Corse Net Infos - Pure player corse

Volley 10 e journée : Le GFCA s’offre Cannes sur un avant-goût d’Europe


Rédigé par Antoine Astima le Mercredi 28 Décembre 2016 à 22:02 | Modifié le Mercredi 28 Décembre 2016 - 23:12


Dans un match extrêmement serré, le GFCA, plus solide dans les deux derniers sets, s’est logiquement imposé face à Cannes (3-1). Les Gaziers, cinquième du classement, préparent idéalement leur déplacement européen à Budva (Montenegro) le 3 janvier…


Volley 10 e journée : Le GFCA s’offre Cannes sur un avant-goût d’Europe
GFCA-Cannes 3-1
27-25 (31’), 25-27 (33’), 25-19 (24’), 25-23 (28’)
GFCA

Fautes sur service : 7.  Points sur attaque : 55. Points sur contre : 14. Points sur service : 4. Points sur fautes adverses : 29.
Castard (16), Petreas (3), Dailey (13), Takaniko (2), Lacassie, Mineiro (16), Siriila (5).- Libero : J.Exiga. Ent : F. Ferrandez


AS Cannes
Fautes sur service : 12. Points sur attaque : 58. Points sur contre : 21 : Points sur service : 3. Points sur fautes adverses : 29
Radic (15), Carle (16), Kral (8) Zass (18), Ragondet (12), Pujol (cap.) (3)- Libero : Diez- Ent : A. Josserand
Arbitres : MM. Queste et Juan
Spectateurs : 1 300 environ


En recevant Cannes dans son antre fétiche, le Gaz compte bien faire fructifier la victoire obtenue à Poitiers et conforter, à une journée de la mi-parcours, sa place dans le Top huit, voire grappiller un peu, histoire d’attaquer la CEV de meilleure façon. Mais il est privé de son fer de lance Simovski, qui, souffrant d’une contracture au mollet, débute sur le banc et ne fera que deux petites apparitions.
Les Cannois s’installent d’entrée dans la rencontre (1-4) mais « Super » Dailey signe trois points consécutifs (4-4). C’est pourtant Cannes prend les devants au premier temps mort (7-8). Solide en réception et au contre, les « rouge et bleu » parviennent à répliquer (9-10, 10-11). Mais si les deux équipes doivent corriger leur mire, les Cannois semblent plus habiles dans leurs offensives, de sorte que l’on  assiste un premier set très équilibré sous l’impulsion d’un Ludo Castard qui trouve enfin la bonne cadence (14-14, 15-15).
Au deuxième temps mort, Cannes reste toujours aux commandes (15-16). Un avantage vite conforté par des Azuréens plus habiles dans les transmissions (15-18, 16-19, 17-20). Et s’il manque, côté GFCA, l’étincelle, les erreurs cannoises leur permette de recoller (17-20, 20-20, 21-21).
Dans ce mano-à-mano, le Gaz prend les devants sous l’impulsion, d’un Exiga qui sort tout derrière et d’un block qui contre tout (22-21, 23-22). Encore une fois, l’AS Cannes s’en tire bien grâce à Radic qui obtient même une balle de set (23-24). Un ballon sauvé par un contre gagnant. Le Gaz s’offre une balle de set mais Dailey sert dans le filet. Petreas en offre une deuxième. Cette fois, Miranda convertit l’offrande d’un ballon flottant (27-25).


Une volée de Ragondet et une contre de Zass donnent le tempo d’une seconde manche très serrée mais dominée par les visiteurs (0-2, 1-3, 2-4). Comme lors du premier set, c’est l’infatigable Brett Dailey qui sonne la révolte. Mijalovic lui emboite le pas et le scénario précédent se profile (4-4, 5-5, 6-6). Cannes accumule encore les fautes techniques ce qui n’empêche pas Zass de signer un superbe smatch. Et comme celui de Mijalovic sort d’une main, les visiteurs virent encore en tête au premier temps mort, cette fois avec un + 2 (6-8). Un  avantage que le Gaz parvient à combler dans une manche où l’on se rend coup pour coup (8-8, 10-10, 12-12). Un contre gagnant de Castard voit même les Gaziers prendre, pour la première fois les devants (13-12). Avantage vite réduit à néant par des Cannois plus solides en réception et plus fluides dans leurs transmissions (14-15, 15-16, 16-17). D’autant que, dans les rangs gaziers, l’absence de Simovski se fait sentir. Une attaque gagnante de Ragondet donne un +2 aux Cannois à l’amorce du money-time (17-19, 19-20). Un missile de Castard  remet, une fois encore, les pendules à l’heure (20-20). Kral et Ragondet redonnent un + 2 aux visiteurs (21-23) qui refont la course en tête dans une manche plus que jamais indécise.
Orphelin de son capitaine, Le GFCA s’en remet alors à un Castard des grands soirs (23-23, 24-24). Un contre gagnant de Mineiro donne une balle de 2-0 au GFCA (25-24). Mais Castard sert dehors. Le pointu du GFCA manque, dans la foulée, la cible ce qui offre une nouvelle balle d’égalisation aux Azuréens (25-26).
Cette fois, le contre de Pujol fait mouche (25-27).


Le GFCA a-t-il les moyens de faire basculer le match en sa faveur ? Les premiers échanges de la troisième manche semblent confirmer cette tendance. Cette fois, c’est le gaz qui prend rapidement les devants (2-0, 4-2, 5-3). La muraille « rouge et bleu » semble infranchissable (6-4, 7-5) et si un ace de Carle rétablit l’équilibre, le GFCA vire pour la première fois en tête au premier temps mort (8-7). Un signe ? Certainement. D’autant que Mijalovic trouve des trajectoires. Une attaque de Castard donne un +3 aux « rouge et bleu » (11-8, 12-9, 13-10). Un avantage que le GFCA, plus costaud au filet et dans les contres, parvient même à fructifier (14-10, 15-11). En face, les Cannois s’en remettent à une excellente réception et à leur pointu Zass, cela n’empêche pas le GFCA, intraitable au block, de faire son trou grâce à un Mijalovic retrouvé (18-13) et de virer en tête au money time d’une judicieuse attaque enroulée du Serbe (20-16). Les Cannois ne semblent plus capables d’inverser la tendance malgré l’angle trouvé par Manu Ragondet l’ancien de la maison (21-17). Deux attaques virevoltantes de Mineiro et le Gaz s’envole vers le gain de la troisième manche (23-18). Dans cette furia, Mijalovic donne six balles de set au GFCA (24-18). D’un missile, Ragondet sauve la première. Une attaque plein centre de Dailey exécute la sentence en mois de 25 minutes (25-19).


Reste à finir le boulot dans un quatrième set qui s’annonce palpitant.
Il semble bien, néanmoins, que le GFCA ait pris un ascendant psychologique sur son adversaire. La réception est énorme avec un Jeff Exiga éblouissant, le contre solide mais les Cannois n’ont pas dit leur dernier mot. D’autant que le score reste serré au premier temps mort (8-6). Un ace de Carle et une attaque gagnante de Zass et revoilà les Cannois dans le match (9-9, 10-10, 11-11). Les échanges sont âprement disputés, aucune des deux équipes ne souhaitant lâcher (12-12, 13-13, 14-14).
Le face-à-face se poursuit dans un suspense haletant jusqu’au money time (17-17, 18-18, 19-19, 20-20). Cannes va prendre l’avantage (21-20) mais commettre deux fautes directes, lourdes de conséquences. Et c’est le Gaz, grâce à Mineiro qui est proche du Graal (22-21). Une attaque et un contre de Mijalovic donnent deux balles de match au GFCA (24-22). Le Serbe met la première dehors mais l’honneur revient à Ludo Castard, l’homme du match, de finir le travail d’une superbe attaque gagnante (25-23).




Dans la même rubrique :
< >

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports


Les plus récentes
Autres sports
Philippe Jammes | 26/08/2016 | 14395 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Autres sports
Philippe Jammes | 15/05/2016 | 7546 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Autres sports
Philippe Jammes | 26/03/2017 | 7088 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 36