Corse Net Infos - Pure player corse

Une station d'épuration ultra-moderne pour Ota-Porto


Rédigé par le Mardi 30 Juin 2015 à 23:56 | Modifié le Mercredi 1 Juillet 2015 - 01:15


Il y a quelques jours Pierre~Paul De Pianelli. maire d'Ota·Porto et Romain Ascione, directeur Régional de Kymolia, se sont rendus sur le chantier de la future Station d'Epuration de la commune.


Fruit du travail débuté en 2008 par la municipalité afin de répondre aux obligations règlementaires en matière de protection de l'environnement, cette station d'épuration qui remplacera l'ancienne complètement dépassée et Inefficace; sera l'une des plus modernes de'lIe et utilisera les mêmes technologies que Calvi, Menton ou encore Saint-Tropez 1
L'activité humaine s'accompagne inévitablement d'une production croissante de rejets polluants qui détériorent les milieux naturels, pouvant altérer la qualité des eaux. C'est pourquoi, l'assainissement des eaux usées est devenu un véritable enjeu environnemental pour les zones littorales. Restituer è la nature une eau dépolluée sans impact sur les milieux aquatiques est, non seulement, une directive européenne transposée en droit français, mais aussi un enjeu sociélal fort, pour les résidents, comme pour le tourisme.


Aussi, il était urgent de doter Ota-Porto d'une station d'épuration performante et adaptée au contexte saisonnier.l'activité touristique importante dans la commune avec de nombreux hôtels et campings impose la construction d'une station d'épuration d'une capacité de 9.300 Eq/Hab; qui a été étudiée pour répondre au développement ultérieur de la commune et aux pointes estivales. 
Elle sera dotée d'un pré-traitement des effluents, d'une filière de traitement biologique par lit fluidisé, filtration et désinfection aux rayons ultraviolets, d'un canal de comptage, ainsi que d'un ensemble de déshydratation des boues.D'une qualité optimale, l'eau épurée sera rejetée en mer, en respectant les exigences réglementaires nécessaires à la protection d'un milieu récepteur exceptionnel et classé patrimoine mondial par l'UNESCO.


D'un montant de 6,6 Millions d'Euros, l'équipement est financé par le PEI, l'Agence de l'Eau Rhône -Méditerranée Corse, la Collectivité Territoriale de Corse, le Département de Corse-du-Sud et la commune d'Ota-Porto.


En raison de la technicité de l'ouvrage et les contraintes environnementales à assurer, la commune avec l'assistance d'un bureau d'étude spécialisé et sous le contrôle des services de l'Etat a décidé de lancer une consultation pour en confier la gestion à un délégataire privé capable d'en assurer l'exploitation.
Après la mise en concurrence et des négociations qui ont duré plus d'un an, la commune délibéré pour confier durant douze ans le service de collecte et de traitement des eaux usées à la société Kymolia.
Les équipes de Kymolla ont donc dés à présent en charge la relation avec les abonnés, l'exploitation du réseau de collecte des eaux usées ainsi que la gestion de la station avec une astreinte 7nj 24124h et de nombreuses analyses de surveillance des rejets en mer.

Une année de travaux seront encore nécessaires pour enfin livrer dans cet environnement exceptionnel, avec sa richesse botanique, floristique et faunistique ; l'ouvrage de qualité que mérite ce littoral préservé à la beauté sauvage.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85498 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348