Corse Net Infos - Pure player corse

Vols récurrents de ruches en Corse : Les technologies de géolocalisation au service des apiculteurs


Rédigé par le Lundi 17 Novembre 2014 à 23:17 | Modifié le Mardi 18 Novembre 2014 - 02:26


A la suite d'une recrudescence d’importants vols de ruches en Corse, les apiculteurs en AOP Miel de Corse équipent leurs ruchers d’outils de prévention et de lutte, issus des TIC.


Compte tenu des vols qui ont lieu chaque année en Corse, avec un nombre de ruches volées jamais atteint en 2013 et 2014, les apiculteurs doivent faire face à un nouveau fléau quisemblerait se généraliser.
Ce n’est pas moins de 80 ruches qui disparaissent chaque année, parfois par ruchers de plusde 50 ruches en une seule fois.
Les ruches sont des proies faciles pour les voleurs : elles sont souvent situées en sites isolés et les essaims, comme le miel, peuvent être aisément recelés.


Un équipement de géolocalisation pour détecter, suivre et identifier
En réaction, les membres de l’AOC/AOP ont décidé d’équiper leurs ruchers de balises GPS et
de puces RFID afin de se doter d’outils performants permettant une identification et un suivi en cas de vol, et ainsi leur apporter une sécurité concernant leur outil de production.
Spécialement conçu pour l’apiculture, issu de plusieurs mois de recherche, de développement
et d’écoute auprès d’apiculteurs, ce système est particulièrement adapté à la protection des ruches.
La technologie permet à la fois, dès qu’une ruche est déplacée, d’envoyer un signal à l’apiculteur mais également de suivre le parcours des voleurs.
Véritable alarme, le système très performant réagit au centimètre près. La ruche peut être
localisée sur un GPS, une cartographie internet ou un smartphone.


D’importantes pertes 
Ces vols représentent de lourdes pertes pour les apiculteurs dans un contexte de production
déjà difficile. Hormis les investissements à renouveler, pour remplacer le matériel et les
essaims volés et la perte de revenu liée au déficit de production, (sachant qu’une ruche peut,
dans de bonnes conditions, produire jusqu'à 20/25 kg de miel par an), le préjudice se mesure également au niveau de la qualité du cheptel. 
En effet, le fruit du long travail de sélection, réalisé par l’apiculteur sur ses ruches, estdurement impacté par ces vols mettant à mal pour plusieurs années la capacité de production du rucher.


Un coût non négligeable
Afin d’alléger le coût important de l’équipement de géolocalisation le syndicat AOP Miel de
Corse a proposé aux apiculteurs de mettre en place une commande groupée. L’opération a été financée par l’ODARC à hauteur de 60%.

 





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:08 La magie de Noël opère à Biguglia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345