Corse Net Infos - Pure player corse

Vallée du Reginu : Les plus fortes concentrations de Milan royal d'Europe…


Rédigé par le Samedi 8 Octobre 2016 à 18:04 | Modifié le Samedi 8 Octobre 2016 - 20:43


Les participants de la 6ème rencontre du réseau national du Milan royal, organisée par le Conservatoire des Espaces Naturels de Corse et la la ligue de protection des oiseaux (LPO), ont fait du village de vacances "U Nebbiu" d'Olmeta-di-Tuda leur aire de prédilection pendant trois jours. Depuis vendredi et jusqu'à ce dimanche, experts et passionnés partagent leurs connaissances et retours d’expériences autour du Milan royal, "u filanciu"


L’endroit était donc tout trouvé pour organiser cette 6ème rencontre. Et pour faire le point sur l’évolution de cette espèce, de nombreux bilans (reproduction, hivernage, mortalité, suivis...) expositions, débats et sorties sur le terrain viendront rythment depuis vendredi  ces 3 journées d’échanges.
Le Milan royal, u filanciu, est sans doute le premier rapace que l’ornithologue pourra observer à travers ses jumelles, sa silhouette étant coutumière des paysages de l’île.
De plus, à la différence de la population continentale qui est majoritairement migratrice, le Milan royal est sédentaire en Corse et peut donc s’observer toute l’année.
Il n'en demeure pas moins  qu'espèce endémique européenne gravement menacée, le Milan royal doit figurer au cœur des préoccupations des spécialiste européens, si l’on souhaite une résilience de ses effectifs sur le territoire. A titre indicatif, cinq pays (Allemagne, France, Espagne, Suisse et Suède) abritent près de 90 % de la population mondiale.

L'investissement du conservatoire d’espaces naturels de Corse

L’espèce bénéficie d’ailleurs d’un plan d’action européen lancé par la Commission européenne. En France, face à l’effondrement des populations nicheuses, un premier plan national d’actions a vu le jour entre 2003 et 2007. Hélas, les menaces perdurent encore aujourd’hui : le Milan royal est victime d’empoisonnements (principalement à la bromadiolone et au carbofuran), de collisions avec des éoliennes, de tirs mais aussi de la dégradation de son habitat naturel.
Face à ce constat inquiétant, le Ministère chargé de l’écologie a confié à la LPO en 2012, l’élaboration d’un second plan national d’actions qui n’est toujours pas validé à ce jour. Cette 6ème rencontre était la bonnr ’occasion de relancer et d’entériner ce second PNA.

Fort heureusement, grâce à l’investissement de structures locales, comme le Conservatoire d’Espaces Naturels de Corse, de leurs salariés et de leurs bénévoles et malgré des financements de moins en moins conséquents, des actions continuent d’être menées pour sauvegarder cette espèce menacée.
La LPO et le réseau « Milan royal » appellent donc de leurs vœux des moyens et un vrai engagement de l’État pour conserver et protéger cette espèce pour laquelle la France a une lourde responsabilité puisqu’elle abrite la seconde population mondiale.
Un message que répètent à l'envi la LPO, Fabien Arrighi et Gilles Faggio, directeur et chargé de mission au CEN, qui rappelle dans notre vidéo que la vallée du Reginu compte les plus forte concentrations de Milan royal d'Europe…

L'office de l'Environnement de la Corse - Anne-laure Santucci conseillère territoriale Femu A Corscica representait à l'ouverture des débats Agnès Simonpietri, présidente de l'office -  est partenaire de cette 6e Rencontre. Financeur de ces trois jours il est aussi un partenaire, actif, de la préservation du Milan royal depuis 2007 avec un appui de ses services et des financements d'actions importantes.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40950 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348