Corse Net Infos - Pure player corse

Verdun, De Gaulle, Pétain, capture, rupture… : Jean-Baptiste Ferracci revisite un pan de l’histoire du Général


le Samedi 26 Décembre 2015 à 23:19 | Modifié le Samedi 26 Décembre 2015 - 23:58


Le fait d’avoir été fait prisonnier le 2 mars 1916 au fort de Douaumont constitue-t-il un simple fait de guerre au terme de combats ou une reddition comme le laissent entendre des témoins ? Le Capitaine Charles De Gaulle était-il un protégé de Pétain dont il a longtemps été l’élève ? Cela n’a pas empêché les deux hommes de se brouiller bien avant la débâcle. Officier héroïque, combattant prudent, à vous de juger ! « De la capture à Verdun à la rupture avec Pétain », le récit de Jean-Baptiste Ferracci, vous guide et vous entraîne dans des constatations qu’il vous appartient de découvrir. Et de juger


Verdun, De Gaulle, Pétain, capture, rupture… : Jean-Baptiste Ferracci revisite un pan de l’histoire du Général
Jean-Baptiste Ferracci est un connaisseur des choses de la Grande Guerre. De ses histoires, de ses mystères, de ses hommes surtout. Il étudie, écoute, fait des amalgames puis analyse le comportement de ces grands hommes ayant traversé l’histoire du pays. Parmi eux, Charles De Gaulle, ce jeune capitaine de la 10e compagnie du 33e Régiment d’Infanterie qui monte en ligne à la tête de ses troupes à Douaumont, lors de la célèbre bataille de Verdun.
C’est cet épisode de la Grande Guerre qui a retenu l’attention de l’auteur, des bruits, des écrits, des récits de la part d’observateurs qui ont vécu ces moments difficile de la première guerre mondiale. Que s’est-il passé dans la tête du jeune officier ? Jean-Baptiste Ferracci décortique et sait de quoi il parle.
Il explique à travers son ouvrage qu’il a judicieusement titré « De la capture à Verdun à la rupture avec Pétain » aux éditions de Paris Max Chaleil.
Un authentique livre d’histoire consacré à l’un des épisodes de la vie de ce grand homme entre 1914, lors de son baptême du feu et 1916 au moment de sa captivité.  
 
Controverse ou pas ?
« Officier héroïque et prêt au sacrifice qui a eu de la chance, comme l’ont écrit nombre de ses thuriféraires, ou, comme l’ont affirmé certains témoins relayés par ses détracteurs, un combattant prudent qui préféra, à Verdun, rompre le combat en se rendant à l’ennemi ? 
Jean-Baptiste Ferracci pose la question non sans préciser qu’il ne s’agit pas de controverse ni de porter atteinte à la mémoire de celui qui s’est toujours identifié à la France précise-t-il dans son ouvrage.
Il se refuse d’ailleurs à prendre parti dans ce débat mais rappelle que si le Général tançait régulièrement ceux qui le mettaient en cause, il ne contesta jamais l’évocation journalistique de cet épisode !
Vérité vénérée ou écornée ? Jean-Baptiste Ferracci précise que cela n’enlève rien aux qualités de l’homme d’Etat que fut par la suite le Général, quand bien même on se poserait des questions sur certains de ses renoncements. 

Les visages du Général

L’auteur revient ainsi, en quelques dates, sur la carrière du Général ainsi que sur certaines circonstances :
 
1946 : Il bénéficie du soutien populaire mais se heurte au régime des partis et au lieu de les combattre, se retire, avec, pour conséquence directe, l’instabilité.
 
1962 : De Gaulle revient au pouvoir avec l’aide de l’armée et des Français d’Algérie…Puis il cède aux prétentions du FLN et lâche irrémédiablement les Pieds Noirs.
 
1968 : C’est l’époque de la contestation. Le voyage à Baden-Baden pour y rencontrer le général Massu lequel le pousse à ne pas céder.
 
1969 : le Non l’emporte, De Gaulle démissionne et se retire à Colombey-les-deux Eglises.
 
C’est à partir de là que commence l’étude de ce grand personnage de l’Etat, son comportement, ses états d’âme, ses prises de position et ses renoncements souvent inexpliqués qui font du Général un homme aux multiples visages.
 
Laissez-vous bercer par le récit de Jean-Baptiste Ferracci, traversez la vie du Général à travers les guerres, de la capture à la libération en passant par St Cyr, le baptême du feu et les rencontres avec Pétain, vivez l’histoire de Verdun, les ambitions politiques et posez-vous les mêmes questions sur l’homme, le Général, le Président. Peut-être trouverez-vous des réponses souvent entre les lignes et les comportements.
Une belle histoire qui rejoint les grands ouvrage d’une époque qui n’a pas fini de faire couler autant d’encre que de salive !
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85349 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40811 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346