Corse Net Infos - Pure player corse

"Unis pour Calvi" avec Ange Santini : un meeting qui a marqué les esprits


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 16 Mars 2014 à 23:49 | Modifié le Lundi 17 Mars 2014 - 00:32


La liste « Unis pour Calvi » conduite par Ange Santini, maire sortant de Calvi a frappé un grand coup ce dimanche en organisant un meeting sous chapiteau. Un véritable show à l’américaine suivi par plus de 500 amis et sympathisants. Au cours de cette réunion publique différents colistiers et leur leader ont décoché quelques flèches choisies en direction de l’opposition, balayant du même coup les quelques attaques portées par ces derniers dans les semaines précédentes.
Orateur hors-pair, virtuose des mots, le verbe facile, Ange Santini a fait une intervention qui aura marqué les esprits. En conclusion, il exhortait les électrices et les électeurs à voter massivement pour qu’au soir du 23 mars la victoire soit totale.


"Unis pour Calvi" avec Ange Santini : un meeting qui a marqué les esprits

Le silence apparent de la liste « Unis pour Calvi » depuis l’ouverture de la campagne électorale avait de quoi surprendre, d’autant que dans le même temps, la liste adverse « Calvi Altrimente » conduite par François-Xavier Acquaviva multipliait les réunions et interventions.
En fait, c’était pour la « Liste Unis pour Calvi » un choix délibéré de miser sur une campagne courte mais intensive. Distribution d’une plaquette retraçant le bilan de la mandature et une autre sur l’essentiel à retenir du programme, une ouverture en fanfare de la permanence samedi soir, que nous avons relaté, et le grand meeting sous chapiteau dressé à l’entrée de la ville et où pas moins de 500 personnes ont témoigné de leur attachement à l’équipe d’Ange Santini qui depuis 1995 gère aux destinées de la cité « Semper Fidélis » mais aussi aux 9 nouveaux colistiers qui ont accepté de rejoindre l’équipe et d’œuvrer pour leur ville.
A 16h30, dans une ambiance survoltée, comme pour les précédentes mandatures, c’est sur une musique mythique « Rendez-vous » de Jean-Michel Jarre, que les candidats ont été invités individuellement à monter sur scène.
C’est au doyen de cette liste, Pancrace Guglielmacci  que revenait l’honneur d’ouvrir les hostilités.
Après avoir remercié la foule de cette présence massive, il défendait avec beaucoup de sobriété et rigueur le bilan de la mandature qui s’achève. Et de poursuivre : «  Le mandat que nous vous proposons sera celui du bien-être et d’une meilleure qualité de vie. De nombreux projets sont en cours de réalisation ou le seront. Sachez que les promesses que nous vous faisons, nous les tiendront ».
Parlant ensuite de la jeunesse, le doyen se montrait plus ferme à l’égard de l’opposition : «  Sachez que Calvi a une belle jeunesse, calme, sereine, saine et très dynamique, qui vit dans une ville calme, sereine et très dynamique.
Mais, il a fallu faire fi des attaques dont on a fait l’objet sur les réseaux sociaux. Ce sont les jeunes eux-mêmes et une grande majorité de calvais qui nous ont demandé de ne pas répondre à ces attaques calomnieuses et sans fondement ».
Et de conclure : «  Le dimanche 23 mars, je vous demande de voter massivement pour notre liste. Ensemble nous construirons le Calvi de demain, celui de nos enfants »
.

Une intervention remarquée de Marie-Laurent Guerini
Pancrace Guglielmacci, passait le relais à Marie-Laurent Guerini, 20 ans, benjamin de l’équipe.
Avec assurance et détermination Marie-Laurent « chauffait » la salle en lançant d’entrée « Bonjour à tous, je suis fier d’être là avec vous. Si vous le permettez, je voudrais tout d’abord avoir une pensée pour mon regretté grand-père Marie-Laurent Guerini qui fut durant 33 ans conseiller municipal et adjoint au maire de Calvi. C’est lui qui m’a donné le goût de la politique. Aussi, je voudrais remercier Ange Santini pour sa confiance, j’en suis très honoré et fier.
Le 23 mars, comme vous le savez, une échéance importante se présente pour nous tous. Cette victoire c’est ensemble que nous allons la chercher.
Sachez que je ne me suis pas engagé pour faire de la figuration mais bien pour œuvrer pour le bien-être de tous et pour l’avenir de ma ville Calvi
 ».
Plus incisif, le regard déterminé, Marie-Laurent poursuivait : «  Que proposent nos adversaire ? Rien de concret que je sache. Notre liste « Unis pour Calvi » a pour elle l’expérience avec un véritable leader et une envie d’aller de l’avant. Je ne vais pas ici développer notre programme, Ange Santini le fera certainement beaucoup mieux que moi.
En revanche, ce que je voulais vous dire, c’est que personnellement je m’engagerais sur les dossiers importants pour notre cité mais également sur des idées qui me tiennent à cœur comme par exemple la place du bilinguisme à Calvi qui pourrait se traduire par une mise en place d’une signalétique urbaine et touristique in relazione inc’u a storia e a linguà corsa. Je souhaite aussi m’engager dans la modernisation de nos moyens de communication à travers le site internet de la ville de Calvi qui doit être notre vitrine et qui permettra aux calvaises et calvais de suivre au quotidien nos projets et nos engagements 
».
Face à un public entièrement acquis et sous le charme, Marie-Laurent concluait avec fougue : «  J’ai la chance d’intégrer une équipe qui a déjà fait ses preuves sur le terrain et dans la vie de tous les jours. Avec eux, avec vous, je sais que nous allons à la Victoire.
In corsu si dice : « Giuventu una volta mai piu ». Cunstruimu l’avvene per voi, cunstruimu l’avvene per noi, cunstruimu l’avvene uniti per Calvi”.
Debout, le public acclamait le benjamin de l’équipe.

2,1 M€ sur 26 M€ dédiés à l’enfance et à la jeunesse
Annie Falcucci, adjointe au maire sortante, insistait sur le travail accompli lors de la dernière mandature en direction de l’enfance et de la jeunesse : « L’essentiel c’est 2,1M€ d’investissements répartis entre les écoles, le restaurant scolaire, l’ALSH et la petite enfance. 2,1 M€ sur 26 M€ dédiés à l’enfance et à la jeunesse vous me direz c’est bien mais on peut toujours mieux faire….
Pour moi, la plus grande déception de cette mandature reste la non-réalisation de notre ALSH. Je n’en referai pas l’historique. Il a malgré tout le mérite d’exister, de fonctionner dans un lieu privilégié que les enfants apprécient, qui de plus leur appartient. Et que des gens qui, sans la faculté de voir au-dela de leur nez, qui n’ont surement pas d’enfants ont empêché. Rassurez-vous, nous ne vous abandonnerons pas. Car si je suis ici ce soir c’est surtout pour l’ALSH dans la pinède. Pourquoi dans la pinède me direz-vous ? Et, je vous répondrai comme je l’ai fait à un représentant de l’Etat « Et pourquoi pas » ?
Nous nous engagerons à rebondir, n’est-ce pas Monsieur le maire
 ».
Mme Falcucci rappelait la devise de l’équipe « Unis pour Calvi » : « On ne touche pas aux écoles du centre-ville, avant de développer le projet d'extension de la structure multi-accueil portée de 50 à 65 places dont les travaux devraient débuter très prochainement et les actions en faveur de la jeunesse ».

« Nous avons besoin d’une municipalité à l’écoute du moteur économique que nous représentons »
Maguie Brandaloni et Anthony Albertini, nouveaux venus sur la liste se présentaient en duo au micro : «  Comme la plupart de vous, nous avons choisi de vivre et de travailler dans cette ville dont la qualité de vie est exceptionnelle, mais pas éternelle. Apporter une attention constante à notre cadre de vie est pour nous le cœur de l’action municipale. Si nous avons rejoint le collectif « Unis pour Calvi », autour d’Ange Santini c’est pour que vous puissiez compter sur notre contribution, comme nous savons compter sur celles et ceux qui comme nous ont fait le choix de l’expérience, du réalisme et d’une vision ambitieuse pour l’avenir de notre ville.
Commerçante dans l’une des principales artères du centre-ville et, soucieuse de l’esthétique et du bien-être des gens, je veux l’être aussi pour Calvi en vous proposant de mener une vraie réflexion sur le développement d’un commerce durable et permanent avec toutes les associations des commerçants, le tissu scolaire et les représentants de quartiers
 » précisait Maguie Brandaloni. Et Anthony Albertini de conclure : « Des animations régulières et originales sont possibles et accessibles. Nous l’avons prouvé à Noël en collaboration avec les élus locaux. C’est dire si une mairie ne peut se passer de ses commerçants, mais l’inverse est vrai aussi.
Nous avons besoin d’une municipalité à l’écoute du moteur économique que nous représentons pour Calvi et ses résidents.
C’est en tout cas la petite pierre à l’édifice que nous aimerions poser avec vous et pour vous 
».

Didier Bicchieray : «  Je veux continuer à servir le destin de ma ville »
Adjoint sortant, Didier Bicchieray a rappelé son parcours depuis 2001 lorsqu’il a rejoint l’équipe municipale d’Ange Santini et qu’il a embrassé une carrière politique.
«  Aujourd’hui, quand j’entends l’équipe adverse, dévaloriser notre travail, j’ai honte que certains calvais puissent porter crédit à leurs propos. Mais, peuvent-ils porter crédit à leurs propres propositions ? Non mes chers amis car elle n’en a pas. Elle préfère se réfugier dans les accusations : alors nous, on nous oppose de vouloir ouvrir une salle culturelle et dépenser l’argent public bêtement, de ne rien faire pour les jeunes et j’en passe.
Et que fait-on du complexe sportif qui a vu le jour, si ce n’est pas pour les jeunes. Et la création du pôle enfance, de la bibliothèque – médiathèque, de la salle de musique, des nouveaux aménagements à la crèche…. 
»
Et de conclure :" Je veux continuer à servir le destin de ma ville à vos côtés et aux côtés de celui qui mérite collectivement notre confiance, c’est Ange Santini.
« Unis pour Calvi » ! oui nous le serons mes chers amis, grâce à votre confiance et nous sommes fiers de pouvoir la mériter. N’est-ce pas Ange
. »
 
Gilles Brun répond aux attaques de l’opposition
Remonté, Gilles Brun, adjoint sortant, président de la communauté de communes de Calvi-Balagne a souhaité en préambule répondre aux propos de l’opposition critiquant « l’absence de PLU à Calvi, ayant entraîné une urbanisation anarchique et effrénée… »
« Je m’inscris en faux car tout simplement Calvi est doté d’un Plan d’Occupation des Sols (POS) depuis 1988 ! De fait, chaque zone est réglementée ».
Gilles Brun poursuivait sur l’intercommunalité, rendant au passage hommage à Ange Santini qui, « en sa qualité de président de l’Exécutif de Corse, de 2004 à 2010 a garanti la faisabilité de deux dossiers importants pour notre bassin de vie, en mobilisant 80%de subventions pour chacun. "Le premier concerne le complexe sportif. Depuis quelques jours, nous sommes la cible de critiques sur le fonctionnement de ce bâtiment qui a coûté 10M€, dont 8M€ de subventions Etat/CTC. Rappelons que les 2M€ restants ont été financés sur les fonds propres de la CCCB, aucun emprunt n’a été souscrit sur ce bâtiment. On dit tout et n’importe quoi sur ce complexe. Vous qui êtes présent aujourd’hui, je vous dois des réponses, contrairement à certaines personnes qui n’ont jamais voulu se donner la peine de se rendre au complexe et qui pourtant n’arrêtent pas de le critiquer ».
Sur la fermeture du complexe durant les vacances scolaires, Gilles Brun répond : « Faux, seulement à certaines périodes (1 semaine fin décembre entre Noël et le jour de l’an et la 2e semaine de février et enfin de la mi-juillet à la mi-août), tout simplement pour 3 raisons :1) tous les 6 mois il faut vidanger les bassins pour nettoyer et renouveler l’eau, 2)il faut bien donner les congés au personnel. Je tiens ici à remercier l’équipe du complexe pour son implication totale depuis l’ouverture, 3) le complexe est fermé durant les vacances car pendant le temps scolaire, ce sont 23 classes d’enfants qui occupent le bâtiment, priorité donc à nos enfants. C’est facile de nous critiquer mais la réalité, n’en déplaise, c’est que ce complexe est un véritable succès ».
Renée Baron a pris à son tour la parole pour dire qu'elle ne poursuivrait pas l'aventure en sa qualité d'adjointe aux affaires sociales et remerciait toutes celles et tous ceux qui tout au long de ces années lui ont apporté leur soutien. Et devait conclure: "J'ai intégré l'équipe jeune maman et j'en repars arrière grand-mère mais je serais toujours présente lorsqu'il s'agira de supporter l'équipe "Unis pour Calvi".
Après avoir détaillé les coûts de fonctionnement et les raisons de la compression de personnels, Gilles Brun a annoncé les réalisations sur lesquelles nous aurons l’occasion de revenir très prochainement.
La salle chauffée à blanc, Ange Santini devait prendre le relais pour une intervention « musclée » dont nous reparlerons.




Dans la même rubrique :
< >

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85533 vues - Charles Monti