Corse Net Infos - Pure player corse

Vélo-Solex des années 70 et "Gilets Jaunes" : Ils roulent pour la sclérose en plaques


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 8 Juin 2014 à 22:24 | Modifié le Dimanche 8 Juin 2014 - 22:58


Ils sont sept, unis par une même passion et une volonté de faire passer un message : la passion c’est le vélo Solex. Le message est celui d’attirer l’attention sur une maladie qui touche 60 000 personnes ; la sclérose en plaques. Ensemble ils ont décidé de faire le tour de Corse sur leur petite machine de 49 cm3 des années 1970. Dimanche ils étaient à Calvi où ils ont été accueillis par Pancrace Guglielmacci, adjoint au maire.


Vélo-Solex des années 70 et "Gilets Jaunes" : Ils roulent pour la sclérose en plaques
Il était 16 heures, lorsque sept vélo-Solex des années 1970 pilotés par les « gilets jaunes » ont été accueillis devant l’hôtel de ville de Calvi par M. Pancrace Guglielmacci, adjoint au maire de Calvi et son épouse Josiane.
On les a surnommé « Les papy Solex». Et pourtant, si certains sont à la retraite, d’autres exercent toujours une activité et c’est sur leur temps qu’ils assouvissent leur passion. Ils sont garagiste, pigiste, artisans, peintres….
Sauveur, son frère cadet Vincent, Marc, Thierry, Frank, Georges, Bengt forment  au sein de leur association « Nikaïa Solex », le club des sept.
Ensemble, ils ont décidé de faire le tour de Corse pour le plaisir bien entendu mais aussi et surtout  pour attirer l’attention et sensibiliser la population sur cette maladie qu’est la sclérose en plaques.. Cette maladie, il faut le savoir touche en France 60 000 personnes et force est malheureusement de constater qu’il n’y a pas à ce jour de remède miracle.
" Le service communication de la ville m’avait informé de votre projet et de cette étape calvaise. Pascale Ferralis, conseillère municipale de Nice subdéléguée à la santé, à la prévention et à l’accompagnement de la perte d’autonomie m’avait également informé de votre arrivée et m’avait demandé de vous accueillir, ce que je fais avec grand plaisir. Mon épouse qui est originaire de la région niçoise a également souhaité être à mes côtés. Je crois savoir que le « Nikaïa Solex Club » auquel vous appartenez à son siège dans le Vieux Nice et que l’un d’entre vous tient tout près un atelier de réparation de Solex.
Je tenais à vous féliciter pour cette action que vous avez souhaité mener à travers votre passion qu’est le Vélo-Solex qui nous rappelle à tous tant de souvenirs.
Pour attirer la population, vous avez décidé de revêtir des gilets jaunes au dos desquels apparait un message de sensibilisation pour la cause que vous défendez.
Je sais que cette étape entre Saint-Florent et Calvi n’a pas été de tout repos mais que vous avez la foi en ce que vous faites. Encore une fois je vous félicite
".
Pancrace Guglielmacci invitait ses hôtes à se rendre sur le port de Calvi pour lever le verre de l’amitié.

Breefing et maintenance chaque soir 
Installés au « Motel les Pins », nos « Soléistes » n’en avaient pas pour autant terminé.
«  Chaque soir, à l’arrivée, nous faisons un petit breefing et nous remettons nos machines en état pour l’étape suivante. Ce n’est qu’après que nous nous octroyons quelques moments de détente » précise  Marc Picard, trésorier de l’association qui  sert aussi  de relais avec les médias dans cette opération qui lui tient à cœur.
« On s’est rendu compte au fil de nos sorties au sein du « Nikaïa Solex » que le vélo Solex était un formidable vecteur de communication. Un de nos adhérents avait un membre de sa famille touché par la sclérose en plaques, d’où l’idée de mettre notre passion au service d’une cause. Nous avons donc décidé de nous associer à l’association départementale des « Paralysés de France » et d’aller à la rencontre des gens pour les sensibiliser. Ce tour de Corse que nous avons décidé d’entreprendre n’est pas notre première action. Nous avons déjà réalisé des périples comme Nice-Paris, Nice-Barcelone, Nice-San-Sébastian ou encore Nice-Rome ».
Et d’ajouter : «  On avait tous conscience que ce projet de tour de Corse n’était pas gagné d’avance mais aujourd’hui, des sept partis dans l’aventure, aucun n’envisage d’aller au bout de l’aventure. Sur les sept solex engagés, 4 sont équipés de remorques pour transporter nos affaires et de quoi faire nous-même notre assistance. Nous ne voulions pas avoir derrière nous un fourgon qui nous accompagne. Il faut savoir qu’un solex ne peut supporter un poids de plus de 100 kg, en revanche, il peut tracter beaucoup plus ».
Et de poursuivre : «  Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, les Solex parce attirent les regards.Les gens n’hésitent pas à venir  vers nous. L'association a centré son activité autour de cette maladie à cause d'une histoire familiale. "Un de nos adhérents avait un membre de sa famille touché par la sclérose en plaques. Ça nous a donné cette idée, se remémore Marc, d'autant plus que la maladie reste assez mal connue et qu'il n'existe qu'un traitement, alors qu'elle touche 60 000 personnes en France. Chaque année, ce sont près de 2000 nouveaux cas qui viennent s’ajouter".
Rappelons que le départ de ce tour de Corse a été donné le vendredi 6 juin à 16 heures, place Massena à Nice, en présence de nombreuses personnalités et partenaires.
Dès leur arrivée à Bastia le lendemain matin, les « Gilets Jaunes » ont pris la direction de Saint-Florent par le Cap Corse. Aujourd’hui, étape Saint-Florent – Calvi.
La suite du programme : 9 juin: Calvi - Porto, 10 juin: Porto - Ajaccio, 11 juin: Ajaccio - Sartene, 12 juin: Sartene - Bonifacio, 13 juin Bonifacio - Aleria, 14 juin: Aleria - Bastia. 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85288 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40792 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345