Corse Net Infos - Pure player corse

Valls à Ajaccio: "Aucune porte ne sera fermée mais aucune contrainte ne sera acceptée"


Rédigé par le Samedi 7 Décembre 2013 à 16:10 | Modifié le Samedi 7 Décembre 2013 - 19:04


« Heureusement aucune victime n’est à déplorer, mais tout aurait pu basculer » a affirmé Manuel Valls samedi matin à Ajaccio où le ministre de l'intérieur a entamé son voyage-éclair en Corse en compagnie du directeur de la gendarmerie nationale. « Ces faits sont graves et ne peuvent être banalisés » a t-il ajouté assurant que si ces faits avaient eu lieu sur le continent ils auraient pris une ampleur majeure, alors qu’en Corse, on a tendance à les banaliser. Il a mis aussi l’accent sur l’utilisation de lance-roquettes serbes déjà utilisés dans les années 90 qui sont d’une capacité de pénétration importante.


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
« On s’en est pris au symbole républicain de l’Etat et la grande majorité des Corses condamne ces actes clairement et fermement ». Les familles de gendarmes auraient reçu beaucoup de témoignages en ce sens.
Manuels Valls se dit lucide, faisant le lien  entre les dernières interpellations opérées par les gendarmes et policiers et les derniers faits. "Les forces de l’ordre ont procédé sur l’île à de nombreuses interpellations dans des affaires de terrorisme et de criminalité organisée, y compris dans des affaires de racket et d’extorsion de fonds,  nous obtenons des résultats qui dérangent ceux qui veulent imposer leur loi de la terreur en Corse. »
Le gouvernement s’est impliqué dans la lutte contre le banditisme organisé a ajouté le Ministre, parlant "d’attaque frontale qui servira à casser les logiques mafieuses qui prennent la Corse en otage".
Christine Taubira  - annoncée pour le 19 décembre - et Manuel Valls avaient mis en place un plan d’action et de mobilisation qui selon le ministre donne aujourd’hui des résultats : renforcement des capacités d’investigation dans le domaine de la délinquance économique et financière, d’analyse criminelle, d’observation et de surveillance. « Il faut maintenir une capacité opérationnelle  majeure sur l’île."
"Les interpellations ont été réalisées dans le cadre d’assassinats, de criminalité organisée et de terrorisme à Ajaccio, Bastia, sur la plaine orientale et Propriano". Pour ce qui est du foncier, en 2013 les stratégies engagées ont permis de saisir 5,5 millions d’euros d’avoir criminel contre 1,7 million en 2011. « Les arrestations de ces derniers jours montrent que même si les résultats sont difficiles, et peut-être plus ici qu’ailleurs, il n’y a pas d’impunité ! »
Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs annoncé que l"es moyens de protection et de sécurité seront renforcés à la demande des familles de gendarmes."
Manuel Valls a confirmé "qu'aucune porte ne sera fermée à la suite de ces événements", mais "qu'aucune contrainte ne sera acceptée". Le dialogue entamé avec les élus se poursuivra.
Le ministre s’est ensuite  envolé pour Bastia vers la gendarmerie de Montesoro.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345