Corse Net Infos - Pure player corse

Volley-Coupe de France : Le GFCA fait vaciller Tours et s’invite en demi-finale


Rédigé par Antoine Astima le Mardi 13 Décembre 2016 à 21:17 | Modifié le Mardi 13 Décembre 2016 - 22:56


Au cours d’un match disputé dans l’esprit qu’on lui connaît, le GFCA s’est offert le Tours VB, au Palatinu (3-1). Les Gaziers ont récité une bien belle partition face à une grosse pointure. Vivement les demies !


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Quarts de finale de la coupe de France
GFCA bat Tours 3-1
25-23 (28’), 16-25 (27’), 25-18 (31’), 25-17 (25’)
GFCA
Simovski (cap) (22), Takaniko (6), Dailey (13), Lacassie (8), Petreas (4), Milalovic (2) - Libero : Exiga
Ent : F. Ferrandez

Tours VB

Hernan (cap), Jouffroy (8), Konecky (11), Barnes (6), Cabral (3), Collin (15) - Libero : Henno. Ent : G. Medei


Fort d’une victoire prometteuse acquise quelques jours plus tôt face à Sète, le GFCA, à deux matchs d’une deuxième finale consécutive veut conserver son titre et faire déjouer l’ogre tourangeau et sa pléiade de stars. « Il faudra que l’on soit à notre meilleur niveau » avait prévenu le coach ajaccien. Force est de constater que le Gaz a été fidèle au rendez-vous…


Les deux équipes mettent, d’entrée, du rythme dans un face-à-face aux allures de revanche par rapport à l’an dernier. Ajacciens et Tourangeaux se rendent coup pour coup dans un premier set disputé. Les visiteurs débutent bien mais s’ils semblent à l’aise dans les combinaisons, sous l’impulsion d’Hernan leur passeur, les Ajacciens restent solides dans les échanges, répliquent (3-3, 4-4, 6-6) avant de virer en tête au premier temps mort (8-6). Une avance vite confortée face à des Tourangeaux parfois dépassés (10-7, 12-8, 15-10, 16-11, 17-12) avec un Dailey étincelant). Solide au block et en réception, variant les combinaisons, le GFCA fait la course en tête. Le TVB semble, de son côté, impuissant et, s’il donne parfois l’impression de revenir, il commet des fautes directes qui permettent au Gaz d’arriver au money-time en pôle-position (20-17). Mais Mijalovic ne semble pas dans son assiette (0/5 dans le premier set)  et les visiteurs grappillent à un tel point que l’avance fond comme neige au soleil (20-20). Simovski se charge de sonner la révolte et les locaux, aidés par un ballon de Barnes dehors, se donnent de l’air (22-20). Si les « rouge et bleu » font des fautes directes ( 9 dans le premier set), le TVB tremble. Konecky mord sur la ligne et offre trois balles de set au GFCA (24-21). Jouffroy et Collin sauvent les deux premières. Mais Lacassie place un smatch gagnant (25-23). Ouf !


Le GFCA repart avec les mêmes intentions mais ses fautes directes lui coûtent cher (2-0, 2-3, 2-4, 3-5).  Là encore, il s’en remet à la main d’acier de son capitaine…et aux fautes directes de son adversaire. Dans une partie qui a baissé en intensité, le TVB prend tout de même les devants au premier temps mort (5-8). Une avance confortée par un ace de Jouffroy, le GFCA fait le dos rond car l’adversaire, qui semble retrouver son meilleur niveau, se donne vite un matelas confortable (6-11). Le Gazelec ne parvient plus à finir ses points. Et comme, de son côté, le TVB a sensiblement revu sa mire par rapport à la première manche, il s’envole vers le gain du set (6-15). A la clé, trois aces de l’intenable Jouffroy, les attaques gagnantes de Collin et un GFCA qui a perdu son volley. Ca va bien trop vite pour des gaziers dépassés qui concèdent un -9 assez dur à refaire. Dans cette adversité, Simovski apporte quelques éclairs permettant de réduire l’écart (12-18) mais c’est bien maigre. Les « rouge et bleu » ne peuvent empêcher le TVB de filer logiquement vers le gain de la deuxième manche (13-20, 14-23). Un contre gagnant de Collin donne huit balles de set à ses couleurs (16-24). La première, une attaque de Simovski contrée, est la bonne (16-25 en 27’).

GFCA-Tours
  • GFCA-Tours
  • GFCA-Tours
  • GFCA-Tours
Le GFCA est-il capable de reprendre la main ? Les premiers échanges semblent le démontrer tant les Ajacciens retrouvent leur ardeur. (0-2, 3-2, 4-4, 5-5). Le problème, malgré de réelles intentions, reste que le TVB est à son niveau, sous l’impulsion de Konecky et de Collin (11 points à ce moment du match).  Plus costaud, infranchissable au filet et à la réception, le TVB s’installe en maître (7-8, 8-9). Le GFCA parvient à rester dans la roue grâce à Dailey intenable (9-9, 10-10, 11-11). Le Gaz retrouve enfin son jeu. Lacassie, d’une superbe diagonale, donne, pour la première fois, l’avantage aux « rouge et bleu » (12-11 puis 13-12). Dans un temps fort, le Gaz appuie sur la pédale et se remet au niveau de son adversaire. De sorte que l’on va se rendre coup pour coup. Dans un Palatinu bouillant, Lacassie, puis Takaniko, voient le Gaz prendre les devants (16-13). Simovski, lui aussi retrouve ses smatchs, Jef Exiga est explosif en réception, de sorte que le gaz s’envole à l’amorce du money-time (19-14). Jovi Simovki est l’homme de cette fin de set, deux points consécutifs donnent une option au Gaz (21-15). Cette fois, le TVB met un genou à terre (23-15). Un service manqué de Jansen offre 7 balles de 2 sets à un. Le TVB  en sauve une mais Simovski finit le travail (25-18).


Le capitaine ajaccien est, à l’évidence, l’homme de cette fin de match. Le GFCA semble intraitable et donne l’impression, avec un rythme soutenu, des échanges variés et des attaques qui font mouche systématiquement, de surfer dans un début de quatrième manche exceptionnel (5-1). En face, le coach tourangeau est incapable de trouver la solution tant son équipe semble liquéfiée. Changements, temps mort, rien n’y fait, le TVB n’ose plus attaquer, le GFCA est sur son nuage et semble peu enclin à vouloir en descendre avec, à la baguette, un Jovica Simovski qui fait très mal (11-4, 12-5). Le roseau tourangeau plie mais ne rompt pas. Le capitaine ajaccien, signe son 20e point d’une attaque tonitruante (13-7). Mais le TVB passe de -7 à -4. Barnes réduit l’écart (14-10) et le TVB donne l’impression de revenir dans la partie. Une faute directe d’Hernan et une balle out de White redonne sept points d’avance à des Gaziers solides (18-11). Le TVB doit s’arracher pour rester dans le match. Le GFCA enfonce le clou par Simovski dans un money-time palpitant (20-13). Encore faut-il finir le boulot. 21-15. Le temps pour Dailey de transpercer le block tourangeau plein centre (22-15). Dans un Palatinu « chaud-bouillant », Takaniko place une attaque maligne. Un contre de Simovski donne 7 balles de matchs au GFCA. Brett Dailey, l’un des hommes du match, propulse les « rouge et bleu » en demi-finale (25-17). Juste récompense pour des « rouge et bleu » étincelants !




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 22:51 La Poste d’Ajaccio-Mezzavia fait peau neuve

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports


Les plus récentes
Autres sports
Philippe Jammes | 26/08/2016 | 14395 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Autres sports
Philippe Jammes | 15/05/2016 | 7549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Autres sports
Philippe Jammes | 26/03/2017 | 7092 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 36