés en tant que marins et en tant que sauveteurs.

- L'état des vedettes de Corse par rapport au reste de votre "flotte" ?
- L'état des vedettes corses se situe très nettement au-dessus de la moyenne nationale, Sud compris . La durée normale d'un moyen important, qui varie selon différents facteurs, est  de 30 ans. Dans ce cas, la modernisation de carénage, comme celle que va subir la vedette de Bastia, intervient à 15 ans.

Questions à… Achille Raffalli

- Votre sentiment au terme de cette réunion départementale ?
- Nous sommes bien sûr contents de ce qui vient d'être annoncé. Nous attendons à présent la concrétisation des promesses formulées par les différentes collectivités. La conjoncture n'est pas facile mais il est important que les collectivités prennent conscience de l'importance de la SNSM. Il ne faut pas oublier la situation dans laquelle nous nous sommes retrouvés cet hiver avec 380 km de côtes non surveillés : nous avons eu énormément de chance qu'il n'y ait pas eu de grosses opérations sauf le crash de l'ULM d'il y a deux jours. Quand l'on sait ce que cela a coûté en interventions aériennes… Si Saint-Florent avait eu sa vedette, une heure après elle aurait pu être sur zone et, sans doute, récupérer la personne qui avait été victime de l'accident.

- Le maillage de la SNSM est donc indispensable ?
- L'Etat ne peut pas se passer des bénévoles et de son maillage. Mais le plus important est le sauvetage en mer. En Corse, il faut le rappeler, nous ne sommes plus sur une île de bergers. On est sur une île qui s'ouvre de plus en plus au maritime et où la plaisance représente une belle part du tourisme. Si l'on ne se donne pas l'assurance aux plaisanciers que l'on veille sur leur sécurité sur la côte Ouest ou Nord-Ouest de l'île, ils ne se détourneront pas sans doute de la Corse mais, si demain il y a un accident, par faute de moyens ou d'absence de la SNSM, on ne nous en fera pas le reproche, mais on ne manquera pas de se poser des questions.

- Vous allez les avoir ces moyens…
- On vient de vous le dire. Notre président a pris son bâton de pèlerin et allé voir les présidents des collectivités qui nous assuré de leur soutien pour le financement de la nouvelle vedette de Saint-Florent. Nous en avons fini avec celle de Calvi. Reste celle de Bastia que l'on va essayer de faire durer. Mais je suis sûr que nous si parvenons à obtenir des aides départementales et que si nous n'avons plus à pleurer pour obtenir de l'argent pour entretenir de manière régulière et importante les moyens dont nous disposons déjà, nous pouvons réussir à les faire durer plus longtemps et surtout à mettre les équipages en confiance.
Aujourd'hui on voit qu'il n'y a pas qu'en Bretagne qu'il y a du mauvais temps. Et si on devait sortir avec une telle tempête on aurait intérêt à avoir une vedette en bon état, parce que le patron de la vedette et le président de la station ne prendraient jamais la responsabilité de faire sortir quatre ou cinq équipiers pour aller chercher des gens dans des conditions pareilles.  Mais cela passe par des besoins. Ceux des cinq stations sur la Haute-Corse sont de 20 000€ minimum par station. 100 000€ par an ?  Avec les dons, les subventions et les aides on peut rassembler cette somme facilement…




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348