Corse Net Infos - Pure player corse

Vols Calvi - Marseille : Le « Coup de gueule » de Jean-Toussaint Guglielmacci


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 28 Janvier 2015 à 13:58 | Modifié le Jeudi 29 Janvier 2015 - 02:33


A la suite des perturbations des vols Air Corsica Calvi – Marseille – Calvi annoncées sur CNI, Jean-Toussaint Guglielmacci, vice-président de la chambre de commerce et d’Industrie de Haute-Corse, a souhaité s’exprimer et dénoncer la manière dont ce problème, selon lui, a été géré par la compagnie aérienne.


Vols Calvi - Marseille : Le « Coup de gueule » de Jean-Toussaint Guglielmacci

Rappelons les faits : Dimanche dernier, l’ATR 72 d’Air Corsica effectuant le vol Marseille – Calvi a été foudroyé par la foudre et dérouté vers l’aéroport d’Ajaccio, obligeant les passagers à rejoindre par la route, en autocar; l’aéroport de Calvi.
Contactée par nos soins, la compagnie Air Corsica devait confirmer que l’appareil avait été sérieusement endommagé et que les réparations devraient prendre plusieurs jours
Catherine Riera, directrice de la communication s’excusait auprès des passagers de cette gêne à la suite de cet incident imprévisible et précisait que pour des raisons techniques il n’avait pas été possible d’affréter un autre avion.
«  Pour palier à ce problème, nous avons mis en place des vols triangulaires au départ de Marseille ou Figari pour Marseille via Calvi » annonçait la directrice de la communication.


A la lecture de ces mesures prises par Air Corsica, c’est un véritable coup de gueule qu’a poussé merredi matin Jean-Toussaint Guglielmacci, vice-président de la chambre de commerce et d’Industrie, président de la délégation Balagne
«  Si je peux très bien  comprendre qu’un avion soit immobilisé au sol après avoir été foudroyé, en revanche je ne peux admettre la manière dont l’incident a été traité au détriment des usagers et sans le moindre égard pour l’aéroport de Calvi – Balagne qui, une fois de plus, fait les frais de décisions pour le moins choquantes de la compagnie aérienne.
Comme chacun le sait cette ligne Marseille – Calvi est en grande majorité utilisée par des usagers qui suivent des traitements médicaux lourds à Marseille et qui n’ont qu’une hâte de rentrer au plus tôt chez eux.
Aussi, je trouve proprement scandaleux que l’avion de dimanche ait été dérouté sur Ajaccio plutôt que Bastia, obligeant ainsi les passagers à de longues heures de route avant de rentrer chez eux.
Ce choix de dérouter l’avion sur Ajaccio plutôt que Bastia l'a été,  je suppose,  pour une question de commodité. Mais le passager dans tout ça ?
Faire voyager des usagers dans ces conditions ce n’est- pas scandaleux, c’est inhumain ».


« La Balagne est toujours prise en otage, il faut que cela cesse »
L’élu balanin, également conseiller général de Calvi – Lumio ajoutait ;«  J’imagine que si cette triangulaire a été mise en place, c’est pour une question de coût mais quand on a en charge la délégation de service public on se doit d’être au service des usagers, et là, ce n’est pas le cas.
Ce que j’attends, ce sont des actes, peu importe le coût ».
Et de conclure :
"Ce que je constate aussi c’est qu’à aucun moment, le président de la CCI , Paul Trojani, ou moi-même  en ma qualité de président de la délégation Balagne,  n'avons été informés de ce problème. Une fois de trop, c’est la Balagne qui est prise en otage. Il faut qu’une bonne fois pour toutes que cela cesse."
 
 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344