Corse Net Infos - Pure player corse

Vazzio : Le projet de centrale à cycle combiné gaz officiellement lancé


Rédigé par le Vendredi 19 Juin 2015 à 00:20 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:32


Ce jeudi matin, a été officiellement signée la déclaration d’intentions communes relative au projet de remplacement de la centrale vieillissante du Vazzio, par toutes les parties prenantes. Une avancée majeure qui permet de faire entrer le dossier dans sa phase opérationnelle


 Cette fois c’est fait ! Le projet de centrale à cycle combiné gaz d’Ajaccio est sur les rails. Ce jeudi matin, le projet est effectivement entré dans sa phase opérationnelle grâce à la signature d’une déclaration d’intentions communes entre toutes les parties prenantes à savoir l’Etat, l’Exécutif de Corse, la Ville d’Ajaccio, et la CAPA, mais aussi, du côté de l’opérateur, par le directeur régional d’EDF et par le président national d’EDF PEI (Production Electrique Insulaire).
Une étape importante, puisque avec cet acte, c’est le consensus de tous ces acteurs sur le principe de la reconstruction du Vazzio qui a été matérialisé.
« C’est un accord qui est absolument fondamental parce que dans celui-ci nous nous sommes engagés à mettre en œuvre la réalisation de la centrale du Vazzio à cycle combiné gaz », souligne ainsi la présidente de l’AAUC et conseillère exécutive, Maria Guidicelli.
 
Si le projet de renouvellement de la centrale est acquis depuis des années, il a connu une certaine accélération ces derniers mois.  Par courrier en date du 18 mars, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie avait en effet proposé d’engager les travaux d’élaboration de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) pour la Corse, avant même l’adoption définitive par le Parlement du projet de loi relatif à la transition énergétique. 
Or cette PPE pour la période 2016-2023, qui sera présentée pour la première fois devant l’assemblée de Corse la semaine prochaine, développe plusieurs orientations : l’efficacité énergétique ; le développement énergies renouvelables ; la modernisation de l’infrastructure énergétique de la Corse ; et surtout la sécurisation de l’alimentation en énergie de la Corse s’appuyant notamment sur le nouvel équipement ajaccien.
 
Le remplacement de la centrale du Vazzio vieillissante et obsolète est en effet une transition impérative et souhaitée par toutes les parties prenantes, décrite comme indispensable à la sécurisation de l’alimentation électrique de la Corse. « La centrale du Vazzio est en fin de vie. Nous avons une exigence d’intérêt général d’apporter une réponse au problème d’alimentation énergétique de la Corse du Sud », appuie ainsi Laurent Marcangeli, le maire d'Ajaccio.
 
Construite pour fonctionner dans la phase transitoire au fuel léger, et non plus au fuel lourd, puis au gaz, dès que les infrastructures gazières seront opérationnelles, la nouvelle centrale sera quant à elle plus efficace sur le plan énergétique et surtout moins polluante, notamment eût égard aux émissions qu’elle dégagera.
Une grande satisfaction pour le président de la CAPA, Jean-Jacques Ferrara : « Il était devenu intolérable qu’une installation de cette nature existe encore. Avec la construction de la nouvelle centrale, on fait un grand pas en termes de santé publique », se réjouit-il.
 
La signature de la déclaration d’intentions communes a aussi été l’occasion pour les partenaires de présenter la localisation qui abritera la nouvelle centrale, à proximité de l’actuelle centrale du Vazzio, sur des terrains déjà utilisés pour des activités économiques, et qui avaient été prévus dans le PLU pour une telle utilisation. De plus, des études de faisabilité y ont déjà été réalisées avec la DREAL. En somme, le foncier semble donc d'ores et déjà acquis, comme l'ont souligné les dirigeants d'EDF et d'EDF PEI.
« Pour le quartier du Vazzio ce sera une amélioration considérable, paysagère tout d’abord, mais aussi en termes d’émergences sonores et de qualité de l’air », indique quant à lui le préfet de Corse, Christophe Mirmand.
 
Un chantier qui devrait durer 7 ans

L’échéance  pour voir la nouvelle centrale en marche est quant à elle fixée à janvier 2023 « maximum ». « C’est une échéance beaucoup plus confortable que celle que l’on a eu lors de l’étape précédente qui consistait à reconstruire la centrale de Lucciana. On est certains de la tenir », explique le président d’EDF PEI, Jean-Michel Lebeau.

Plusieurs étapes sont toutefois prévues avant l’aboutissement le chantier.
La première, consistant à obtenir des autorisations administratives et à déplacer les industries existantes devrait durer 36 mois et débuter dès la fin de ce mois de juin. Elle commencera notamment par une étude faune/flore qui devrait prendre 2 ans, étape indispensable avant de pouvoir déposer un dossier d’autorisation d’exploiter au titre des installations classées pour l’environnement et d’un dossier de demande de permis de construire. Une consultation publique se tiendra ensuite courant 2017, avant que ne débute la construction qui devrait durer 36 mois, entre 2018  et 2021. Enfin, les essais et la mise en service progressive des équipements devraient quant à eux avoir lieu entre 2021 et 2022.
 
Concomitamment, l’actuelle centrale du Vazzio sera progressivement mise à l’arrêt au fur et à mesure de la mise en service des nouveaux équipements. Après quoi le chantier de sa déconstruction pourra débuter pour une durée prévue de 6 ans.

Manon PERELLI
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348