Corse Net Infos - Pure player corse

Université de Corse-EDF-Engie : La filière intéresse les étudiants


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 17 Octobre 2016 à 19:24 | Modifié le Lundi 17 Octobre 2016 - 19:38


Donner leur chance à des talents de l’Université de Corse afin de suivre un enseignement supérieur. L’initiative revient à EDF Corse et à une dizaine d’entreprises qui ont décidé de jouer le jeu. La durée de ce type d’opération est d’environ une année avec une partie à l’Université et des interventions comme celle d’aujourd’hui au sein d’une entreprise. Le tout ponctué par un stage à l’international plusieurs mois durant et la quasi certitude d’une embauche


Cinq étudiants effectuent actuellement leurs études à Corte et préparent un diplôme universitaire Manager-entrepreneur. Ils ont été accueillis lundi matin par les responsables d’EDF Corse, notamment Patrick Brissot, directeur régional, avant de visiter le dispatching d’Aspretto, à la sortie Nord d’Ajaccio.
Au terme de leur stage à l’étranger et en cas de réussite à leur diplôme, ils se présenteront devant un jury avant de se répartir dans les diverses entreprises ayant participé à cette opération.
Les explications de Patrick Brissot :
« L’idéal est qu’à leur retour de stage, les entreprises pourront bénéficier de ces talents, cela pour cette année. A terme, c’est de pouvoir dire : aujourd’hui vous êtes en Corse, vous faites partie des talents de l’île, vous avez envie de faire des choses, innover, participer au développement économique de cette région, alors venez, car avec votre diplôme, les entreprises vous accueilleront à bras ouverts. Voilà le message que nous avons fait passer auprès de ces étudiants. C’est d’autant plus intéressant que cette manière de procéder ne peut qu’avantager les jeunes talents de Corse. Je reste persuadé que si l’on peut avoir ce genre d’étudiants, le plus possible et qui veulent rester en Corse, cela va faire boule de neige, attirer d’autres talents, d’autres investisseurs, c’est incontestable.  Je sais qu’il y en a en Corse d’autant que nous disposons de la structuration pour les accueillir. »

Comment ça marche ?
Lorsqu’on est un diplômé de l’enseignement supérieur, type master 2, les étudiants se positionnent comme il le font pour d’autres voies et dès lors, les meilleurs sont retenus. Cette année ils sont cinq sur les 25 dossiers qui ont été déposés. Il y en aura certainement plus l’an prochain, en espérant que l’on pourra en prendre une dizaine voire plus. Ce diplôme permet d’avoir de véritables talents issus de l’île qui permettent d’assurer le développement économique de la Corse.


- Cela n’est pas pour déplaire aux entreprises ?
Bien évidement ! Elles se sont positionnées dès le départ de l’opération et seront présentes lors du passage devant le jury. Cela a un coût, mais c’est un moyen comme un autre d’investir sur l’avenir avec les entreprises partenaires. Je vous rappelle que c’est une première qui nous apporte beaucoup de satisfactions
Rappelons qu’EDF-Engie a effectué de nombreuses démarches particulières de sensibilisation auprès des lycées, collèges et l’Université, cela pour présenter une politique d’apprentissage très forte, qui permet à des jeunes gens et jeunes filles d’entrer en apprentissage et d’y rester (90%). Au cours des quatre ou cinq prochaines années, EDF-Engie semble en mesure d’embaucher 200 collaborateurs (voire notre encadré par ailleurs) à savoir : 60% BTS et niveau supérieur, 40% Bac et, en accord avec les organisations syndicales, 4 a 5 personnes qui n’ont pas de diplôme qui seront embauchés tous les ans.  

Anaïs Federici, futur cadre

Anaïs Federici est une jeune étudiante bien avancée qui possède un master 2 de droit international et qui vient d’enchaîner un D.U. manager-entrepreneur à Corte.
Avec un Bac plus 5, elle a répondu à cet appel d’EDF pour une année de formation et spécialisation qui, elle l’espère vivement, aboutira à quelque chose de concret. Elle a donc choisi cette voie pour obtenir une double compétence simplement parce que le marché du travail ne lui offrait aucune possibilité et donc opté pour cette possibilité qu’offrait EDF, ce qui lui a d’ailleurs évité de grimper vers la capitale à la recherche d’une spécialisation. Et elle ne le regrette pas, bien au contraire : « J’ai très vite sauté sur cette occasion qui va me permettre de travailler en Corse sur le tissu économique insulaire et à terme de rester dans ma région… »
Les autres stagiaires sont François Bianchini, Emma Colombani, Anne-Livia Fontana et Piera-Maria Luciani.    
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85593 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349